TEST – Sonic & Sega All – Star Racing PS3

Lorsque l’on interroge des gens sur un jeu de course qui les a particulièrement marqués durant leur expérience de joueurs, un titre sort automatiquement du lot: Mario Kart. Véritable référence en matière de course de kart « 100% fun, 100% conviviale », la seule ombre au tableau est que le jeu restait exclusif aux consoles Nintendo. De nombreux clones ont donc tenté de relever le défi sans jamais parvenir ne serait-ce qu’effleurer le maître du genre…
sesar logo

fzeroGX.jpgC’est désormais au tour de Sega de tenter sa chance par l’intermédiaire du studio Sumo Digital à qui l’on doit déjà le remake réussi d’Outrun Online et Sega Superstar Tennis. Un challenger tout en symbole lorsque l’on connaît ces deux anciens frères ennemis, incarnés respectivement par le plombier tout en rondeur Mario et le hérisson survolté Sonic. Au-delà de ce comparatif, il ne faut pas oublier le passif élogieux de Sega en matière de course automobile arcade. Comment ne pas citer les inoubliables Outrun, Super Hang-on, Virtua Racing, Scud Race et autre Sega Rally ? Comble absolu : Nintendo, conscient du potentiel de la firme, ira même jusqu’à confier au studio Amusement Vision de Sega leur licence phare F-Zero pour réaliser l’excellent épisode GX en 2003 sur Gamecube et en Arcade. Après deux épisodes sportifs Mario et Sonic, l’éditeur Sega a donc décidé de poursuivre leur rivalité amicale par plateforme interposées en mettant en scène ses propres stars. Et qui de mieux que Sega pouvait se targuer de proposer suffisamment de mascottes pour relever un un tel défi ?

mario-sonic-1

Il court, il court, le hérisson…

sonic drift coverPourtant, après l’annonce du développement de Sonic & Sega All Star-Racing, il y avait de quoi être sceptique au vue des tentatives passées du hérisson bleu dans sa carrière de « pilote de course ». Première tentative sur console de salon: Sonic R sur Megadrive faisait vraiment pâle figure. Procréé alors que Sega tentait de capitaliser dans la durée le succès de sa mascotte, le titre mettait en scène Sonic et ses compagnons dans des courses à pied en vue de dos façon mode 7… mais sans mode 7 ! Résultat : une catastrophe en terme de jouabilité et en terme de réalisation. La surprise vient cependant du côté de la portable de Sega, la Game Gear, puisque deux épisodes Sonic Drift y virent le jour : frère jumeau dans sa jouabilité et son mode de vue arrière de Mario Kart, il s’agissait de la plus grande réussite de Sonic en matière de jeu de course à ce jour avec l’exploit de tourner sur une console portable. Dernières tentatives en date, Sonic Riders et Sonic Riders : Gravity Zero proposaient une triste alternative façon jeu de couse sur skate anti-gravitationnel : peu convaincant avec sa jouabilité bancale et ses bugs caméras, la série ne fit qu’enfoncer notre mascotte dans sa longue descente… jusqu’à aujourd’hui !

Sega Royal Open Bar

sega narrowweb 300x416,0Loin de se débiner en effet, Sega joue le tout pour le tout en dégainant son arme favorite du moment : son catalogue de mascottes ! Dans la droite lignée du premier essai Sega Superstar Tennis, SESAR en suit le même principe appliqué cette fois-ci aux pistes de course. Du fun donc, des mascottes à gogos et une pointe nostalgie: voilà la recette magique de l’éditeur ! Et première bonne surprise : le titre propose de nombreux modes de jeu autant en solo qu’en multi. Outre un petit tutorial basique, le mode solo propose un mode championnat avec six coupes pour un total de vingt-quatre circuits tous différents. Le mode mission vous proposera de relever des défis aussi diverses que le ramassage d’anneaux Sonic dans un temps imparti ou encore la réalisation de dérapage sur la plus longue distance. Pour vous aider, vous aurez le choix entre une vingtaine de personnages tous aussi atypiques les uns que les autres: Sonic et son Sonic-batmobile, Tails et son avion, Ulala et sa
soucoupe volante ou Ryo Hazuki de Shenmue et sa moto. Tous ont leur propre mode de conduite.

