TEST – Super Street Fighter IV Edition 3D

Pour ce premier test de jeu 3DS, il ne pouvait y avoir meilleur représentant qu’un jeu devenu mythique dans le cœur des fans des salles d’arcade : Street Fighter. Pour fêter le lancement de la dernière portable de Nintendo, Capcom a décidé d’offrir en cadeau un portage du tout dernier opus en date, Super Street Fighter IV.

Il y a vingt ans, je me souviens m’être précipité au magasin de jeu vidéo de mon quartier pour me procurer ma première console de salon: la Super Nintendo. Véritable concentré technologique à l’époque avec ses mode 7 et zoom à tout va, c’est surtout pour un jeu que mon cœur avait chaviré : Street Fighter II. Ce jeu a bouleversé la jeunesse de bon nombre de gamers de par sa réalisation et surtout les sensations procurées renvoyant au plaisir du jeu d’arcade chez soi. En proposant Street Fighter II en bundle avec sa console, Nintendo réalisa un véritable coup de maître pour imposer sa console dans les foyers. Aujourd’hui, la série est de retour avec l’épisode Super Street Fighter IV et figure comme l’ambassadeur rêvé de la nouvelle console portable 3DS. Une nouvelle console qui sonne comme un nouveau pari risqué pour la firme japonaise. Alors pour mettre toutes ses chances de son côté et en l’absence de véritable killer-app de lancement, Nintendo a décidé de prendre en charge la communication et la distribution du titre de Capcom… sans toutefois le proposer en pack !

Pour ceux qui se sont essayés l’année dernière à Super Street Fighter IV sur PS3 ou Xbox 360 ou même en arcade, il ne faudra vous attendre à aucune surprise. Il s’agit en tout point du jeu d’origine. On est même stupéfait de retrouver l’ensemble des éléments des versions salons, avec ses 35 combattants, tous ses décors, ses modes solo et versus local et en ligne, défi et entraînement.

La prouesse technique repose sur le fait que le jeu offre une réalisation remarquable car fidèle  à l’originale : animation impeccable des combattants, graphismes haut en couleurs en 2D ou en 3D (convaincant mais peu pratique dans le feu de l’action), panoplie complète de mouvements. Il faudra cependant s’habituer à la croix directionnelle un peu plus rigide de la 3DS ou se mettre au stick analogique, et s’adapter à la trop grande proximité des boutons L et R par rapport à une manette classique. Certains titilleront également sur la disparition des animations dans les décors au profit d’un fond statique, d’un aliasing un peu plus prononcé sur les combattants et de la disparition du choix des langues…

… mais ce serait oublier tous les spécificités de cette version. Car, au-delà de la simple conversion, son producteur Yoshinori Ono a souhaité tirer parti des capacités de la portable. La première est l’utilisation de l’écran tactile avec la possibilité d’y attribuer des raccourcis de coups spéciaux ou coups normaux. Si les les profans crieront au scandale, il s’agit au contraire d’un excellent moyen  d’ouvrir le jeu au grand public et de rééquilibrer les affrontements novices/pros. La seconde est de proposer un nouvel angle de vue 3D par-dessus l’épaule. Davantage immersive, elle se veut plus spectaculaire mais bien moins maniable que dans sa vue classique: la jouabilité propre à Street Fighter aurait nécessité une adaptation. A essayer toutefois par curiosité. L’autre nouveauté plus intéressante est l’utilisation de la fameuse fonction StreetPass de la 3DS dans le mode Figurines.

Dans ce mode, vous devrez collectionner des figurines de vos combattants sous la forme de gachapon. Il ne s’agit pas seulement de les admirer mais de les acquérir pour ensuite les faire combattre contre d’autres figurines appartenant à d’autres joueurs. Vous devrez au préalable sélectionner cinq figurines pour constituer votre équipe de combat, chacune d’entre elle disposant d’un niveau de combat propre. Ensuite, lors de vos balades et en laissant votre console en veille, des combats s’initieront automatiquement dès lors que vous croiserez une personne possédant le jeu. L’issue des combats sera alors déterminé automatiquement. Pour gagner de nouvelles figurines, différentes possibilités vous sont données : en les achetant avec de l’argent gagné et en faisant tourner une roulette, en les échangeant avec d’autres joueurs, en rentrant des codes spéciaux. Totalement addictif et bien pensé, ce mode prolonge la vie du jeu d’une façon considérable… à condition de pouvoir rencontrer des gens dans son entourage disposant du jeu.

Il faut saluer le talent de Capcom qui aura réussi à nous pondre tout simplement la meilleure version de Super Street Fighter IV sur console portable (aux oubliettes la version Iphone !) et même tout support confondu – hors arcade- grâce à son mode Figurines StreetPass. Alors bien sûr, le jeu n’offre que peu de nouveautés et ceux qui l’auront retourner dans tous les sens dans sa version salon n’y verront peut-être que peu d’intérêt. Mais quel plaisir que d’avoir vraiment un véritable Street Fighter en version nomade, une sensation qu’on avait pas ressenti depuis la sortie de la version PC Engine sur console portable NEC  Turbo GT. Une valeur sûre assurément : voilà le type de jeu dont devait se doter la Nintendo 3DS pour sa sortie.

Super Street Fighter IV Edition 3D sera disponible dès le 25 mars 2011 exclusivement sur console Nintendo 3DS.

Note :

Laisser un commentaire