TEST – Les Piliers de la Terre PC : le jeu qui fait honneur à Ken Follett

Adaptation vidéoludique du roman best-seller de Ken Follett, Les Piliers du Temple nous fait découvrir son intrigue animée par les complots et l’honneur des hommes.

Les Piliers de la Terre

Vendu à plus de 26 millions d’exemplaires dans le monde, le roman Les Piliers de la Terre compte plus de 1200 pages au total. Ceci explique pourquoi le jeu développé par le studio indépendant allemand Deadalic Entertainment se compose de trois épisodes, chacun découpé en sept chapitres. A ce jour, seul le premier volet intitulé « Par les cendres » est disponible sur console PS4, Xbox One et plateformes PC, Mac et Linux. Un season pass est proposé par l’éditeur pour obtenir les volets 2 et 3.

Les Piliers de la Terre

L’intrigue de Les Piliers de la Terre se déroule en Angleterre à une époque lointaine, au XIIème siècle précisément. Une femme s’apprête à donner naissance à un enfant dans la douleur et la misère d’une clairière. Son homme, Tom, est un bâtisseur à la recherche d’un employeur afin de subvenir au besoin de sa petite famille. Il fait par la suite la rencontre d’un jeune garçon farouche du nom de Jack qui vit seul avec sa mère dans la forêt: étrangement, cette la jeune femme voue une haine profonde envers les religieux. Pendant ce temps, un moine appelé Philip arrive dans le comté de Kingsbridge. Découvrant une abbaye dans un état déplorable, il prend la décision d’en devenir son prieur pour lui redonner vie. En parallèle, Philip tente de connaître les raisons qui ont poussé un moine à se suicider. Sa curiosité va cependant l’amener à découvrir un complot visant à déclencher une guerre sans nom ayant pour origines les desseins belliqueux de l’évêque Waleran.

Les Piliers de la Terre

Se présentant sous la forme d’un jeu d’aventure point & click, il s’agit d’un véritable roman graphique interactif auquel le joueur fait part. On suit l’intrigue pas à pas agrémenté par des dialogues doublés en anglais et de magnifiques illustrations entièrement animées à la manière d’un film. L’animation est vraiment remarquable, tout comme sa direction artistique qui nous gratifie d’environnements absolument superbes. Le système de jeu repose sur les basiques du genre, donnant la priorité à l’aspect visuel et narratif du jeu. Le joueur contrôle ainsi les déplacements des protagonistes par point / clique sur la destination.

Les Piliers de la Terre

Les actions portent essentiellement sur des choix décisionnaires. Vos choix influent peu sur le déroulement de l’intrigue principal mais ont une incidence relative sur le cours d’événements secondaires ou sur la perception de la personnalité du personnage. Le joueur sera à de rares moments sollicités à user de son adresse mais devra user de son sens de l’observation pour terminer des missions à l’aide d’indices obtenus au gré de vos discussions. A noter qu’il est possible de faire apparaître des indicateurs sur les points interactifs pour gagner du temps. Il est cependant dommage qu’aucun raccourci n’est été prévu pour accélérer les déplacements, bien lents, d’un endroit à un autre via la carte. A la fin de chaque chapitre, un récapitulatif rappelle les choix effectués et les réussites/échecs du joueur, ce qui permet d’envisager de nouvelles parties avec une issue sans doute différente.

Les Piliers de la Terre

Au terme de ces sept premiers chapitres, j’ai été séduit par l’ambiance général du titre qui permet de s’imprégner du roman. Bénéficiant de sous-titres en français, sa réalisation et ses musiques envoûtantes jouées par l’orchestre philharmonique de Pragues vous plongent immédiatement dans l’intrigue, qui prend tout de même un peu de temps à s’installer sur les deux premiers chapitres. Les deux prochains volets s’annoncent plus animés et donc plus passionnants. Espérons cependant que la difficulté serait un peu plus au rendez-vous dans la suite annoncée.

Les Piliers de la Terre

Le jeu de Deadalic Entertainment constitue une excellente introduction pour qui voudrait découvrir l’univers de Ken Follett et séduira aussi les joueurs occasionnels de jeux d’aventure. Enfin, ceux qui jurent par Games of Thrones, Borgia et autres séries télévisées sur fond de complot politique devraient y trouver leur compte également.

Laisser un commentaire