34 ans et encore toute une vie devant soi !

001.gif

Les années se suivent et ne se ressemblent pas. Et voilà que j’arrive à ma trente-quatrième année en ce vendredi. Et comme par hasard, encore un quinze janvier! Bref, il s’en est écoulé du temps
depuis la fin des couches culottes, le passage du brevet, puis du bac puis des diplômes. L’entrée dans la vie active ensuite, un moment où l’enthousiasme atteint son paroxysme et où on se dit
« Enfin! », signe de la fin de l’emprise des parents qui ne comprennent pas que vous passiez vos nuits à tenter de finir Final Fantasy VII en japonais alors que vous n’y comprenez rien et que vous
avez interro à 8h. Oui, tout cela se voit balayer en quelques instants.

Mais voilà, la vie active n’est pas aussi drôle qu’on peut la concevoir dans sa jeunesse. Avec la liberté, il faut accepter ses contraintes, la nécessité d’avoir des revenus pour achats la bouffe,
ses fringues, payer son loyer, ses transports… Et puis de liberté, on s’enferme finalement dans une routine quotidienne métro-boulot-dodo. Et arrivé à 34 ans, on vous dit « mais t’es
vieuxxxx??!!! ». Quelque chose de vieux pour votre gouverne, c’est quelque chose sur lequel le temps a eu une emprise physique! « Prends tes responsabilités maitenant! »: voilà une phrase qui m’a
toujours fasciné, montrant un paradoxe entre le fait qu’on vous voit encore comme une personne à l’aube de  sa vie totalement immature et en même temps une personne qui a déjà tout vécu et qui
devrait donner l’exemple en ce sens…

Une vie, c’est finalement quelque chose d’éphémère, alors être jeune, âgé, vieux, on s’en fout! L’essentiel, c’est de profiter pleinement de sa vie, des joies et des tristesses que l’on vit. Fêter
son anniversaire, c’est toujours une chance quand on pense que des gens dans le monde en proie à des drames humains ne peuvent même plus fêter ceux de leurs proches ou de leurs enfants… A toutes
ces personnes qui nous ont quittées ces derniers jours, je leur dédie ce nouvel anniversaire.

Happy birthday to me!

8 Comments