Lumière sur… Sleeping Dogs [GameStop]

Sous le nom de Sleeping Dogs, se cache en réalité la suite de la série True Crime débuté sur consoles Playstation 2 et Xbox. Alors sous la bannière d’Activision, le jeu avait alors tout simplement pour nom True Crime 3 : Hong Kong. Lâché par son éditeur à un stade pourtant déjà bien avancé, c’est finalement chez l’éditeur japonais Square Enix que ce nouvel épisode trouve refuge. Une bonne affaire ?

On n’y croyait plus : le retour sur le devant de la scène de la série True Crime qu’on pensait disparue dans la masse des projets abandonnés par Activision début 2011. Guitar Hero et DJ Hero n’ont ainsi pas eu cette chance. Présenté pour la première fois en 2009, le renaissant True Crime 3 se retrouve désormais dans le catalogue de l’éditeur Square Enix, le rebaptisant au passage en Sleeping Dogs en guise de reboot de la série. Après plus d’un an et demi s’est écoulé depuis la reprise de la licence, l’heureux nouveau-papa a souhaité nous faire part comme il se doit d’une première mise en bouche de son futur bébé.

Sans surprise, le titre est toujours développé par le studio à l’origine du projet, United Front Games, à qui l’on doit déjà Modnation Racers et le futur Little Big Planet Karting. A eux, se sont joints d’autres développeurs en provenance de feu-Eidos ayant officié sur d’autres productions comme Just Cause 2 et Batman Arkham Asylum. Voilà une des raisons pour laquelle on retrouvera bon nombre d’éléments de gameplay rappelant ces précédentes productions.

Les premières minutes passées avec le jeu donnent immédiatement le ton de cet épisode. On retrouve ainsi bon nombre d’éléments visuels et de l’histoire issus du projet True Crime 3 d’origine. Le scénario se déroule en effet toujours à Hong Kong et il est toujours question d’une histoire de pègres asiatiques. Le joueur entre alors dans la peau de Wei Shen, policier de son état qui a pour mission de s’infiltrer sous une fausse identité dans la mafia chinoise afin de la démanteler. Un scénario directement inspiré du film les Infiltrés qui est prétexte à nous faire découvrir les bas-fonds de Hong Kong.

Remarquablement modélisés et fortement inspirés des véritables quartiers de de la mégalopole chinoise (Lo Wu, Kowloon, Aberdeen, Tai O), les environnements ont gagné en richesse et en densité de population depuis les premières vidéos. Le niveau de détails apporté aux décors hong-kongais n’est d’ailleurs pas sans rappeler l’excellent TPS Stranglehold avec Chow Yun Fat. Le côté open-world du jeu s’est très largement inspiré de la référence du genre, GTA. Wei Shen pourra ainsi utiliser quasi librement son environnement comme lors des phases de course poursuite à pied qui se transformeront très vite en séance de free-running.

A la manière des excellents Police Story de Jacky Chan, Sleeping Dogs regorge de séquences d’actions multipliant au passage les références. Les phases d’infiltration dans la foule d’un marché de quartier ne sont pas sans rappeler un certain Assassin’s Creed. Les poursuites en voitures multiplient les cascades ou des échanges de tirs comme dans le mythique jeu d’arcade Chase HQ. Les course en moto finissent en hijacking (assaut sur la cible) façon Rodriguez de Just Cause. Les séquences de gunfights bénéficient d’un effet de bullet time façon John Woo. Enfin, comme dans Batman AA, les bastons à 1-contre-10 finissent rapidement en pugilat avec des séquences de finish  bien sentis. On appréciera comme il se doit les séquences cinématiques en temps réels pour souffler un peu.

Question chiffres, l’éditeur nous promet plus de 65 véhicules sur route et sur mer, plus de 25 jobs à réaliser ainsi que des mini-jeux, allant du casino mal famé au bar à hôtesse. Bref, les réjouissances semblent bel et bien de la partie ! On sent que l’éditeur a voulu donner davantage de dynamisme au titre pour espérer s’imposer au côté des ténors du genre.

Il faut espérer que l’histoire soit digne de ce nom et que le jeu ne se résume pas qu’à une succession de séquences sans véritablement liant, principal défaut des deux premiers opus. Car, en dépit de reprendre des idées déjà vues ailleurs, cette première mise en bouche chez l’éditeur s’est montrée très convaincante avec une réalisation léchée : il me tarde donc de juger du rendu final, la sortie étant calée au 17 août prochain sur PS3, Xbox 360 et PC. True Crime est mort : vive Sleeping Dogs !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.