PAROLES DE GAMER – Tekken Tag Tournament 2

Qui de mieux alors qu’un fan de la série depuis ses débuts pour parler des nouveautés apportées par Tekken Tag Tournament 2 et pour revenir sur les atouts de cette saga qui a déjà plus de quinze ans d’âge ?

Llati Benjamin alias Battousai figure parmi les meilleurs joueurs français de Tekken et défendra les couleurs de la France en octobre prochain lors d’un grand championnat international, l’IESF Tournament, en Corée du Sud, à Cheonan. L’occasion pour lui de revenir sur la saga et ce nouveau Tekken Tag pour notre nouvelle rubrique « Paroles de Gamer ».

TryAndPlay: Salut ! Tekken Tag Tournament 2 débarque enfin sur consoles de salon aujourd’hui, après plus d’un an d’exploitation en arcade. C’est un fait assez rare de nos jours, quand on prédisait il y a encore peu la mort de l’arcade et de la sortie des titres en priorité sur console. Ton avis sur cette sortie et pourquoi cette si longue attente ?

Battousai: On prédit la mort de l’arcade mais je crois que les développeurs ne l’entendent pas du tout de cette oreille et se démènent à chaque nouvelle licence pour que l’arcade continue de subsister et à jamais (rires).
Au final, c’est même plutôt le contraire qu’il se passe. Même si cette culture nous est plus étrangère ici en Europe, on a de plus en plus de notions liées à l’arcade (notion du crédit, de la gagne, du challenge…).

Concernant la sortie tardive de Tekken Tag Tournament 2 (TTT2), seule une petite année d’attente sépare son début d’exploitation en arcade et sa sortie sur consoles de salon. A titre de comparaison, trois années se sont écoulées entre Tekken 5 : Dark Resurrection et Tekken 6. Personnellement, je trouve même que cette petite année d’attente fût un mal pour un BIEN !

Car il faut du temps aux développeurs pour effectuer un portage de qualité pour un jeu destiné à l’arcade. Compte tenu des ajouts effectués par rapport à la version arcade, l’attente en valait la chandelle : plus de cinq nouveaux personnages officiels sans compter ceux non encore dévoilés ; au moins cinq nouveaux stages ; un mode de jeu inédit « Fight Lab » ; des modes exclusifs à la version console comme l’entrainement, le mode survie, le mode Time attack, les cinématiques de fin pour chaque combattant, etc. Je ne vous listerai pas tout, la liste étant bien trop longue, et vous laisser la surprise de la découverte personnelle quand vous achèterez le jeu !

TNP: Un petit retour en arrière s’impose vu que la série a plus de quinze ans d’âge. Selon toi, qu’est-ce qui fait que la série Tekken a su se démarquer de ses concurrents et lui a permis de perdurer toutes ces années ?

B: Le charisme des personnages et leur style de combat : Tekken est l’une des premières licences avec Virtua Fighter à intégrer des styles de combats proches de ceux issus des arts martiaux. Je pense que cela à contribuer à ce que chaque joueur puisse s’identifier plus aisément à l’un des personnages du jeu.

TNP: Globalement, dis moi si je me trompe mais on a senti une rupture dans la série après l’épisode 3, au moment du passage sur Playstation 2. Comme Street Fighter, les joueurs avaient le sentiment que Tekken n’arrivait plus à se renouveler et restait ancré dans un système de jeu uniquement prisé de quelques afficionados. Vrai ou faux ?

B: Effectivement, il y a eu une rupture dans la saga mais ce n’est pas pour autant dû à son passage sur la Playstation 2 mais plutôt à un planning de sortie pour chaque opus assez maladroit, semble-t-il, de la part de son éditeur et producteur Namco Bandai.

Le Tekken le plus joué de tous les temps reste Tekken Tag Tournament premier du nom (TTT): la popularité de cet opus a perduré durant près de 10 années en Asie et aux États-Unis. En Europe, le titre est sorti très tardivement (près de trois ans après sa sortie officielle en arcade) et s’était donc retrouvé (trop) vite dépassé techniquement face aux autres jeux de combat débarqués au même moment à l’époque des débuts de la Dreamcast et de la Playstation 2 (Soul Calibur, Virtua Fighter 3, Dead or Alive 2).

Ensuite, Tekken 4 n’a pas su non plus attirer les foules car il comportait beaucoup de défauts (relooking de certains combattants-clés, graphisme, jouabilité,…) et était même pas mal boudé par les aficionados de la saga. Il a donc fallu attendre Tekken 5 pour qu’une partie des joueurs occasionnels et pros retrouvent l’âme véritable du Tekken qu’ils chérissaient. Une ombre au tableau subsiste cependant et a rebuté les habitués: l’absence de nombreux combattants-clés de Tekken 3, parmi ceux que les joueurs adoraient.

TNP: Force est de constater que Street Fighter a su redonner du souffle au genre versus fighting, l’épisode 6 de Tekken est là pour en attester. Quel choix curieux alors de décider de sortir une suite à Tekken Tag plus qu’un épisode 7 : pourquoi ce choix à ton avis ?

