TEST – Just Dance 4 Kinect Xbox 360

Qui aurait crû qu’un simple mini-jeu présent dans The Lapins Crétins Show aurait pu engendrer un concept au succès désormais  mondial ? Emmené par un plébiscite du public, Just Dance 4 aura pour lourde tâche de faire mieux voire aussi bien que ses prédécesseurs.

just dance 4

La folie Just Dance ne finit pas de retomber. Après de multiples déclinaisons, l’éditeur Ubisoft semble bien décider à nous livrer une nouvelle fournée chaque année désormais. En atteste Just Dance 4, suite directe la version sortie l’an dernier. Mais ne vous y trompez pas: comme pour les versions annuelles des jeux de foot, le titre tient davantage de la mise au goût du jour que d’un véritable nouvel opus. Pourquoi donc changer une formule qui cartonne dans les chaumières ? Et c’est bien ce que fait son éditeur Ubisoft: on reprend le même principe et on y accole une nouvelle liste de titres musicaux. Pour le coup, il faut bien avouer que les titres choisis surfent aussi bien sur les tubes du moment que sur ceux dont le succès n’est plus à démontrer: l »inoubliable tube de Dirty Dancing « The Time of my Life », « Moves like a jagger » de Maroon 5, « Wild Wild West » de Wil Smith, « So What » de Pink. En tout, plus de quarante titres judicieusement sélectionnés, certains déjà entendus chez le concurrent Dance Central d’ailleurs.

just dance 4

« Et tu danses, danses, danses toute la nuit… »

Pour le reste, le principe n’a pas changé d’un iota: le clip se lance et on zieute devant son écran TV ces silhouettes de danseurs anonymes se déhancher comme jamais. En solo, à deux et même à à quatre: à vous de tenter de reproduire les chorégraphies le plus fidèlement possible. Comme toujours, des indications des mouvements à venir défilent au bas de l’écran pour faciliter leur mémorisation et anticiper vos prochaines gestuelles. La version Kinect que  nous testons a cet avantage qu’aucun accessoire supplémentaire n’est nécessaire et qu’il vous faudra simplement passer par une reconnaissance de votre silhouette par le capteur. En tout cas en théorie. Dans la pratique, comme toujours avec Kinect, la reconnaissance dépendra des conditions dans lesquels vous jouez et de votre environnement.

just dance 4

Pizza Party

Abandonnez tout de suite l’idée de faire vos chorégraphies de boys band à quatre durant vos pizza party si votre salon ne fait pas plus de 20 m². Plus il y aura de joueurs et plus la reconnaissance du capteur s’avèrera fastidieuse à l’usage. Limité par le champ de vision du capteur, il arrive systématiquement que l’on sort du champs de détection durant les chansons. Mais bon, on le savait déjà: on joue à Just Dance davantage pour bouger et s’éclater entre potes que pour respecter scrupuleusement les chorégraphies.

just dance 4

Et Just Dance 4 ne déroge pas à la règle: on s’éclate toujours autant devant ces chorégraphies loufoques, les effets visuels à l’écran qui ont été un peu améliorés avec des changement de looks, sans oublier certaines tenues des danseurs évocatrices (le duo de danseurs de Time of my life ou les Blues Brothers) ou grotesques comme celui du homard. On passera également du temps à tenter de débloquer les titres en cumulant des points d’expérience Mojo. Enfin, les inévitables modes Just Sweat pour dépenser vos calories et Battle sont toujours de la partie. Dans ce dernier mode, les affrontements se font en cinq rounds distincts avec des chorégraphies uniques.

just dance 4

Just MAIS pas CEntral

Au rang des reproches majeurs de cette version Kinect, on retiendra le changement de l’interface de sélection beaucoup moins intuitive que la précédente (un comble !), dont on sent une forte inspiration du titre d’Harmonix. Malheureusement, en voulant mieux faire, le joueur sera souvent heurté à des problèmes de reconnaissance de sélections et de validations. Ces soucis d’ergonomie sont vraiment le point noir de cette version Kinect, qui sont sans doute absents des autres versions.

just dance 4

« Une soirée avec Just Dance, c’est toujours un succès »: une formule vérifiée avec ce Just Dance 4 assurément. Certes, le changement réside essentiellement dans la nouvelle liste de chansons et de chorégraphies disponibles. Mais l’enrobage reste tellement bon (malgré des problèmes d’ergonomie surprenants), qu’on ne peut qu’adhérer encore une fois. On danse, on s’amuse follement sans se prendre la tête au rythme des hits. C’est tout ce qu’on demande et Ubisoft l’a bien compris ! Quelque soit la version, Just Dance 4 assure toujours autant. Et c’est pas près de s’arrêter…

Note:

Laisser un commentaire

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.