TEST – Micro Machines World Series PS4 : le jeu qui se la joue fast and minus

Les célèbres petites voitures sont de retour sur PS4 dans Micro Machines World Series, un épisode qui  a décidé de jouer à fond la carte du jeu en ligne.

Micro Machines World Series

Ces dernières semaines avaient un goût savoureux « ère PSOne ». Voyez plutôt : Tekken 7, le dernier volet en date de la série de jeux de combat, sort enfin sur PS4, mettant fin à dix ans de disette pour les fans sans voir un véritable nouveau volet console. Avec Crash Bandicoot N. Sane Trilogy, Crash Bandicoot fait quant à lui un retour en trombe sur PS4 dans une compilation remasterisée de haute volée sous la houlette du studio Vicarious Visions. Et voilà que débarque contre toute attente Micro Machines World Series, un épisode hommage aux précédents épisodes de la série selon son éditeur Codemasters: la pression était forte de renouer avec le succès de la série qui avait atteint son apogée avec Micro Machines V3 sur PSOne.

Micro Machines World Series

A la conquête du monde infiniment grand

Rien ne semble avoir changé en effet dans son principe. Le joueur participe toujours à des courses des célèbres modèles réduits d’Hasbro en vue aérienne dans des environnements à taille humaine. Camion, voiture de police, ambulance ou jeep : tout y passe, chacune disposant de caractéristiques propres quant à leur niveau de résistance, vitesse ou type de conduite. Le gros changement vient du nombre de concurrents qui passe à douze. Cela fait du monde et cela se voit dès les départs de course où c’est la cohue pour tenter de s’emparer de la pole position.

Micro Machines World Series

La difficulté réside dans la nécessité d’apprendre par cœur les parcours pour être en mesure d’anticiper chaque virage, appréhender les passages étroits et éviter les obstacles. Sauf que dans Micro Machines, on doit slalomer entre des cupcakes et des boules de billards, qu’une tuile de brique devient soudainement un tremplin , qu’un bol de céréales renversés se transforme en une piste de slalom géant.

Micro Machines World Series

Un épisode qui se la joue trop petit

Micro Machines World Series introduit quelques nouveautés intéressantes comme des courses nocturnes, des loopings, de nouveaux dangers (barrières électriques, scie rotative, hippo gloutons…) et de nouvelles armes comme des munitions NERF ou des attaques dévastatrices. Seulement, l’efficacité des armes, en particulier les mines et les bombes, reste assez relative et il est bien difficile d’en faire usage au moment opportun en pleine course.

Micro Machines World Series

Plus gadget, on pourra personnaliser son véhicule parmi les douze types proposés avec la tonne de skins à débloquer durant les parties. Micro Machines World Series propose trois modes de jeu : Battle, Course et Élimination… et puis c’est tout ! Oui, c’est tout : il faudra vous contenter de ces trois modes dont l’intérêt repose essentiellement sur des parties multi en local ou en ligne. Une sacrée déception selon moi : je gardais un souvenir impérissable de la série avec Micro Machines V3 sur PSOne, avec ses nombreux modes de jeu tant en solo qu’en multi en local. Certes, je comprends les intentions du studio de créer une communauté de joueurs en ligne et c’est tout à fait louable. Seulement, on se lasse rapidement à moindre d’adopter une position de compétiteur.

Laisser un commentaire