B: Oui : Street Fighter IV, Soulcalibur V, Tekken 6 et même d’autres ont clairement bénéficié du buzz sur le Versus Fighting. Mais c’est surtout l’arrivée d’Internet sur les consoles de salon qui a permis à chacun de ne plus jouer simplement en local avec ses potes mais bien d’affronter des joueurs du monde entier.

Pourquoi un TTT2 plutôt qu’un Tekken 7 ? La réponse est simple : Tekken s’appuyant énormément sur la palette des personnages disponibles, il devenait primordial de faire un épisode hommage permettant d’intégrer tous les nouveaux combattants apparus depuis l’épisode 4. Du côté joueurs pros nostalgiques, TTT demeurait le meilleur opus de tous les temps. Faire un Tekken Tag permettait ainsi de réunir à la fois le joueur casual et le joueur pro : l’un (re)découvrira tous les personnages phares de Tekken dont les oubliés de Tekken 3 ; l’autre retrouvera les sensations de tournoi et de challenge propre à TTT.

TNP: Bien qu’à part dans la série, on dit que Tekken Tag a toujours été l’un des titres les plus appréciés en tournoi du fait de la justesse de son équilibrage entre les combattants et son roster de personnages. Qu’est-ce qui différencie Tekken Tag 2 de son grand frère ?

B: Contrairement à ce qu’il s’en dit, TTT n’était pas si équilibré que cela. Néanmoins, le fait de pouvoir jouer en équipe plutôt qu’en solo permet de combler les lacunes des personnages qui sont apparemment plus faibles. TTT se montrait réellement exigeant de par sa difficulté à tous les niveaux (des combos difficiles, des timings très stricts, une gestion du zoning bien particulière). C’est ce qui a fait de lui la réputation qu’on lui connait.

Quant à TTT2, il s’appuie principalement sur ce que Namco Bandai avait mis en place avec Tekken 6, c’est à dire rendre accessible Tekken pour des joueurs amateurs, plus occasionnels et qui auraient envie de s’essayer au jeu pour en tirer un plaisir immédiat sans pour autant tomber dans la complexité technique inhérent au genre.

Ainsi, Tekken 6 a permis de progresser de façon fulgurante dans son approche envers les joueurs. Pour la première fois, il était ainsi possible de visionner des combos (certes assez basiques) de son personnage directement dans la liste des commandes. Cela a permis d’appréhender plus facilement les subtilités du jeu, tout en offrant un bon aperçu de ses possibilités. En parvenant ainsi à percevoir les mécaniques du système de jeu (combo, launch, déplacement,…), le joueur, pour peu qu’il accroche, a alors soif d’apprendre et s’investira plus facilement dans la maîtrise du jeu.

Pour ne pas qu’il soit trop vite rebuté par la difficulté, il fallait mettre en place des armes lui donant l’impression de (presque) remporter à tous les coups ses matchs, qu’il ait au moins la sensation de jouer ou de parvenir à lutter contre ses adversaires. Ceci afin de lui donner envie de progresser et ainsi s’améliorer.

TNP: Deux années séparent Tekken 6 de TTT2. Et moins d’une année entre TTT2 et Street Fighter X Tekken, bien qu’il soit différent. Ne parlons même pas de la version 3DS, simple adaptation du 6. Est-ce qu’on ne risque pas l’orgie avec tout ça ? Le joueur ne risque-t-il pas de se perdre entre toutes ces versions ?

B: Non, je ne pense pas. Le « Versus Fighting » étant bien rentré dans les mœurs, les joueurs sont capables de faire la différence entre chaque opus. Pour ne citer que Street Fighter X Tekken, il s’agit clairement d’un jeu 2D, basé sur une jouabilité et un choix graphique très semblables à celui de Street Fighter IV… et non à celui de Tekken ! (NDT : Il s’agit en effet d’un parti pris, il faudra attendre le futur Tekken X Street Fighter pour voir le compromis inverse).

Tekken a toujours conservé une identité propre, même si très proche de celle de Virtua Fighter. Même si l’on y trouve des super coups (multi-prises, laser etc…), Tekken n’a jamais incorporé des artifices visuels comme des boules de feu ou des furies, afin de rester le plus proche possible de l’esprit visuel des arts martiaux. Cependant, avec le temps, les développeurs se sont éloignés de Virtua Fighter, en maquant une différence avec un coté plus fun et moins sérieux à l’esprit des arts martiaux pur et dur (il suffit de voir la trame scénaristique du premier opus de Tekken pour comprendre qu’on est aujourd’hui bien loin d’une simple histoire de rivalité entre différents maîtres de dojo).

TNP: Si je me mets dans la peau d’un joueur occasionnel ou qui découvre les jeux de combat, j’ai l’impression que les graphismes, les animations ou les coups n’ont pas changé d’un opus à l’autre. Il y a toujours les Kazuya, Paul et autre Nina avec les mêmes manipulations. Sauf que ce jeu coûte 70€ et qu’un Tekken 6, on peut le trouver à moins de 20€. Qu’est-ce qui va me convaincre que ce jeu est mieux et différent ?

