Test – Kingdom Hearts: Melody of Memory PS4

Que vous ayez bouclé ou non tous les volets, Square Enix vous invite à revivre l’épopée Kingdom Hearts en musique cette fois-ci. Rythmes et sons seront en effet vos seules armes pour survivre dans ce Kingdom Hearts: Melody of Memory.

S’il aura fallu près de quatorze années avant que ne paraissent enfin le troisième opus canonique de la saga Kingdom Hearts, moins de deux ans auront suffit pour que n’arrive dans nos étales ce Kingdom Hearts: Melody of Memory. Profitant en effet du regain d’intérêt des fans pour la série, l’éditeur japonais Square Enix a eu le nez creux avec ce very best of Kingdom Hearts. Le titre vous invite ainsi à revivre en accéléré les moments-clés de l’intrigue sous la forme d’un rythm’n action game. Après plusieurs heures en main, le jeu résonne comme une évidence compte tenue de la richesse musicale dont regorgent les univers Disney et Square Enix.

De premier abord, on pourrait juger l’initiative comme opportuniste de la part de l’éditeur. Des doutes apparaissent dans les premières minutes du jeu. La réalisation semble assez convenue avec des environnements colorés mais vides. La modélisation des personnages reprend celles des versions remasterisées HD de Kingdom Hearts 2 et KH: Birth By Sleep. Dans le principe, le jeu vous propose de revivre les moments marquants de la saga sous l’angle musical.

Theatrhythm Kingdom Hearts

Il ne faut pas aller chercher bien loin les origines du gameplay de Kingdom Hearts: Melody of Memory. Les possesseurs de Nintendo 3DS se souviennent en effet de la première incursion de Square Enix dans le genre rhythm game. Il s’agissait de Theatrhythm Final Fantasy, jeu de rythme reprenant les thème musicaux les plus mémorables de Final Fantasy. Si la vue 2D a troqué pour une vue 3D à la troisième personne, on retrouve des similitudes évidentes dans la façon de jouer, à la différence qu’on ne contrôle plus un seul personnage mais trois en simultanée.

Ce changement majeur offre une plus grande variété dans les combinaisons. Le joueur doit appuyer au bon moment sur les touches Croix pour le personnage central, L1 pour celui de gauche et R1 pour celui de droite. Suivant les séquences, il y a une tolérance sur la possibilité d’utiliser un bouton malgré que le personnage n’y soit pas assigné. Il faut souligner la qualité des thèmes musicaux orchestrés par le compositeur attitré Yoko Shimomura: en plus d’être variés, le tempo des séquences est dosé avec justesse pour nous plonger au cœur des mélodies. J’ai apprécié retrouvé les thèmes de Kingdom Hearts mais surtout les musiques des films Disney qui ont bercé mon enfance. Bien qu’ils soient majoritairement instrumentaux, il sera possible de débloquer au cours du jeu les thèmes originaux chantés issus des bandes originales. En tout, ce sont cent quarante thèmes qui seront à découvrir !

Vers l’infini et l’au-delà !

Mais la différence notable est l’intégration d’un mode Histoire baptisé « Tour des Mondes« . Dans ce mode, on revit tous les événements de chaque volet relatés par Kairi. Pour ceux qui comme moi n’avaient pas suivi tous les épisodes, il s’agit d’une véritable séance de rattrapage qui permet de mieux comprendre la trame scénaristique complexe avec son lot de rebondissements du premier épisode jusqu’au troisième en date. L’interface de navigation repose sur une carte spatiale ou l’on voyage à bord du vaisseau Gummi. Chaque escale sur une planète donne lieu à un ou deux défis musicaux à relever suivant un niveau de difficulté réglable. Comme dans un RPG, on pourra choisir la composition de ses combattants ainsi que les objets indispensables pour aller au bout des pistes les plus ardues. Votre réussite se soldera par l’accumulation d’EXP qui ne seront pas de trop pour vaincre les boss.

Les combats de boss offriront une autre perspective visuelle où il sera question de réaliser des combinaisons parfaites pour achever votre ennemi, alternant phase d’attaque et défense. En progressant dans le jeu, on débloquera un mode « Plongée mémorielle« : on y revoit ici de véritables clips musicaux comme le mythique thème d’introduction « Simple and Clean » interprété par la chanteuse J-Pop Hikaru Utada. Ce mode se veut plus classique mais aussi plus ardu avec des séquences plus longues: il vous faudra ici suivre le rythme avec justesse sans possibilité d’utilisation d’objets d’aide.

Le Royaume des Modes

Le plus étonnant est que Kingdom Hearts: Melody of Memory ne se repose pas que sur son mode Histoire déjà bien long pour captiver le joueur: il sait aussi se montrer généreux dans les modes de jeux qu’il propose. Ainsi, on pourra rejouer l’ensemble des morceaux débloquer en mode solo arcade mais aussi à deux en duel ou en coopération. A noter que ce mode duel pourra se jouer aussi bien en local (en écran partagé) qu’en ligne: on se mesure alors avec les meilleurs sur la toile avec l’espoir d’atteindre le haut du classement des meilleurs joueurs.

Kingdom Hearts: Melody of Memory est actuellement disponible sur PS4, Xbox One et Nintendo Switch.

VERDICT
7/10

JEU : Kingdom Hearts : Melody of Memory PS4

Assurément, Kingdom Hearts : Melody of Memory est une belle surprise. Si l’on ne peut nier l’impression de recyclage des matériaux d’origine, on aurait tort de se priver d’une telle virtuosité, tant on est transporté par la richesse des compositions qui émaille la saga. Rapidement accessible, son gameplay attirera aussi bien les fans que les nouveaux venus, qui verront là l’opportunité d’aller se (re)plonger dans les véritables épisodes. 

On adore…

  • 140 thèmes musicaux à débloquer (!) et à réécouter avec délectation
  • La séance de rattrapage accélérée Tour des Mondes: une bénédiction pour ceux qui découvrent la série
  • Le gameplay addictif et permissif
  • Le mode plongée mémorielle
  • Des modes à foison, seul ou à deux, en local ou en ligne
  • Localisé entièrement en français

On déteste…

  • Un recyclage évident de la plupart des cinématiques
  • Aucune révélation ou élément inédit par rapport à l’histoire de la saga
  • La modélisation façon KH2 des personnages plutôt que KH3
  • Une certaine imprécision lors des sauts

Test réalisé sur PS4 Pro à partir d’une version dématérialisée fournie par l’éditeur Square Enix France

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.