Playstation : Sony dévoile sa console next-gen PS5

Retardée d’une semaine, la grande messe Playstation eut finalement lieu hier soir au début de la nuit, avec en point d’orgue la présentation officielle de la console PS5 et de ses premiers jeux next-gen.

PS5

Touchée par la crise sans précédent du coronavirus, le salon du jeu vidéo E3 version 2020 ne verra jamais le jour. Un choc pour la majorité des acteurs du marché du jeu vidéo qui ont dû composer avec cette année. C’est pourtant dans ce contexte inédit dans l’Histoire du jeu vidéo que le constructeur Sony décide de révéler son futur du jeu vidéo en présentant officiellement sa dernière (?) console next-gen : la PS5.

PS5

Dès le premier coup d’œil, son design tranche d’emblée avec les générations précédentes. Si on dénote l’éclairage bleu caractéristique de la PS4 et des formes arrondies qui évoquent celles de la Playstation 3 à sa sortie, la comparaison s’arrête là. Tranchant avec le noir mat des consoles Playstation 2 et Playstation 3, la console arbore un blanc immaculée, nuancée par une tranche noire épaisse aux angles gommés. Rien ne transparaît si ce n’est le célèbre logo « Playstation » en noir et la fente du lecteur Blu-ray Ultra 4K. Tout du moins dans sa version standard puisque le constructeur japonais en profité pour annoncer une seconde version entièrement digitale à l’image de la console Xbox One S de Microsoft. On devine que cette proposition alternative vise à réduire le tarif de la machine… qu’on ne connaît toujours pas !

PS5

Présentée en avant-première il y a quelques semaines, la manette Dual-Sense complète la console avec un design tout aussi futuriste et ses fonctionnalités haptiques côté sensation. On découvre également la palette d’accessoires qui accompagnera la console : une caméra HD dont on ne connaît pas l’usage pour le moment, une télécommande et un chargeur de manettes. Un casque audio sans fil sera également de la partie, la déception venant qu’il faille comme pour la PS4 à nouveau insérer un dongle USB dans la console pour en profiter: un parti pris technique étrange.

PS5

Petit rappel sur les caractéristiques de la console next-gen de Sony: la PS5 pourra compter sur un processeur AMD Ryzen Zen 2, un GPU AMD RDNA 2.1, 6 Go de RAM GDDR6, un nouveau moteur audio 3D et d’un lecteur Blu-ray 4K UHD (sauf dans sa version Digitale donc vous l’aurez compris. La grosse nouveauté est la disparition du disque dur traditionnel pour de la mémoire Flash SSD: avec un SSD de 825 Go, la PS5 aura l’avantage de réduire considérablement les temps de chargement sur les jeux et nul doute que les développeurs en tireront parti rapidement. La rétro-compatibilité avec les derniers jeux PS4 sera également du voyage.

Pour accompagner son lancement, la PS5 pourra compter sur un line-up conséquent de 25 titres annoncés, composés de first-party et d’indies. Parmi les titres majeurs qu’on retiendra, il faudra compter la suite du best-seller Spiderman Miles Morales du studio Insomniac Games, centré sur le héros vu récemment dans le film d’animation Spiderman Generations. Après la transition GT Sports, Gran Turismo fait son retour Gran Turismo 7 attendu. Suite directe d’Horizon Zero Dawn, Horizon Forbidden West remet en scelle la jeune Aoy dans sa quête, dans des paysages encore plus beau que jamais. Devenu la valeur sûre de puis la Playstation 2, Ratchet & Clank seront de nouveau au rendez-vous dans un nouvel opus inédit. Plus surprenant, le héros de Little Big Planet, Sackboy, aura également droit à son propre jeu de plateforme développé par Sumo Digital. Devenu une vitrine technique chez Playstation, l‘Astro’s Playroom fera lui aussi son retour via sa mascotte Astro. Enfin, un remake de Demon Soul’s a été annoncé.

Étonnamment, les habitués côté éditeurs-tiers des titres AAA n’étaient pas légions. Certes, on retiendra les premières images de Resident Evil VIII baptisé Resident Evil VILLAGE, le magnifique Hitman III et des jeux inédits avec Oddworld Soulstorm (Oddworld Inhabitants), Athia (Square Enix), Ghostwire Tokyo réalisé par Shinji Mikami et DeathLoop, dernier-né du studio lyonnais Arkane. Il faudra lorgner vers des titres prometteurs comme Destruction Allstars, sorte de Destruction Derby futuriste; l’étonnant monster-hunter like Little Devil inside; le Zelda-like Kena et l’excitante offre de Pragmata. D’autres annonces devraient s’ensuivre rapidement: d’ici là, il faudra prendre son mal en patience pour se rendre compte, manette en main, de ce qu’apporte cette nouvelle console PS5 dans notre façon de jouer. Sachant que demeurent pour inconnus majeures celles de sa date de sortie officielle et du prix des deux versions de la PS5.

Pour revoir tous les jeux en vidéo

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.