TEST – Shin Megami Tensei : Strange Journey Redux 3DS : le jeu qui te plonge dans l’étrange

L’éditeur Atlus s’est enfin décidé à sortir en Europe ce spin-off de la série Shin Megami Tensei dans sa version augmentée intitulée Shin Megami Tensei : Strange Journey Redux. Une attente bien méritée.

Shin Megami Tensei : Strange Journey Redux

Seconde chance donc pour ce titre débarqué au Japon en 2009 à l’origine sur la console portable Nintendo DS et qui a enfin les honneurs d’une sortie européenne sous le nouveau titre Shin Megami Tensei : Strange Journey Redux. L’histoire nous plonge dans un futur sombre, où la dépravation causée par l’espèce humaine à notre belle planète causée atteint son paroxysme. Pollution, guerres, destructions : des fléaux grandissants qui ont engendrés l’apparition mystérieuse d’un trou noir géant baptisé Schwartzwelt. Missionnées par l’organisation des Nations Unies, des escouades sont alors chargées d’explorer cette zone interdite : ils devront découvrir la raison de son irruption et trouver un moyen de la faire disparaître.

Shin Megami Tensei : Strange Journey Redux

L’aventure intérieure

Shin Megami Tensei : Strange Journey Redux reprend la vue et le concept d’origine de la série Megami Tensei. Reprenant le moteur graphique d’Etrian Odyssey, l’autre série Dungeon-RPG d’Atlus, on évolue à l’aveuglette dans chaque niveau en avançant de case en case. La progression du joueur apparaît sur l’écran inférieur de la 3DS, permettant d’avoir un aperçu global de votre niveau de progression dans le dédale. On peut ainsi visualiser la position de différents éléments comme les portes, suivant leur type d’accès, les points de recharge et de sauvegarde. Les niveaux sont aussi parsemés de bonus qui vous serviront soit à améliorer vos armes et équipements au laboratoire de votre base, soit à acheter le nécessaire à votre survie lors de vos nombreuse sorties.

Shin Megami Tensei : Strange Journey Redux

Les démons de minuit

Le cœur du jeu et de la série repose sur la constitution de la meilleure équipe de démons possibles et au recensement de ceux que vous croiserez dans la base de données Demon Compendum. Équipé de votre armure Demonica, vous croiserez durant vos explorations de nombreux démons divers et variés (le jeu en compte plus de 350 !). Trois possibilités s’offrent alors au joueur: combattre, négocier ou fuir simplement. Dans votre quête de recrutement de démons, il vous faudra opter pour l’option Négociation pour convaincre un démon de rejoindre vos rangs. Attention cependant: cela ne sera possible qu’une fois que vous l’aurez vaincu une première fois afin de l’identifier et en règle général, si vous êtes dans le bon mode d’alignement avec lui : loyal, neutre, chaos. En phase de négo, il vous faudra répondre correctement aux questions posées, souvent en rapport avec la nature même du démon (ex: pensez-vous que les démons et les humains peuvent s’entendre ?). Si vos réponses lui conviennent, il vous laissera le choix entre la tentative de recrutement rarement gratuite, de monnaie locale (Maccas) ou d’objets qui seraient en sa possession. Dans le cas contraire, le joueur devra affronter ses adversaires.

Shin Megami Tensei : Strange Journey Redux

Lors des combats, on fait face à ses ennemis accompagnés de son crew de trois démons. Chacun dispose de ses propres aptitudes et il important de se doter d’un panel le plus large possible pour parer à toute éventualité. En effet, lorsque vous infligez une attaque révélant un point faible chez l’ennemi, cela active instantanément l’aptitude de Coopération démoniaque : les démons ayant le même alignement que celui qui a porté l’attaque, réagiront à leur tour en portant de lourdes attaques à votre adversaire. Au fur et à mesure des combats, vos démons progresseront en niveaux, y compris ceux en réserve, et pourront apprendre de nouvelles compétences. Cependant, enrôler des démons ne suffira pas: il est nécessaire de procéder autant que possible aux fusions de vos démons pour en découvrir d’autres plus puissants.