B: Ah ! question difficile (rire) !
Je pense que le plus de ce TTT2 est que tu peux jouer à la fois avec un seul personnage mais aussi avec deux personnage dans le même combat. Et contrairement à Tekken 6, dans TTT2, tu retrouveras vraiment TOUS les combattants, avec en prime des nouveaux coups pour chacun d’entre eux.

Le nombre de stages a aussi bien augmenté avec ce TTT2, chacun correspondant à des pays provenant des quatre coins du globe. Donc tu peux te dire « Moi, je suis espagnol , donc j’aime joué en Espagne ! ». De même, la touche graphique est quand même meilleure que dans Tekken 6 : plus jolie, plus fluide , moins « pâteuse » et donc plus lumineuse. Enfin, TTT2 permet de jouer à quatre simultanément aussi bien en ligne sur Internet qu’en local avec des potes à la maison, dans ton salon. Et on sait tous que jouer à plusieurs, c’est des barres de rires assurés et des crises de nerf qui font que l’on s’amuse toujours énormément.

TNP: Dans moins de deux semaines, débarque le challenger Dead or Alive 5. Qu’est-ce qui fera que Tekken Tag 2 est LE jeu de combat qu’il me faut acheter ?

B: Je ne sais pas : je ne connais rien à Dead or Alive 5 donc il m’est impossible de comparer les  deux jeux ou d’avantager l’un par rapport à l’autre. Tekken est une licence en elle-même tout comme DOA en est une autre. Cela dépend des goûts et des couleurs de chacun. Je pense personnellement qu’il faut essayer les deux jeux et voir ce qui correspond le plus à son propre style de jeu : la jouabilité que l’on préfère ou le character design qui nous parle ou plaît le plus. Je ne sais pas si Tekken à ses chance face aux « boobs » d’en face. (rires)

Niveau jouabilité, je ne connais pas vraiment celui d’un DOA mais je peux au moins garantir que celui de TTT2 (et de Tekken en général) est bien plus poussé que ce qu’un joueur casual peut imaginer. Je peux en attester après avoir moi-même joué à pas mal des derniers jeux de combat sortis (SSFIV, SCIV, SFxTK, VF5…). Je fais pas la promotion du jeu pour autant mais je dirais que de ne pas l’essayer, ce serait juste dommage. Donc, tentez l’expérience chez un pote ou en boutique et faites vous votre propre avis ! ;p

TNP: Dernière question: est-ce que tu penses que TTT2 va maintenant devenir la nouvelle référence en matière de jeu de combats sur les tournois de versus fighting ? Et si oui, pourquoi ?

B: TTT2 est déjà aujourd’hui le jeu de combat le plus joué en arcade au Japon et Corée (3ème derrière Gundam). Aux Etats-Unis, il existe des émissions (diffusées sur Internet) dédiées à l’apprentissage de Tekken : toutes les compétitions ainsi que les plus grands joueurs sont ainsi facilement visibles sur la toile.

Concernant le jeu en lui-même, il réunit tous les éléments pour que cette opus figure comme l’un des meilleurs de la série (roster complet, stage, ambiance, jouabilité, graphisme…). Il ne reste plus qu’à voir si les joueurs répondront présents mais sincèrement, depuis Tekken 6, la communauté Tekken ne cesse de s’agrandir à une vitesse phénoménale partout dans le monde (un peu comme à l’époque de la sortie de Super Street Fighter IV). Des tournois ont lieu dans tous les pays et réunissent régulièrement plus d’une quinzaine de nationalités différentes. L’engouement des joueurs aficionados et pros est au plus haut et cela n’était plus arrivé depuis TTT, même si, comme je le disais, Tekken 6 a su déjà attirer beaucoup de nouveaux joueurs.

Il ne reste plus qu’à concrétiser le buzz qui est déjà (d’après moi) bien en place et je pense que la question ne se posera presque plus, au vue de toutes les nouveautés et la demande faite par les joueurs pour obtenir toujours et encore plus d’informations sur le jeu.

Je pense que si vous passez à coté de ce TTT2, vous manquerez une belle expérience de Versus Fighting. Qu’elle vous plaise ou non, vous ne le saurez qu’après vous être fait votre propre jugement. Tekken a convaincu déjà tellement de monde et je ne serais pas surpris que vous en fassiez bientôt parti.

TNP: Merci à toi et bonne chance pour ton prochain tournoi en Corée !

Présentation

Battousai, Champion de France 2012 TTT2, lors de la Finale du dernier tournoi IESF organisé par la FFJVR

Nom, Prénom : Llaty Benjamin
Pseudo : Battoussai, 28ans.
Localisation : région parisienne.
Expérience Tekken: Depuis 7 ans, communauté Tekken Arena
 Débuts: sur Tekken Tag Tournament et Tekken 5.0.
Personnages principaux joués: Julia (Tekken 5.0), Steve Fox (Tekken 5 DR, T6BR), Steve/Marduck (TTT2)
Reconnu comme l’un des meilleurs joueurs français par la communauté Tekken. Joueur avant tout de compétitions, ayant déjà remporté plusieurs tournois notamment les plus récents.

One Comment

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.