Super Street Fighter IV – Faites vos jeux… vidéo !

Comme vous le savez, cette semaine sera marquée dans nos salles de cinéma par la sortie d’Iron Man 2 et sur nos consoles, par la sortie de Super Street Fighter IV (que quelques malins
ont d’ores et déjà russi à se procurer la semaine dernière, les veinards!). L’une des nouveautés de cet opus, le mode tournoi en ligne, a semble t’il donné des idées…

1.jpg

Vous avez sans doute joué au loto, fait des pronostics au PMU ou encore parier sur des résultats de matchs de foot et le ferez sans doute davantage avec la prochaine Coupe du Monde de Football.
Mais avez vous déjà parier de l’argent sur… un match de jeu de baston? Non? Et bien moi non plus mais il semblerait que cette tendance vient d’être lancée sur le site de jeu en ligne anglais
Paddy Power.

Paddy-Power.gif

Ryan HartEt pour inaugurer le « concept », le site a monté une
opération étonnante à l’occasion de la sortie de Super Street Fighter IV avec le soutien de l’éditeur Capcom Europe: un match sur le jeu opposant deux joueurs
anglais réputés, Ryan Hart (ci-contre: il est détenteur d’un record homologué au  Guiness Book acquis le 27 mars dernier en battant 169 joueurs en 4 heures d’affilées dans
le cadre d’une compétition) et Femi Adeboye, sera diffusé en streaming live depuis les bureaux de Capcom Europe sur le site de l’annonceur anglais. Selon le directeur de
communication de Paddy Power, Paddy Power: « Le jeu vidéo est un sport comme un autre
(…) Nous voulons offrir aux fans et joueurs de jeu vidéo un moment sensationnel en remportant le pactole lors d’une compétition de Super Sttreet Fighter IV. Si cela fonctionne, nous lancerons
de nouveaux paris sur d’autres compétitions de jeu vidéo. » Le match aura lieu ce jeudi 29 avril à 20H heure française.

chunlihu8

sf2intro.jpgLe fait de jouer au jeu vidéo à un
niveau professionnel n’est pas nouveau: on sait désormais que des joueurs sont rémunérés pour faire des exhibitions ou qu’ils remprotent des gros gains. Ce sont de choses plutôt répandus en Corée
et en Angleterre où jouer avec l’argent est des coutume. Organiser des paris est également chose courante, sutout dans les pays anglo-saxons où on parie sur absolument tout. Il allait s’en dire
qu’au vue de la popularité du jeu vidéo que des bookmakers allaient s’y intéresser de plus près. Mais c’est sans doute une des premières fois que la chose soit véritablement officialisé et
organisé en accord avec l’un de ses pères. Le fait que ce pari se déroule sur un jeu issu de la saga Street Fighter est tout un symbole: il concrétise l’abolissement de la frontière entre
le  réel et le virtuel.

ssf2thdr-balrogpip.jpg


300px-Street fighter alphaTout
au long de la saga, les stages de Street Fighter font souvent mention de la notion d’argent. Comme le niveau de M. Bison / Balrog à Las Vegas dans Street Fighter II, la cité de l’opulence; le
stage de Nash dans Street Fighter Zero dans une rue pavée avec des parieurs agglutinés; Las Vegas qu’on retrouve à nouveau dans Street Fighter IV dans le niveau de Ken. Ce ne sont que quelques
exemples montrant que les combats de rue où les règles sont libres fascinent toujours autant les joueurs par le frisson procuré par l’incertitude des résultats.




sondeur-bookmaker.jpegAlors, après les
machines à sous à l’effigie des héros de jeu vidéo au Japon, verra-ton progressivement arriver cette tendance des jeux d’argent en France autour du jeu vidéo, avec même des accords avec les
constructeurs pour proposer ce « service en ligne » sur leur site marchand (PSN, Xbox Live, Apple Store, etc.)? Assistera-t-on à des dérives comme des matchs truqués sur un match de Super Street
Fighter IV, les autorités compétentes n’existant tout simplement pas? Les paris sont ouverts! Rien ne va plus au pays du ludique, virtuel, le succès populaire du jeu vidéo semblant l’éloigner
inéxorablement de sa mission principale au profit désormais de considérations plus lucratives: celle qui consistait tout simplement à nous divertir et à nous faire rêver…

(source: Gamerzines.com)

Laisser un commentaire