Pokemon GO – Niantic : « ce n’est que le commencement »

Ca y est : Pokemon GO est officiellement lancé en France depuis hier. Il aura fallu attendre quelques semaines supplémentaires avant que l’application mobile, déjà best-seller dans le reste du monde, ne débarque dans l’Hexagone sur les appareils mobiles munis d’iOS et Android.

Pokemon GO

Ce qui n’a pas arrêté les plus impatients d’obtenir l’application en avant-première par des moyens détournés (mais légaux) et de se lancer à la chasse aux Pokemon IRL. Un phénomène que les médias se sont très vite emparés avec curiosité et que les grandes enseignes ont également relayés, et même jouer le jeu pour certaines comme les enseigne But et Monoprix, qui organisaient des chasses au monstres dans leurs propres magasins ainsi que des distributions de goodies estampillés.

Pokemon GO

C’est dans cette effervescence quelque peu surréaliste que se tenait le week-end dernier le plus grand rassemblement des fans de comics et de science-fiction, le Comic-Con, à San Diego. Et à cette occasion, le studio Niantic, créateur de l’application Pokemon Go, avait fait le déplacement pour évoquer l’avenir de son application phare.

Pokemon GO

Après avoir lancé Pokemon Go aux quatre coins de la planète, le jeune studio, sans doute un peu dépassé par ce succès soudain, a mis toutes ses forces pour stabiliser les serveurs qui peinent encore à accueillir les millions d’utilisateurs. Un travail nécessaire qui permettra ensuite de faire évoluer l’application mobile qui ne compterait « qu’un dixième de l’ensemble des fonctionnalités prévues ».

Pokemon GO

Les teams Pokemon GO : Candela, Blanche et Spark

John Hanke, PDG de Niantic, ne cache d’ailleurs pas ses ambitions : à l’image de ce qu’a réalisé Blizzard avec World of Warcraft, Ninantic compte capitaliser sur la vague de succès de leur « MMO Next-Gen sauce Pokemon » pour le faire évoluer dans les mois et les années qui suivent et créer ainsi une véritable communauté de dresseurs Pokemon GO. Cela passera tout d’abord par l’arrivée de la seconde génération de Pokemon et de Pokemon légendaires, après la première génération qui comptait 151 espèces. Devrait suivre également l’introduction de Pokemon Centers, où il sera possible d’entraîner vos monstres capturés pour les rendre plus forts et de les soigner.

Enfin, les PokeStops bénéficieront d’améliorations sociales importantes pour encourager les échanges entre joueurs comme un service de discussions instantanées. Autant d’améliorations qui laissent à penser que la folie autour de Pokemon GO n’est pas prête de s’arrêter de si tôt…

 

One Comment

Laisser un commentaire