TEST – Natural Doctrine PS4

NATURAL DOCTRINE – Rare sont les jeux à proposer un système de cross-play permettant de jouer aussi bien sur PS3, PS4 et PSVita. C’est le défi qu’à tenter de relever le tactical-RPG japonais Natural Doctrine signé de l’éditeur Kadokawa Games.

natural doctrine

Sorti des références Tactics Ogre, Final Fantasy Tactics et la série des Fire Emblem, on ne peut pas dire que les titres du genre se bousculent au portillon ces derniers temps. Fort heureusement, NIS America, déjà à l’origine de la distribution de la série Disgaea, a eu la bonne idée de distribuer Natural Doctrine en Occident (le titre est sorti en avril dernier au Japon). D’autant que sur le papier, le titre s’annonçait assez prometteur avec pour point fort son système de cross-play entre toutes les plateformes Playstation du moment (PS3, PS4, PSVita).

natural doctrine

Vous contrôlez au début de l’aventure deux gardes du corps, Geoff et Vasily, en mission pour protéger un jeune explorateur issus de la lignée des Bergmans.  Ces derniers étaient à la tête d’une fortune colossale il fût un temps puisqu’ils possédaient toutes les mines de Pluton de la région… jusqu’à ce que celles-ci ne soient envahis par des lutins et autres créatures féroces. La quête de Geoff démarre ainsi, allant de combats en combats mais surtout de nouvelles rencontres inattendues comme la tireuse d’élite Anka, le guerrier Zekelinde ou la jeune Mel. Manifestement, le scénario brille par son absence d’originalité et n’a pas la portée dramatique que pouvait avoir un FFTactics ou  Vandal Hearts par exemple. En dépit de la présence de doublages japonais / anglais, il est dans l’ensemble difficile de s’attacher aux personnages que vous contrôlerez, pourtant peu nombreux (neuf au total seulement). La faute à un manque de charisme évident dans ces personnages aussi creux qu’un tronc et dont le physique ressemble à un pâle copier-coller des archétypes que l’on croise régulièrement dans les autres jeux.

natural doctrine

Mais parlons plutôt du système du jeu qui s’avère lui plus enthousiasmant. Reprenant les poncifs du genre, vous déplacerez vos troupes sur une carte du monde tout au long de l’aventure, alternant quête principale et quêtes annexes. Les quêtes annexes vous permettront de faire du leveling pour renforcer les compétences de vos soldats mais aussi de dégoter des objets précieux conservés par les gobelins ou des créatures souterraines. La quête principale vous mènera elle vers de nouvelles rencontres mais surtout des objectifs à remplir comme d’aller en pour-parler avec un allier potentiel, au demeurant méfiant. Le déroulement dans chaque niveau est toujours le même: vos troupes pourront progresser dans une zone limitée en bleue, qui correspond à votre zone de contrôle; réciproquement, vos ennemis ne pourront qu’évoluer dans leur ZoC en rouge. Chaque victoire sur vos ennemis se soldera donc par un élargissement de votre ZoC, permettant à vos troupes de s’y installer.

natural doctrine

Dans Natural Doctrine, il n’est pas question de quadrillage: vos soldats pourront se placer où bon leur semble dans leur ZoC, tout du moins presque. Car votre stratégie lors de vos affrontements déterminera votre positionnement face à votre ennemi. Celui-ci est conditionné par plusieurs paramètres que sont la distance qui vous sépare de votre adversaire, le nivellement du terrain, les obstacles, votre chance de succès et votre proximité avec vos alliés. La présence de ces derniers dans les parages permet d’enchaîner des combos sur votre adversaire, vous assurant une victoire bien plus confortable. La progression des liens entre les personnages sont également un élément déterminant lors de ces phases. Outre la vue classique aérienne, le titre vous permet de passer en vue à la troisième personne afin de faciliter vos placements: une possibilité offerte dans d’autres Tactical-RPG comme Valkyria Chronicles ou la série des Sakura Wars.

natural doctrine

Dans l’ensemble, Natural Doctrine présente une difficulté plus élevée que la moyenne, le réservant aux initiés: il n’est pas rare que dès les premières missions, de tomber sous les coups répétés de lutins parce qu’on ne se sera pas positionner au bon endroit ou de ne pas avoir élaboré sa stratégie correctement. On meurt et on recommence, avec des checkpoints relativement écartés. On prendra bien garde de sauvegarder ses parties avant chaque progression au risque de devoir tout recommencer ! Si son système de jeu est plutôt bien pensé, c’est au niveau de sa réalisation obsolète que Natural Doctrine pêche sévèrement. Est-ce dû au fait d’avoir voulu en faire à tout prix un jeu multi-plateforme ? Sans doute. quand bien même nivelé vers le bas pour tourner sur Playstation Vita, une telle réalisation s’avère en dessous de la moyenne des jeux tournant sur la machine. Interface austère, absence de cinématique 3D à l’exception de l’introduction, modélisation des personnages d’un goût douteux, environnements peu inspirés, faible nombre de personnages à embrigader: Natural Doctrine laisse une forte impression d’inachevée. Et ce n’est pas le mode multijoueur en ligne, certes original pour le genre, qui viendra le sauver d’un tel naufrage de conception.

natural doctrine

On adore…

  • Le système de jeu assez accrocheur et profond: on peut passer des heures à peaufiner sa stratégie et ses placements
  • La possibilité de réutiliser ses sauvegardes entre les consoles Playstation (PS3, PS4, PSVita)
  • Du multi sur du tactical-RPG, plutôt rare
  • Les doublages japonais / anglais
  • La durée de vie

On déteste…

  • Réalisation austère et d’un autre siècle
  • Faible nombre de personnages (9)
  • Manque de charisme de vos troupes
  • Scénario peu entraînant, avec des combats à répétition sans saveur
  • Pas de localisation en français: tout est en anglais
  • Pas de cross-buy: bénéficier de la version PSVita gratuitement pour les acquéreurs de la version salon aurait été la bienvenue !

Note : 2.5 Stars (2,5 / 5)

Natural Doctrine est un jeu de niche, un de ces titres que seuls les mordus du genre apprécieront peut être à sa juste valeur de par son système de jeu complexe qui relègue la réalisation en second plan à l’ère des images 3D en haute définition. Pour ces initiés, le côté hardcore des affrontements pourra les occuper durant des heures et chaque victoire s’accompagnera par un large sourire du bout des lèvres. Les possesseurs de console PS4 pourraient aussi y trouver leur compte, en l’absence de concurrent dans le genre sur leur machine. Mais il est tout de même difficile de fermer totalement les yeux sur la réalisation du jeu qui méritait bien mieux et sur l’absence surtout d’une offre cross-buy qui s’y prêtait vraiment ici.

Natural Doctrine est actuellement disponible sur consoels PS3, PS4 et PSVita.

Laisser un commentaire