Sonic SEGA All-Stars Racing - E3-Xbox 360Screenshots16951

Orgie visuelle

Sur le terrain, le titre surprend également par sa réalisation de haute volée. Les couleurs chatoyantes qui émaillent les niveaux comme ceux de Samba de amigo, les multiples animations et les détails des environnements sont un véritable émerveillement pour les yeux et font honneur au support sur lequel tourne le jeu, notamment sur les consoles de salons HD. Quel plaisir de croiser tour à tour l’onirique Nights ou l’oiseau Flicky dans les décors. Reprenant les univers des jeux Sega, on retrouvera l’ambiance simiesque de Super Monkey Ball comme les rues de Shibuya de Jet Set Radio ou les lugubres couloirs du manoir de House of the Dead. On reconnaît sans mal nos héros qui se payent le luxe de narguer leurs adversaires dans l’esprit de leur série respective. Comme dans Mariokart, il vous fera user des multiples objets ramassés pour ralentir vos concurrents : missile à tête chercheuse, bulle de protection, turbo. C’est du déjà vu ailleurs. Les courses sont dynamiques et particulièrement technique via son système de dérapage pour engranger du turbo. Un système équivalent là aussi à celui de MarioKart (les couleurs des étincelles sont ici remplacées par le son du drift) mais qui semble plus percutant ici. La présence de nombreux turbos au sol renforce le sentiment permanent de vitesse procuré par le titre : on a ici plus affaire a un système façon F-Zero GX dans la quête du tout turbo que dans Mario Kart. D’autant que l’IA de vos adversaires est plutôt bien géré, une fois n’est pas coutume.

sonicjetset.jpg

Sonic Boom

L’innovation apporté par le titre réside dans le système de furie propre à chaque personnage: Sonic se transforme en Super Sonic Sayajin ; Ulala se lance dans un mythique shoot-shoot-let’s dance ; l’ami Samba De Amigo joue des maracas. C’est du délire et chaque furie est un spectacle à lui tout seul qui donne envie de toutes les découvrir. Et le chemin sera long puisqu’il vous faudra au préalable débloquer les nombreux bonus (personnages, circuits, musiques) au seul moyen des Sega Miles qu’il vous faudra acquérir tant en solo qu’en multijoueur. Autant dire qu’il vous faudra  beaucoup de patience avant de tous les acquérir ! Un mot enfin sur le mode multijoueur : en offline, vous retrouverez des versus jusqu’à quatre joueurs simultanés où il vous faudra par exemple éclater des pommes (à limage des ballons de Mario Kart) pour éliminer votre adversaire ; en online, les courses se montrent d’une rare efficacité même à huit où aucun lag ne sont perceptibles.

1294 37586 Sonic SEGA All Stars Racing

Rendre à Mariokart ce qui appartient désormais à SESAR

Tout n’est cependant pas parfait chez SESAR.On notera notamment des ralentissements lorsque le décor est surchargé ou que des explosions se font trop présentes à l’écran. Les temps de chargements sont également assez longs entre les courses, d’autant qu’il est impossible d’installer le jeu sur le disque dur de nos consoles de salon. Le jeu se montre un peu plus permissif sur certains points par rapport à son homologue de chez Nintendo comme l’impossibilité de perdre ou voler les objets de ses adversaires, même lorsque vous sortez de la piste. Enfin, malgré la variété des décors, on regrette qu’il n’y ait finalement que six types d’univers (Sonic, Super Monkey Ball, House of the Dead, Jet Set radio, Samba de amigo, Billy Hatcher) alors qu’on n’aurait pas dit non pour des univers comme Alex Kid, Space Channel 5, Rez ou encore Phantasy Star. Espérons que Sega  nous gratifiera de quelques DLC pour prolonger la durée de vie du jeu avec des circuits et personnages supplémentaires. Enfin, il faut quand même reconnaître qu’il y a finalement peu d’originalité au niveau du titre puisque l’on retrouve les bases fondées par Mariokart, les créateurs lui rendant en cela hommage tout en voulant en faire profiter les non-nintendo maniaques. bien leur en a pris!

Sonic SEGA All-Stars Racing-PS3Screenshots18960Sonic Raci

On n’attendait pas Sonic & Sega All Star Racing à ce niveau! Loin de n’être qu’un simple clone de Mario Kart même s’il en reprend beaucoup d’éléments, le titre arrive à se distinguer par une jouabilité dynamique et son côté fan service à tous les étages. Là où Mario Kart atteint ses limites graphiques liées au support, ici c’est tout l’inverse : on a droit à un feu d’artifice de couleurs et des musiques de chacune des séries. C’est bien simple : SESAR s’impose comme une référence en matière de jeu de kart sur nos consoles HD comme Mario Kart l’a été lors de sa sortie sur Wii. Les joueurs sur Playstation et Xbox peuvent désormais eux aussi s’adonner au plaisir du kart jusqu’ici réservé aux possesseurs de consoles Nintendo. A noter que la version Xbox 360 dispose d’un petit bonus exclusif en la présence des personnages de la série Banjo & Kazooïe en version jouable.  Mais que ce soit sur PS3 ou sur Xbox 360, SESAR est un titre à posséder absolument: vous savez désormais ce qu’il vous reste à faire !

PS3SonicandSegaAllStar Racing

Sonic & Sega All Star Racing est disponible sur consoles Playstation 3, Xbox 360, Wii et DS. (PEGI 7+)

Note :