Nouvel An Chinois : l’année du lapin en jeu vidéo [GameStop]

Ce jeudi 2 février 2011 annonce le début de la nouvelle année en Chine. Après celle du Tigre, 2011 est placée sous le signe du lapin ou lièvre selon les ethnies. Signe annonciateur de paix, de bonne santé et de bonheur, le Lapin est également symbole de beauté et de pureté. On lui attribue même la vertu du sens du sacrifice selon les croyances bouddhistes. Mais qu’en est-il dans le jeu vidéo ?

S’il y a bien un animal que l’on retrouve fréquemment dans les jeux vidéo, c’est bien le lapin. Alors pour débuter cette chronique, je me limiterai aux lapins et autres lièvres dont les apparitions en ont fait des stars vidéoludiques.

Plus on est fou, plus on est lapin

Comment parler de lapins sans évoquer les fameux Lapins Crétins. Apparus au détour du jeu Rayman contre les Lapins Crétins, ils volèrent très vite la vedette à notre héros 100% français et aux membres invisibles. Figurant en bonne place des jeux de lancement de la nouvelle console Wii en 2005, il s’agissait davantage d’une compilation de mini-épreuves qu’une véritable aventure de Rayman. Le succès fût au rendez-vous et engendra de nombreuses suites sur consoles Wii mais également sur DS et PC. Face au plébiscite rencontré par ces lapins crétins, l’éditeur Ubisoft décida d’en faire leur principal porte étendard de la marque au travers de mini-films parodiant des références du jeu vidéo ou des événements.  Le constructeur automobile Renault a même réalisé une publicité avec nos Lapins Crétins pour poromouvoir sa dernière Renault Espace. Totalement « frappadingues », ultra-colériques et aux cris inimitable du « BWAAAAAA », on ne peut qu’être conquis par leurs bouilles choupinous et leurs dégaines façon SD (super deformed) au comble du ridicule. On n’est pas près d’arrêter d’en entendre parler puisqu’ils devraient être de retour sur la prochaine portable de Nintendo, la 3DS.

On vous a posé un lapin ?

Plus intelligent (quoique…) mais dans un univers tout aussi loufoque, Max de la série Sam & Max figure en bonne position. Véritable lapin policier, Sam travaille de concert avec son pote le chien Sam. La série Sam & Max est à la base un comic américain qui s’est vu ensuite transposé en jeu vidéo en 1993 par le studio LucasArts dans Sam & Max hit the road. Le jeu proposait alors des enquêtes policières que notre duo de chic et de choc devait résoudre. Les dialogues savoureux et décalés apportaient une fraîcheur dans le domaine du point’n & click et un côté mature à l’ambiance, malgré ses graphismes à l’ambiance naïve. Sam & Max reviendront par la suite dans de nouvelles aventures en 3D cette fois-ci et développé par Telltal Games.

Rabbit ta face par ici !

On ne dirait pas comme ça mais les lapins sont de sacrés bagarreurs. Pour preuve, dans le jeu de combat Bloody Roar sorti en 1997 sur Playstation One, la combattante Alice toute de rose vêtue se transforme en lapin géant, ce qui décuple sa vitesse ainsi que la puissance de ses coups : mieux vaut ne pas la chercher, croyez-moi ! Dans la même catégorie, on pourra citer la très poilue Kung Fu Bunny du jeu de « zoo-combat » Brutal : Paws of Fury sorti en 1994 sur nos consoles d’époque.

Lapin de l’espace

Plus connu des anciens, Jazz Jackrabbit est le champion en matière de jeu de tir. Avec son look futuriste vert flashy, le jeu avait été développé exclusivement à la base pour le marché des PC par Epic Games, ceux-là même à qui nous devons la série des Gears of War. Apparu en 1994, il s’agit davantage d’un clin d’œil des possesseurs de PC aux consoleux, tout juste auréolés de leur mascotte Sega Sonic le hérisson. Avec ses graphismes spaciaux et sa bande son acidulée, Jazz Jackrabbit est resté dans les mémoires de nombreux de fans et sera plébiscité par la presse spécialisée.

Speed rabbit

Mais revenons justement à Sonic : on retiendra en effet la présence parmi les compagnons du hérisson bleu de Cream la lapine, apparue en qualité de personnage jouable pour la première fois sur DS dans le jeu Sonic Advance 2. A noter que Sonic libère également de nombreux lapins à la fin de la première zone de sa première aventure. Preuve que la cohabitation lapins et hérissons existe…

Lapin malin

Bien qu’il soit issu de l’univers des Looney Toons (personnages de dessin animé de la Warner Bros), Bugs Bunny reste un personnage particulièrement récurrent dans le domaine du jeu vidéo. On le retrouvera dans de nombreuses adaptations sur consoles (Game Boy, Playstation One) comme Crazy Castle ou en guest star comme  dans le jeu Space Jam. Son neveu Buster Bunny fera même une brillante prestation au travers de la série Tiny Toons, notamment sur Super Nintendo en pleine gloire konamiesque. Le lapin a de l’humour, qu’on se le dise !

PAtte de lapin

De façon plus anecdotique, on retiendra les lapins à collecter dans les jeux Super Mario 64 sur Nintendo 64, Mario Galaxy sur Wii ainsi que dans le dernier Legend of Zelda : Spirit Tracks sur Nintendo DS. Plus récemment, on notera l’apparition du cousin caché de Mickey Mouse dans Epic Mickey sur Wii, à savoir Oswald le lapin chanceux. Enfin, malgré leur aspect mignon, les lapins peuvent vous ficher la trouille, comme ce fût le cas avec Robbie le fameux lapin en salopette maculé de sang, trouvé dans le parc d’attraction de Silent Hill 3. Brrrrr….

Au final, qu’il soit crétin, policier, bagarreur, fin tireur de l’espace, fonceur, collectionneur, chanceux ou effrayant, le lapin demeure un animal touche-à-tout et aux talents insoupçonnés. Bonne année du lapin !

Laisser un commentaire