TEST – Frogger: Hyper Arcade Edition PSN

Aussi célèbre que Paf le chien, Frogger la grenouille la plus célèbre de l’Histoire du jeu vidéo fait son come-back trente ans après sa première apparition sur les bornes d’arcade. Amis nostalgiques, préparez-vous à la grande traversée !

On a beau avoir trente ans, il y a des choses dont on ne démord pas. C’est ce qu’a dû passer par la tête de Frogger la grenouille qui malgré toutes ces années a toujours le même objectif: rejoindre sa bonne vieille feuille de nénufar tout en parvenant à récupérer quelques prétendantes sur la passage, histoire de faire perdurer sa descendance tant qu’à faire. Mais le chemin est long car il lui faudra traverser tout à tour une autoroute où les véhicules roulent à une vitesse folle ainsi qu’une rivière aux milles dangers. Crocodile, loutre, serpent: les prédateurs ne manquent pas quand il faut en plus faire attention aux troncs d’arbres et autres embûches.

Le concept classique de Frogger n’a pas changé d’un iota: il vous faudra diriger la grenouille Frogger depuis le bas de votre écran jusqu’en haut le plus rapidement possible en évitant les pièges de manière habile, et ce 7 fois de suite pour terminer chaque tableau. Plus fort que Meetic, des bonus vous seront attribués si vous parvenez à les ramasser comme des grenouilles en quête d’amour. Bien que je n’ai pas connu le jeu en arcade, j’ai ainsi apprécié de pouvoir découvrir le titre tel qu’il était sorti à l’époque avec ses pixels grossiers, 8-bits oblige, et sa bande son chiptune.

Anniversaire oblige: Konami en a profité pour livrer quelques skins originaux de son jeu. Si on passera sur la version « réactualisé » totalement hideuse et celle version DDR totalement inutile, j’ai pour ma part été séduit par celle tout en néon s’inspirant du design du film Tron et celui emprunté à l’univers de Castlevania. Ce dernier sera à débloquer, de même que celui s’inspirant de l’univers de la série Contra. Des clins d’œils amusants aux séries phares de Konami, que j’aurai souhaité un peu plus nombreux: quid de Metal Gear, Gradius, PES ou Twin Bee ?

A l’image du Pac Man DX de Namco Bandai, cette version anniversaire se voit agrémenté de nouveaux modes de jeux vous permettant de profiter du titre à plusieurs. Jusqu’à 4 joueurs pourront ainsi s’affronter sur des défis aussi variés qu’attraper le maximum de grenouilles amoureuses, la bataille royale ou la gestion de 2 grenouilles en même temps ! J’ai apprécié les modes puzzles où il vous faut parvenir à repasser sur un dessin dans un temps défini tout en évitant les pièges; ainsi que le mode multijoueur Capture Carreau où il vous faudra jouer des coudes pour avoir le territoire le plus grand au terme de chaque round. Simple à prendre en main et sans prise de tête, voilà des modes assez sympas qui renouvellent suffisamment le concept de base.

Terminons ce test par deux points intéressants. Tout d’abord la possibilité de choisir entre deux types de jouabilité avec un déplacement en continu ou pas de la grenouille en fonction de la direction que vous lui donnez: pratique car le jeu demande de l’attention et de la précision pour éviter les obstacles ou prendre les troncs en cours. Enfin, la bande son qui se révèle pour moi être une excellente surprise: on a droit à des remix assez amusants de coassements de grenouille dans différents genre musicaux, allant du classique à la techno. A écouter !

Un retour réussi pour ce Frogger version 2000 qui en plus de nous faire vibrer comme à l’époque par son concept, parvient à se mettre au goût du jour sans se dénaturer. Même si à mon sans le jeu ne se montre pas aussi démonstratif que Pac Man DX ou Space Invaders Evolution en leur temps, les variantes multijoueurs sont plutôt bien pensées. Mention spéciale pour les musiques et la skin TRON qui déchirent. Proposé à moins de 10€ environ pour l’instant sur consoles de salon et smartphones (à quand une version PSVita ?), beaucoup s’en retrouveront sans doute refroidi mais quand les concepts sont bons, on ne compte pas !

Frogger: Hyper Arcade Edition est disponible sur le PSN (9,99 €), Xbox Live (800 MSPoints) et Wiiware (1000 points Wii). Disponible aussi sur les systèmes iOS.

Note :

 

Laisser un commentaire