Paris Games Week : premières annonces [GameStop]

Mercredi 29 septembre 2010 – A deux pas de la célèbre avenue des Champs-Elysées s’est tenue la première conférence de presse du Paris Games Week dans le cadre prestigieux de l’hôtel Pershing Hall. Une partie du voile sur les festivités attendus nous était enfin dévoilé…

Affiche officieuse Paris Games Week

Comme annoncé dans un précédent post, le nouveau salon Paris games Week se
présente comme LE rendez-vous vidéo-ludique incontournable de cette année, sous l’égide du S.E.L.L. emmené par  par son délégué général Jean-Claude Larue et son président Georges Fornay (également président de SCEE France). De l’aveux de nos deux instigateurs, il était en effet nécessaire qu’un salon de grande envergure fasse son apparition en France, 4ème marché mondial du jeu vidéo avec ses 28 millions de joueurs soit près de 50% de la population française !

La création du Paris Games Week est ainsi à mettre en adéquation avec la politique des dits « grands salons du jeu vidéo » que sont le Gamescom et le Tokyo Game Show et dans une certaine mesure l’E3 (bien que celui-ci soit aujourd’hui destiné à un public professionnel). Ces salons sont en effet gérés par le syndicat des éditeurs de leur pays respectif : le BIU (Gamescom) en Allemagne, le CESA (TGS) au Japon, l’ESA (E3) aux Etats-Unis. A l’exception du Royaume-Uni (qui jusqu’en 2004 avait pourtant son propre salon professionnel l’E.C.T.S. – European Computer Trade Show – ), la France figurait comme une exception avec l’existence de plusieurs salons grands publics (Super Game Show, Micromania Games Show, Festival du jeu vidéo, etc.) géraient par des organismes privés. Ce sera donc chose réparée désormais avec le PGW.

Si quelques détails sur le programme des journées avaient déjà filtré, cette première présentation était donc l’occasion de répondre aux premières interrogations sur ce qui allait attendre le public en terme d’animations et événements le jour J. Au cas où les choses ne seraient pas encore claires, le Paris Games Week est un salon orienté totalement grand public : la part belle est donc faite aux démos en freeplay, animations et shows en live. Pour mieux orienter les visiteurs, le salon sera structuré en fonction de la population de joueurs au moyen des signalétiques PEGI, du 3+ au 18+. Près de 1.000 bornes réparties entre les éditeurs seront ainsi mises à la disposition des joueurs sur l’ensemble du hall d’exposition 1. On sait d’ores et déjà que Sony avec un stand impressionnant de 1.500 m² dévoilera plus de 30 jeux sur consoles PS3 et PSP, répartis sur 200 bornes ! De quoi permettre à tout à chacun de s’essayer en avant-première aux futurs hits de fin d’année.

L’animation ne sera pas en reste car l’événement se fera aussi bien côté  éditeurs que côté shows prévus par les organisateurs. Chaque éditeur s’est ainsi attaché à organiser des journée « event » en présence de développeurs et responsables de projet, à l’instar de Sony par exemple : à quelques jours de sa sortie, le producteur Kazunori Yamauchi dévoilera le tant attendu  Gran Turismo 5 et affrontera en live le champion de rally français Sébastien Loeb sur le jeu. Sont également prévus une démonstration au Move sur le nouveau Virtua Tennis 4 avec le joueur de tennis professionnel Richard Gasquet, le lancement du système MUBI sur PS3 le 27 octobre prochain et la présence du créateur du système Move lancé en septembre dernier, Richard Marx. Chez Sega, le producteur du shooter survolté Vanquish, Atsushi Inaba, nous fera également l’honneur de sa présence. Capcom ne viendra pas non plus les mains vides puisque le producteur Ryota Niitsuma viendra faire une présentation du jeu de combat Marvel vs Capcom 3. D’autres personnalités prestigieuses du monde du jeu vidéo feront également le déplacement pour l’occasion et devraient être dévoilées dans les prochains jours.

En marge des éditeurs, deux autre temps forts ont également été annoncés pour le salon. Tout d’abord, le lancement d’une nouvelle ligue professionnelle destinés aux joueurs de jeux de football virtuel. Appelé Manifoot, il s’agit d’un projet porté par le joueur professionnel de football au club PSG mais aussi amateur de jeu vidéo Peguy Luyndula présent durant la conférence. Tournois et confrontations avec de véritables joueurs professionnels de football sont donc annoncés durant toute la durée du salon, avec comme point d’orgue la journée du dimanche où les visiteurs pourront venir affronter des stars du show-biz : Omar et Fred, Laurent Deutsch, Joey Starr, Amel Bent, Grand Corps Malade, Mouloud, etc.  Reste à savoir si les tournois auront lieu sur le nouveau PES 11, FIFA 2010 ou les deux  et quel impact aura cette ligue sur les autres comme la fameuse PES League ? L’autre temps fort est la nocturne du samedi : les visiteurs présents ce soir-là, sans supplément de prix, pourront ainsi profiter de l’ensemble des animations jusqu’à 23H, avec aux platines le NRJ Mastermix à partir de 19H.

Note : Un petit concours a récemment été organisé pour la réalisation d’une affiche officieuse du PGW : il s’agit de celle publiée en début d’article, imaginé par son créateur Jérémy Romand.

Reste à espérer que cette première édition soit à la hauteur des attentes de chacun en matière d’organisation : si les annonces tiennent tbien outes leurs promesses, le pari risque fort d’être gagné pour le PGW ! Croisons donc les doigts pour que Paris devienne elle aussi l’une des capitals du jeu vidéo !

Le salon du jeu vidéo Paris Games Week se tiendra du 27 au 31 octobre 2010 au parc des expositions de la Porte de Versailles, Hall 1. Plus d’infos sur la page Facebook PGW.

Laisser un commentaire