REPORTAGE – Soirée Sony Style

SONY STYLE – A l’occasion du lancement de la nouvelle Playstation 3 Slim et un peu plus tard de la console portable PSP go, Sony nous avait conviés dans la boutique Sony Style situé près des Champs-Elysées à Paris, pour une présentation de ses deux petites dernières et nous offrir un rapide tour d’horizon de ce qui nous attend d’ici la fin d’année.


Pour ceux qui ne s’y sont jamais rendus depuis son ouverture, la boutique Sony Style est située au 39 avenue George V dans le 8ème arrondissement de Paris. Même s’il est possible d’y faire des achats, il s’agit davantage d’une vitrine de la gamme de produits Sony en matière de vidéo, photo et bien entendu jeu vidéo. Etablie sur trois étages au total, j’étais invité ainsi que mes
confrères blogueurs à me rendre directement au sous-sol où se déroulait la présentation. Plus bas, outre la présence d’un petit buffet – cocktail de bienvenue, on pouvait y découvrir la gamme de
téléviseurs Sony dont Bravia sur lesquels tournaient une vidéo cataloguant les prochaines sorties jeux de la Playstation 3 ainsi que trois démos de jeux et pas des moindres : la prochaine extension PS3 des aventures de Ratchet & Clank: Crank in time, la future bombe Uncharted 2 : Among Thieves et le très attendu God of War III. L’occasion de découvrir en avant-première ces blockbusters en puissance, manette en main. En tout, cinq bornes de jeu étaient proposées en libre service à nos testeurs d’un jour. Inutile de dire que les personnes
présentes ne se sont pas faites priés, GOW3 et U2 remportant tous les suffrages.



Pendant que les uns empalaient des harpies et dézinguaient des pirates, les autres écoutaient dans un silence religieux  une présentation aux consonances marketing un peu trop prononcée à mon goût : on nous présentait les spécificités des deux nouvelles consoles, PS3 Slim et PSP Go, et le plan marketing de fin d’année pour la gamme Playstation.

On nous rappelait ainsi le succès du  lancement de PS3 Slim qui s’est écoulé à plus d’un demi-million d’unités lors de sa  première semaine de lancement le 1er septembre dernier, que la PSP Go dont le lancement est toujours fixé au 1er octobre s’annonce comme la première porte d’entrée vers la dématérialisation du média jeu vidéo. Mais que pour autant, la PSP Go n’était en aucun cas la remplaçante de la PSP Slim qui continuera à perdurer avec la série 3000 mais plutôt une offre parallèle à celle-ci : il faut donc y voir une sorte de version « deluxe » de la PSP, justifiée par son positionnement à un prix élevé. Sony semble vouloir en faire ce qu’Apple a réussi à faire avec l’Iphone : un objet purement hype et désiré par les geeks du monde entier. Néanmoins de nombreuses inconnus sont demeurées sans réponse : le transfert des jeux sur UMD vers la mémoire de la PSP Go, l’intérêt que peut avoir un distributeur de commercialiser une console dont il ne pourra pas vendre les jeux et donc n’en tirer aucun bénéfice, le positionnement prix contesté. On ne peut par conséquent qu’être sceptique quant aux ambitions démesurées du  constructeur.




Pourtant, une fois la console en main, on tombe immédiatement sous le charme et l’attrait de la petite dernière. Design sobre, épuré et compact, on ne voit d’elle que son écran. A l’image des smartphones présents sur le marché, elle dissimule toute son interface de commande, croix directionnelle, stick et boutons, via un tiroir coulissant à l’arrière de l’écran. Une fois déployée, on se retrouve avec une prise en main proche de celle de la console Nintendo DS. Il faudra s’habituer à la prise en main, plus compacte que chez sa grande sœur mais pas désagréable pour autant. On est surtout surpris
par la légèreté de l’ensemble qui donne tout son sens au qualificatif nomade. L’écran, bien que plus petit, se montre d’une clarté étonnante : j’eu la possibilité de le vérifier par moi-même en prenant quelques minutes en main le jeu  Motorstorm : Arctic Edge.


Au final, une soirée plutôt sympathique qui m’aura surtout permis de discuter et relever les impressions des blogueurs quant à leurs attentes vis-à-vis de la PS3 Slim et surtout de la PSP Go.