TEST – LEGO City Undercover 3DS : The Chase begins

LEGO CITY UNDERCOVER 3DS – Peu de gens s’en rendent compte mais au-delà de toute considération nostalgique, la société de jouets de construction LEGO amorce depuis une dizaine d’années maintenant un virage à 180 degrés dans sa stratégie marketing et commerciale, en développant notamment son concept dans le domaine du jeu vidéo avec l’aide du studio TT Games.

lego city undercover 3ds

Parti d’un délire de fan de voir la licence LEGO Star Wars déclinée dans un jeu vidéo, le succès du concept a depuis encouragé la célèbre firme danoise à décliner son jeu de construction à grand renfort de licences majeures issus du cinéma (Indiana Jones, Harry Potter) et des comics (Batman, The Avengers). Derrière le succès de ces adaptations, on retrouve le studio TT Games devenue depuis maintenant huit ans le spécialiste des adaptations LEGO en jeu vidéo. Ce studio n’en est pas à son premier coup d’essai puisqu’il s’était déjà forgé une solide réputation dès le départ sur Amiga via l’éditeur Psygnosis, avec des titres comme Leander, Pugsy et Mickey Mania.

lego city undercover

Avec Lego City Undercover, c’est un nouveau challenge que leur a proposé Nintendo : créer une nouvelle licence LEGO qui ne soit pas inspirée d’un film ou d’une BD. TT Games avait ainsi carte blanche pour créer un jeu LEGO sur une base plus libre qu’à l’habitude. Ce qui a donné un monde ouvert façon GTA où l’on incarne un jeune loup de la police Chase Mc Cain. Un nom qui sonne comme un hommage direct au héros de la saga Die Hard, John Mc Lane incarné par l’inoxydable Bruce Willis. Dans cette version portable de Lego City Undercover, on fait connaissance avec Chase Mc Cain alors qu’il vient à peine d’intégrer le département de police de Lego City. Tout au long de l’aventure, il vous faudra faire vos preuves en élucidant les énigmes qu’on vous attribuera, résoudre les enquêtes comme autant de puzzles, combattre et attraper la pègre locale. Tout un programme !

 lego city undercover

On adore…

A la différence des précédentes réalisations LEGO, ce LEGO City Undercover se montre plus ambitieux qu’à l’accoutumée. Moins linéaire, on ressent un sentiment de liberté surprenant, à la manière d’un GTA dont il emprunte les bases. Il est ainsi possible de se promener dans la ville entre chaque mission, se rendre dans certains bâtiments, aborder librement les passants ou utiliser tous les véhicules pour se rendre dans n’importe quelle partie de la ville pour tenter de dénicher des pièces bonus. Assez attachant, notre flic Chase Mc Cain dispose de capacités supplémentaires en fonction des costumes qu’il acquiert tout au long de l’aventure : la tenue de voleur pour ouvrir des coffre-forts, la tenue d’ouvrier pour construire des appareils, la tenue de fermier pour voler plus haut, la tenue du pompier pour éteindre les incendies, la tenue d’astronaute pour se téléporter, etc. Au fur et à mesure de votre progression, on apprend à se servir de ces différents atouts pour se sortir des situations. Les cinématiques sont également assez réussies et bénéficient d’une bonne pointe d’humour. Dernier bon point : la bande son est excellente, avec des musiques entraînantes et un doublage français remarquable lors des cinématiques.

lego city undercover

On déteste…

L’ambition ne fait pas tout, il faut également pouvoir s’en donner les moyens. Pour le coup, la 3DS montre ici ses limites. Donner la possibilité de se rendre n’importe où dans la ville n’occulte pas les temps de chargements interminables lorsque l’on passe d’une zone de Lego City à l’autre. Ces temps de chargements se répètent également avant chaque début et fin de mission, cassant le rythme de jeu. En dépit de la variété des missions au départ, on en vient aussi à répéter les mêmes actions et missions au bout d’un certain temps. Dommage également qu’aucun doublage n’ait été affecté aux personnages durant les phases de gameplay, nos protagonistes restant éternellement muets. Le mode histoire se boucle assez rapidement : on aurait aimé pouvoir prolonger l’expérience LEGO City en multi pour le coup. Enfin, le titre ne cache pas sa cible résolument grand public, avec une difficulté faible et des boss manquant de piment.

lego city undercover

Nintendo a eu raison de faire confiance à TT Games pour nous pondre ce LEGO City Undercover, qui s’avère plus originaux que ses les précédentes productions LEGO du studio. Créer un GTA-like n’était pas des plus simples sur un support portable mais ils y sont parvenus… au prix de pas mal de concessions côté réalisation: longs temps de chargements, absences de doublage lors des phases de gameplay, répétitivité des missions. En dépit de sa réalisation honnête mais sans plus, on aurait tout de même aimé une durée de vie un plus longue et davantage d’options de jeu. Le système des costumes, la bande son, l’accessibilité de son gameplay et le charisme de MC Cain devraient toutefois plaire au public auquel le jeu se destine. A noter pour terminer que la version Wii U s’avère elle bien plus aboutie en terme de réalisation.

NOTE :

Lego City Undercover : The Chase begins est disponible exclusivement sur console portable Nintendo 3DS.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.