Shin Megami Tensei : Strange Journey Redux

Le cadeau Redux

Plus on capturera de démons, plus les possibilités de créer de nouveaux démons seront nombreuses. Cela implique u’il vous faudra soit effectuer des centaines d’affrontements pour en recruter un maximum, soit d’invoquer à nouveau les démons nécessaires à la fusion souhaitée en échange de Maccas. Il faut cependant garder en tête qu’il ne sert à rien d’affronter ou d’invoquer des démons trop puissants puisque leur maîtrise dépendra de votre propre niveau de jeu. Cette mécanique ingénieuse est particulièrement réussi dans ce titre, mettant en avant sa thématique adulte et pessimiste. Outre l’ajout de doublages en japonais, les niveaux ont été totalement redessinés par rapport à la version DS d’origine, renforçant davantage encore la trame de SMT : SJR : on évolue en effet dans des niveaux qui s’inspirent des Sept Pêchés Capitaux, reflétant les travers et dérives de la société contemporaine.

Shin Megami Tensei : Strange Journey Redux

Si l’aspect cosmétique a été revu à la hausse, l’essence même du titre demeure notamment dans sa réalisation simple et sans fioriture. Si j’ai apprécié la possibilité de régler d’emblée le niveau de difficulté du jeu (la série est réputée pour être ardue) pour le rendre plus accessible à tous, il est dommage qu’aucune fonction tactile n’ait été intégrée au niveau de la gestion des maps de niveaux : on ne peux par exemple pas mettre des annotations manuscrites ou dessiner soi-même la carte comme c’est le cas dans la série Etrian Odyssey.  Il est aussi regrettable de constater le manque de charisme des personnages globalement. Le jeu est par ailleurs uniquement en anglais, ce qui peut encore être considéré comme un frein pour démocratiser le titre en France, notamment chez les anglophobes.

Shin Megami Tensei : Strange Journey Redux

Là où je n’ai pas d’inquiétude, c’est sur sa durée de vie conséquente. En plus de l’objectif de trouver tous les démons dans le jeu ou par un système de codes à échanger avec d’autres joueurs via le registre Demon Compendium, des quêtes annexes présents dans les donjons vous gratifieront de récompenses spéciales. Une fois le jeu terminé, on peut ensuite reprendre sa sauvegarde avec l’ensemble de ses aptitudes pour parcourir à nouveau les niveaux dans un niveau de difficulté supérieur. Enfin, Atlus annonce l’arrivée prochaine de DLC pour prolonger un peu plus le plaisir de jeu sur ce titre.

Shin Megami Tensei : Strange Journey Redux est actuellement disponible sur Nintendo 3DS.

VERDICT
7/10

TEST - Shin Megami Tensei : A Strange Journey Redux 3DS

Loué soit Atlus d’avoir sorti chez nous cette version revue et corrigée de Shin Megami Tensei : Strange Journey ! Son atmosphère et sa mécanique de jeu offrent un réel plaisir de jeu, à la fois captivant de par son intrigue que par son aspect addictif. Sa durée de vie conséquente fait qu’on en a vraiment pour son argent. Il est juste dommage que la réalisation n’ait pas bénéficié de plus de moyens en dehors des doublages réussis et du chara-design magnifique global. Une exclusivité Nintendo 3DS à essayer pour qui voudrait également s’initier à la série Shin Megami Tensei.

On adore…

  • Les mécaniques de jeu efficaces
  • 350 démons à dénicher!
  • L’ambiance démoniaque qui se dégage du titre
  • Le chara-design magnifique des démons
  • La classe d’Alex !
  • La durée de vie conséquente

On déteste…

  • Des protagonistes sans reliefs
  • Une remise au goût du jour honnête mais un peu légère…
  • Pas d’interaction possible ou d’aide spécifique avec les cartes pour s’orienter plus facilement
  • Where is My French ?

Test réalisé à partir d’une version dématérialisée

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.