Concours – Karotz, le lapin pas crétin

Vous souvenez vous de Nabaztag? Mais si, voyons! Le lapin le plus branché du net, qu’on avait vu fleurir un peu partout il y a quelques années et qui vous rendait de multiples services: diffusion d’infos diverses comme la météo ou le trafic, lecture de code barre et bien d’autres choses.

Après avoir disparu de notre paysage numérique, le voici désormais de retour sous la bénédiction de l’éditeur Minscape cette fois-ci. Pour fêter sa « résurrection », notre lapin a troquer son nom pour celui de Karotz. L’animal n’a pour ainsi dire pas changer morphologiquement parlant: il dispose toujours de ses deux grandes oreilles pour capter toutes les informations dont il a besoin. Il est possible de le personnaliser avec des stickers et tout un tas d’accessoires optionnels. Les informations que recevra Karotz seront configurables via un portail web dédiée: il vous faudra donc paramétrer tout cela à partir de votre PC. Une fois sur le portail, vous pourrez intégrer différents services proposés, gratuits ou payants: actualité, radio, astrologie, météo, etc. Quelques applications vous permettront d’interagir avec votre Karotz comme prendre des photos avec la nouvelle webcam intégré ou même lui faire lire des messages façon SMS. Marrant un temps mais assez gadget au final. Enfin, il vous est possible d’utiliser des puces RFID: paramétrable sur l’interface de Karotz, ils vous permettront d’activer vos applications préférées en les lui faisant renifler. Plutôt pratique donc.

Mais tout n’est pas rose dans le monde des Karotz, loin de là. A commencer par sa configuration lors du premier démarrage: j’ai connu les pires difficultés à le faire détecter par mon PC sous Windows 7 alors que j’avais bien suivi les différentes étapes de configuration. Après plusieurs essais, le driver est enfin reconnu et il est alors possible d’accéder au portail de configuration ! Le portail se veut plutôt simple mais manque de clarté: aucun tutorial ne vient poindre à l’horizon. Alors, comme un lapin, on creuse de-ci de-là. On parvient alors à ajouter quelques applications à notre Karotz. Une fois téléchargé, le lancement peut se faire de manière planifiée, automatiquement ou manuellement par la voix après avoir appuyé sur le bouton situé sur le haut du crâne du lapin. Avec un peu de chance, votre application se lancera automatiquement mais en général, la reconnaissance de la voix est vraiment hasardeuse. Dommage qu’aucun paramétrage de la voix ne soit inclus. Niveau personnalisation, on aurait apprécié pouvoir modifier le style voix pour quelque chose de moins « mécanique » ou de plus original comme des voix de personnalités célèbres.

Au final, je dois avouer avoir été assez déçu par ce Karotz. Il débarque avec des fonctionnalités classiques déjà existantes sur nos téléphones actuels. Rien de révolutionnaire donc, il apporte trop peu de nouvelles fonctions pour justifier son achat. D’autant que le bestiau n’est pas donné puisqu’il est proposé à 199€. Même si le produit est de bonne facture, cela fait cher tout de même! Les applications proposées sont encore trop peu nombreuses, peu variées, et les mises à jour sont trop peu fréquentes pour susciter un engouement même parmi les fans du lapin. J’ai par contre apprécié de pouvoir contrôler mon Karotz à partir de mon Iphone grâce à une appli développée pour le contrôle à distance du Karotz depuis un smartphone. Dommage que tout cela manque d’ambition et de finition en somme. Mais bon, si sa petite bouille vous fait craquer, je ne saurais que trop vous conseiller d’attendre les fêtes de fin d’année avant de vous le procurer ou bien…

… de tenter de le gagner tout simplement grâce au concours Karotz proposé en partenariat avec l’éditeur Mindscape ! Pour cela, il suffit de me laisser en commentaire une idée d’application ou d’utilisation originale que pourrait avoir le Karotz. Le meilleur commentaire sera prévenu par email et recevra  directement chez lui un véritable Karotz !

Clôture du concours le dimanche 26 juin à 23h59. Bonne chance à tous !

30 Comments

Laisser un commentaire