EVENEMENT – Final Fantasy XIII-2 : Retour vers le futur

Final Fantasy XIII-2 s’apprête à débarquer  chez nous dans une poignée de jours maintenant. Un évènement ?  En soit, oui, surtout lorsque l’on se remémore que le titre n’a finalement débarqué sur sa terre natale, au Japon, qu’il y a à peine un mois et demi, le 15 décembre dernier !

C’est donc un tour de force que de voir le titre localisé si rapidement quand on se souvient qu’il n’y a pas si longtemps, il fallait attendre un an voire plus pour découvrir les titres Square Enix dans la langue de Molière. Et même si la saga a un peu perdu de son aura ces dernières années (NDT : un peu à l’image de l’ensemble des productions « made in Japan »), la sortie d’un nouveau Final Fantasy est toujours aussi attendue par ses nombreux fans dans le monde entier.

Pour le vérifier, il suffisait de se rendre au Fanday Final Fantasy XIII-2 organisé conjointement par l’éditeur et Microsoft Xbox. Bien que l’on pouvait croiser les habitués de ces types d’événements, on y trouvait également de véritables passionnés et fans invétérés de la firme Square Enix, venus découvrir les nouvelles aventures de Lightning, Serah et Noel. Pour l’occasion, plusieurs bornes avaient été disposées pour présenter le jeu à différents phases de l’histoire. Je rappelle que le titre est la suite directe du controversé Final Fantasy XIII, [SPOIL] l’histoire prenant place peu après le sacrifice de Lightning pour sauver la planète Cocoon. A ce moment-là de l’histoire, sa sœur Serah que Lightning avait délivré de son piège de glace la croit pour morte jusqu’à l’arrivée d’un événement inattendu.[SPOIL]

Ayant été emballé par la démo téléchargeable du jeu qui donnait un aperçu du système de combat contre le boss Atlas, j’attendais avec impatience de découvrir d’autres facettes du jeu. J’ai pu ainsi découvrir durant une vingtaine de minutes la période précédant l’entrée dans la faille temporelle qui scellera le début de la quête de Noël et Lightning. A première vue, on constate assez peu de changements par rapport au volet XIII. Pourtant, une premier postulat s’impose : on constate avec plaisir le retour des villages avec son lot de quêtes annexes et de discussions. Voilà qui promet de longues heures de déambulations et de leveling. Ensuite, même si cette sensation de long couloir demeure encore présente, elle devrait rapidement s’estomper tout au long de votre progression pour vous donner une plus large liberté de mouvements. Enfin, vos dialogues auront des incidences sur le cours des événements puisqu’il vous faudra faire des choix entre plusieurs réponses possibles à donner à vos interlocuteurs.

Pour le coup, il ne m’a pas été possible d’en apprendre davantage sur les nouveautés du système de combat (familiers, améliorations, …) par rapport à ce qui était déjà présenté dans la démo téléchargeable : le système est toujours celui de l’ATB en temps réel, dont l’atout principal est son habile mélange entre stratégie et dynamisme des combats. Techniquement parlant, le jeu flatte toujours autant l’œil avec ses textures superbes et le niveau de détails stupéfiants des différents personnages. Si certains déploreront le chara-design de Tetsuya Nomura, avec son côté « polish » et extravagant façon « fashion victime nippone », on ne peut y demeurer insensible pour autant. Là où le bat blesse, c’est au niveau de l’animation globale qui pâtit de ralentissements assez fréquents dès qu’une profusion de détails s’affiche à l’écran : à voir si cela provenait d’un niveau de rafraichissement trop faible de l’écran-test. Il sera également intéressant de faire un comparatif avec la version PS3 (puisqu’il s’agissait ici de la version Xbox 360 dans sa version définitive) pour le coup. Néanmoins, les fans de RPG n’en tiendront sans doute pas rigueur puisque le jeu demeure totalement jouable en l’état.

Le titre peut d’ailleurs se targuer de ne tenir que sur un seul disque sur Xbox 360, contrairement à sa grande sœur qui en comptait 3 (!). Non pas que le jeu soit moins long (puisqu’il faut compter entre 30 à 40 heures pour en venir à bout dans sa quête principale d’après l’éditeur), mais les séquences en image de synthèse ont laissé place en majorité à des cinématiques utilisant le moteur du jeu, ce qui évite de trop nombreuses cassures visuelles. Ce qui n’empêche pas d’assister à de véritables moments d’anthologie comme le combat en séquences  QTE (Quick Time Event) opposant Lightning et son poursuivant Caius. Voilà qui promet !

Final Fantasy XIII-2 sera dans tous les rayons dès ce vendredi 3 février 2012 sur consoles de salon Xbox 360 et Playstation 3. En attendant ce jour fatidique, que diriez-vous d’un petit sondage :

« Que vous ayez terminé Final Fantasy XIII ou pas, vous lancerez vous pour autant dans l’aventure de Final Fantasy XIII-2 et si oui, pourquoi ? »

Parmi les réponses en commentaires, trois d’entre eux seront tirés au sort et recevront une jolie planche de stickers retro-FFXIII-2 ! Tirage au sort prévu en ce dimanche 5 février 2012 !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.