Critique Bluray – The Equalizer

Spécialiste des films d’action, le caméléon Denzel Washington le prouve encore avec The Equalizer où il endosse carrément l’habit de super héros!

the equalizer

Le pitch ?

Il pensait avoir tourné la page : McCall passe ses journées inlassablement entre son job pépère au sein d’un entrepôt d’outillages, son lit de sédentaire et un peu de lecture autour d’un modeste dîner au restaurant du coin. C’est dans ce même lieu qu’il croise régulièrement Teri, une jeune fille paumée, obligée de jouer les escorte girls malgré elle pour survivre.

the equalizer

La goutte d’eau qui fait déborder le vase arrive un soir où elle se fait molester par son dernier client. Bien décidée à s’en sortir, elle décide de stopper toute relation avec lui. Mais c’était sans compter avec les proxénètes russes qui l’emploient, pas prêts de laisser filer leur « gagne pain ». Touché par la détresse de la jeune fille, McCall décide de sortir de sa longue retraite paisible. Sa mission: éradiquer le mal à sa racine ! Et quand on le cherche, il fait très (mais alors TRÈS) mal !

the equalizer

 Ça donne quoi ?

Comme à son habitude, Denzel Washington prouve encore qu’il est un très grand acteur. On le savait pertinemment doué pour les films d’action (Man on Fire, L’attaque du Métro 123, Le Livre d’Eli, 2 Guns) mais avec The Equalizer, Denzel prouve qu’il est encore capable de nous surprendre. Il faut dire que son réalisateur Antoine Fuqua connaît aussi bien son sujet que son acteur fétiche, pour l’avoir révélé dans l’excellent Training Day.

the equalizer

Tel un chronomètre, il égraine les secondes comme il abat ses proies, imperturbable et méthodique. Sans laisser transparaître la moindre émotion sur son visage, il met à terre une dizaine de mafieux sans arme, ne se servant que des éléments qui l’entoure, où un simple stylo bic peut devenir une arme mortelle. Mention spéciale pour la scène finale où McCall part à l’assaut du magasin de bricolage, seul, durant laquelle il exécute un à un ses opposants de façon « très crûe »: âmes sensibles s’abstenir !

the equalizer

On notera également la présence remarquée de Chloë Grace Moretz dans le rôle de Teri, qui encore une fois épate par sa capacité à se transformer en femme opprimée à l’opposé de ses rôles dans les deux volets de Kick-Ass ou dernièrement dans Dark Places.

the equalizer

On regrettera peut-être une intrigue un peu faible, servant de prétexte à des affrontements brutaux. Et bien que les motivations de McCall sont évidentes, on aurait aimé en savoir plus sur son passé mystérieux de soldat et d’où lui vient cette technique de l’Equalizer. Dans une suite peut-être ? A noter que la version blu-ray vous permettra de vous revisionner les différentes façons de tuer ses ennemis façon McCall : un vrai purgatoire assez jouissif !

The Equalizer est actuellement disponible en DVD, Blu-ray et VOD.

Laisser un commentaire