Street Art – Quand le jeu vidéo fait bon ménage avec l’art

Il est devenu de notoriété public que le jeu vidéo est un vecteur pluri-artistique. Preuve en est avec cette expo street art dédiée à Far Cry 4.

street art

Depuis le lancement Assassin’s Creed, l’éditeur Ubisoft s’évertue de mettre en avant ses artistes internes à l’oeuvre sur ses licences au cours de nombreuses manifestations. Dernière en date, cette exposition organisée conjointement avec la Galerie Berthéas les Tournesols est consacré au jeu Far Cry 4 à travers seize œuvres créées par le street artiste français c215. Des portraits de guerriers et d’animaux sauvages, peuplant la région fictive et dangereuse du Kyrat qui accueille l’action du jeu vidéo, tous peints avec une technique surprenante à partir de pochoirs et de bombes de peintures, dévoilant des couleurs audacieuses.

Après le succès du troisième volet de Far Cry, les équipes d’Ubisoft® Montréal souhaitaient définir la direction artistique du jeu autour de deux fondamentaux : “La domination des couleurs” et “Entre Tradition et Modernité”. Ainsi, au cours de leurs recherches préliminaires, les équipes de Montréal ont été frappées par une œuvre de c215 : deux petits garçons souriant devant un mur de New Delhi, sur lequel le portrait d’une femme à l’air triste est peint en lignes fluides sur fond orange vibrant. L’adage du street artiste « Tout ce qui est abandonné peut être sauvé » a immédiatement parlé à l’équipe de Far Cry 4, et le parallèle avec le Kyrat, ses personnages, sa faune et ses couleurs fut immédiat.

L’exposition C215 est à découvrir du 20 mars au 12 avril 2015 à la Galerie Bertheas (25 rue des Tournelles Paris 4ème).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.