TEST – Castle of Illusion starring Mickey Mouse PS3

CASTLE OF ILLUSION – L’un  des titres les plus adulés sur console Megadrive après Sonic The Hedgehog est sans doute Castle of Illusion. Encore aujourd’hui, le titre est considéré comme l’adaptation en jeu vidéo la plus représentative de l’univers de Walt Disney et la plus réussie. Plus de vingt ans après sa première apparition sur console, c’est donc avec bonheur que je découvre le remake HD de ce monument du jeu vidéo.

castle of illusion

Étrange destin que celui de Castle of Illusion. Sorti au début de la Megadrive en 1990 alors que le hérisson Sonic n’avait pas encore montré le bout de son nez, Mickey Mouse devint soudainement le meilleur ambassadeur de la console de SEGA. Développé par le constructeur japonais à l’époque, le titre offrait un savoureux mélange de plateforme et de féérie, porté par une bande son musicale inoubliable. Depuis, la petite souris de Disney multiplia les apparitions sur consoles, jusque tout récemment dans Epic Mickey 2 : le Retour des Héros de Warren Spector. Comme un hommage au titre d’origine, la version 3DS d’Epic Mickey 2 était présentée comme la suite du jeu Castle of Illusion. Entièrement en 2D, il ne parvint pourtant pas à retranscrire toute la fantaisie de ce dernier : l’illusion s’évapora aussi rapidement que la déception qui en engendra pour moi…

castle of illusion

Devant le plébiscite autour du titre de SEGA de l’époque, il ne fallut pas attendre bien longtemps pour que l’éditeur japonais annonce l’adaptation en HD de Castle of Illusion. Mais plus qu’une simple adaptation sur nos consoles actuelles, il s’agissait de réécrire le titre en 3D, tout en conservant le cocktail détonnant entre ambiance musicale et univers enchanteur sans que ne soit sacrifié l’accessibilité de son gameplay. Le choix de conserver une jouabilité en 2D dans la plupart des niveaux fût des plus judicieux. Le début du jeu débute alors que notre couple de souris amoureux, Mickey et Minnie, vivent des heures paisibles dans une clairière. Quand soudain, la terrible sorcière Mizrabel enlève Minnie pour l’enfermer dans le terrible Château des Illusions. Impuissant, Mickey ne peut qu’assister au kidnapping de sa fiancée et se jette à la poursuite de la sorcière pour se retrouver enfermé dans le Château des Illusions. Notre souris n’a alors pour seule issue possible que de retrouver les 7 émeraudes magiques qui lui permettront d’accéder à la tour où est prisonnière sa belle et d’affronter la terrible Mizrabel.

castle of illusion

On adore…

Parmi la foule de remake HD proposés par les éditeurs ici et là, cette réécriture de Castle of illusion starring Mickey Mouse est une franche réussite. Sega America en charge de son développement a réussi l’exploit de retranscrire à la perfection l’essence du jeu original, grâce à sa collaboration avec les équipes Disney. Ceux ayant joué au premier Castle of Illusion retrouveront avec délectation l’ensemble des illusions de Mizrabel que devra affronter Mickey (les soldats de plomb, les araignées ou les fantômes…). Les développeurs ont intelligemment transposé le château en 3D, rappelant celui de Mario 64.

castle of illusion

Les similitudes vont même jusqu’à la possibilité de revenir dans les précédents niveaux pour dégotter toutes les gems cachées. Il est assez incroyable de voir comme le titre de Sega a marqué d’autres titres majeurs, comme les 7 rubis  à retrouver, qui rappelle Dragon Ball mais surtout Sonic The Hedgehog, ou le système de double saut façon Arthur de Ghost’n Goblins ! Les hommages ne s’arrêtent d’ailleurs pas là, les développeurs s’étant amusés à distiller des caméos aux autres personnages de Disney dans le décors mais également à d’autres titres sortis sur Megadrive comme Quackshot (les piments) ou Mickey & Donald : World of Illusion.

castle of illusion

Comme sa grande sœur, cette nouvelle version émerveille par la beauté de ses graphismes : on a réellement l’impression d’assister à un de ces dessins animés de Disney. Les animations des ennemis mais aussi de Mickey ont été particulièrement soignés. Quant à la musique, elle colle parfaitement avec l’esprit du jeu, reprenant de façon magistrale les morceaux originaux : je peux vous dire qu’ils vous trotteront dans la tête une fois écoutée. Sega a également réintroduit les séquences phares d’origine comme les phases où Mickey dévale des pentes poursuivis par une pomme géante ou lorsque la souris se retrouve dans un monde pouvant s’inverser grâce à un système d’interrupteurs. D’autres mondes sont vraiment magnifique comme celui des bonbons, donnant envie de les croquer à pleine dents !

castle of illusion

On déteste…

Tant de merveilles cachent bien sûr quelques failles. A commencer par notre ami Mickey Mouse qui accuse d’une inertie pas évidente à maîtriser au départ. D’autant plus délicat que le jeu a de temps à autre quelques soucis de collision avec les éléments… quand ce n’est pas des moments où vous vous faites toucher par un ennemi en passant pourtant l’avoir éviter. Quelques ralentissements de l’animation pointent leurs nez sans toutefois entacher l’expérience de jeu. Non, on regrettera juste le côté un peu facile du titre en dépit du faible nombre de checkpoint et la courte durée de vie, les cinq mondes se parcourant finalement en l’espace d’un après-midi. Héritage du titre d’antan oblige, il était de toute façon difficile de le transformer en un jeu de la profondeur de Mario 64 : peut-être pour une vraie suite !

castle of illusion

Voilà bien longtemps que l’éditeur SEGA ne nous avait plus habitué à nous sortir un titre d’un tel calibre, nous rappelant cette époque où les titres de « SEGAAA ! » étaient de véritables bijoux en terme de plaisir de jeu. Car cette nouvelle version de Castle of Illusion starring Mickey Mouse est une jouissance pour tous les sens : tout d’abord visuel par ses graphismes hauts en couleurs, auditif par sa bande son indémodable, odorant et goûteux pour ses monde alléchants de friandises , et enfin tactile de par le passage réussi de la 2D vers celui de la 3D animée. Et même si sa courte durée de vie pourrait vous faire hésiter compte tenu de son prix, s’en priver serait un tel pêché qu’il serait dommage de s’en priver au vue de sa qualité, non ? 😉

 Castle of Illusion starring Mickey Mouse est actuellement disponible en téléchargement sur PSN (12,99€) et XBLA (1200 MS Points) ainsi que PC.

NOTE :

Laisser un commentaire