Paris Games Week 2018 – Jump Force : mes premières impressions

Le salon Paris Games Week qui ouvre ses portes est l’occasion de découvrir manettes en main les jeux attendus des prochains mois tels que Jump Force.

Jump Force

Ce n’est pas la première fois que Bandai Namco Entertainment fait se rencontrer les stars du magazine hebdo japonais Weekly Shônen Jump dans un jeu vidéo, véritable référence en matière de futures séries manga à succès. On se souvient de l’excellent jeu de combat-mêlé Jump Super Stars (développé par Ganbarion) sur Nintendo DS qui avait été suivi plus tard  du sympathique J-Stars Victory sur PSVita et Playstation 3. Avec Jump Force, l’éditeur décide enfin de passer à la vitesse supérieure, notamment en terme de réalisation.

Jump Force

Développé sous Unreal Engine 4, le jeu propose des graphismes incroyablement réalistes, avec un rendu inédit des personnages manga tout en relief. Bien que surprenant au départ, le résultat s’avère incroyablement réussi, d’autant que la modélisation des personnages s’avère fidèle à leur apparence manga d’origine.

Jump Force

La démo version PS4 proposée sur le salon Paris Games Week propose de choisir parmi un panel d’une dizaine de personnages : Son Goku, Vegeta, Luffy, Zoro, Naruto, Sasuke, Gon, Isoka et bien d’autres. Il vous faut constituer une équipe de trois combattants avant de choisir votre arène de combat parmi quatre proposées. Certaines sont tirées des séries manga comme Dragon Ball Z, d’autres s’inspirent de ville réelle comme Hong-Kong. Les affrontements se déroulent en 1 contre 1, avec la possibilité de changer de combattant d’une simple pression sur la touche L2. En complément des frappes / saut / prise assignés aux boutons carré/ croix / rond,  on accède aux coups spéciaux en maintenant la gachette R2. Une fois activée, trois attaques spéciales peuvent être réalisées, ainsi qu’un finish-move. Chacune de ces attaques consomme une barre d’énergie pouvant monter jusqu’à cinq niveaux et qui recharge suivant vos attaques ou manuellement en maintenant le bouton R1 appuyé. On ne manquera pas également  d’activer le mode Eveil en appyant sur le stick R3 pour faire encore plus mal à son adversaire.

Jump Force

A l’instar de Dragon Ball FighterZ ou d’un Marvel vs Capcom, les combats sont hyper-nerveux. Tant est si bien qu’on a parfois du mal à savoir ce qu’il se passe à l’écran tant les affrontements sont plein de panaches, surtout lorsque votre adversaire vous assène des coups sans relâche. Même en tentant de se protéger avec le bouton R1, difficile de reprendre le dessus. Rapide et nerveux, l’animation ne laisse aucune concession. Mais le déluge visuelle survient lors des finish-move où le fan-service est omniprésent : il suffit de contempler Son Goku lancer son Genkidama ou Naruto se transformer en renard à neuf queue pour avoir l’impression d’être devant la série animée.

Jump Force

La bonne nouvelle, c’est que l’éditeur a profité de l’événement parisien pour dévoiler la jaquette officielle du jeu et annoncer du même coup la date de sortie officielle du jeu : le 15 février 2019 sur PS4, Xbox One et PC. Un nouveau trailer a aussi été dévoilé, ajoutant deux nouveaux combattants surprises. Et quelle surprise puisqu’il s’agit de Kenshiro d’Hokuto no Ken et surtout de Ryo Saeba de la série City Hunter (alors même que l’adaptation live française débarquera prochainement dans nos salles obscures)! S’il était bien présent dans le jeu Jump Super Stars, c’est la première fois qu’il se voit totalement modélisé pour les besoins d’un jeu de combat et rien que pour cela, Jump Force se montre indispensable ! Après Seiya, Yugi Oh ! et à présent Kenshiro et Ryo Saeba, quelque chose me dit que le roster final n’a pas finit de nous surprendre. Du Hikaru No Go ? Du Shaman King ? Les paris les plus fous sont lancés !

Retrouvez JUMP FORCE en version jouable sur le stand BANDAI NAMCO Entertainment (Hall1-E034) durant toute la durée du Paris Games Week 2018.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.