MUSIQUE – Distant Worlds : voyage jusqu’au bout de la fantaisie

DISTANT WORLDS – Notre belle capitale a eu le privilège d’accueillir un grand nom de la musique du jeu vidéo en la personne du compositeur japonais Nobuo Uematsu, à l’occasion de l’événement musical de ce début d’année Distant Worlds.

distant worlds

Ce concert de près de deux heures était l’occasion de de revivre de grands moments de la saga-phare de SquareEnix, Final Fantasy. C’est dans un Palais des Congrés de Paris faisant salle comble (près de 3.500 spectateurs étaient présents dans l’amphithéâtre) que l’orchestre philharmonique Lamoureux et son chef Arnie Roth ont fait leur grand retour après un premier passage couronné de succès sur Paris l’an dernier. Bien leur en est pris puisque je n’avais pas pu assister à cette grande première à l’époque : une faute réparée cette année par l’intermédiaire de la jeune chaîne sur la culture japonaise J-One, partenaire de l’événement, qui a bien voulu nous invité pour suivre ce moment anthologique.

distant worlds

Cette seconde tournée poursuite les festivités des 25 ans de la saga Final Fantasy cette année encore. Sous un écran géant illustrant par des séquences vidéo tirées les jeux correspondants, l’orchestre composé d’un chœur principal, d’un piano, d’instruments à corde, à bois et de cuivre a ainsi joué des thèmes revisités et réorchestrés.

distant worlds

Toujours décomposé en deux parties, ceux qui étaient présents au premier rendez-vous retrouveront d’ailleurs près de 3/4 des musiques joués en 2013. Les épisodes sont ainsi revus dans le désordre, avec un focus sur les épisodes VII (Bombing Mission, One-Winged Angel), VIII (Liberi Fatali) et XIII (The Promise, Fabula Nova Cristalli). Il aurait été cependant appréciable qu’une mise à jour soit faite concernant les cinématiques de Final Fantasy X, qui étaient encore proposées dans leur format d’origine 4/3 alors que la version Remaster HD est d’ores et déjà disponibles au Japon depuis plusieurs mois maintenant.

DISTANT WORLDS - Notre belle capitale a eu le privilège d'accueillir un grand nom de la musique du jeu vidéo en la personne du compositeur japonais Nobuo Uematsu, à l'occasion de l'événement musical de ce début d'année Distant Worlds.

Certains thèmes étaient à nouveau sublimés par la voix de la chanteuse attitrée des derniers épisodes, Susan Calloway. Il est d’ailleurs appréciable que des compositions qui ne sont pas d’Uematsu aient pu également être entendues. Au rang des nouveautés ainsi, on retiendra le très beau thème « Answers » de Final Fantasy XIV, Le récent « Litght Eternal » tiré du dernier épisode de la trilogie FFXIII, Lightning Returns. On notera toutefois encore l’absence remarqué de l’épisode spin-off Final Fantasy X-2, regrettable même si c’est pour rester dans la logique chronologique des épisodes majeurs.

distant worlds

Mais le point d’orgue de ce spectacle restera sans nul doute la reprise du célèbre opéra de Final Fantasy VI, « Opera Mario and Draco« , une performance chantée par trois ténors sur scène : un grand moment d’émotions qui a sans doute procurer aux fans des frissons. Comment ne pas citer enfin une nouvelle reprise du thème C.H.O.C.O.B.O repris avec humour par les choristes.

distant worlds

Même si on aurait aimé écouter des thèmes aussi incontournables que le thème d’ouverture de Final Fantasy VI par exemple, cela démontre que le vivier restant pour de nouveaux Distant Worlds reste encore large. On espère donc pouvoir revivre ce grands moments lors de prochaines dates de concerts en France très bientôt ! Un grand merci à Johan pour son invitation et bien sûr à Nobuo Uematsu et à l’ensemble des compositeurs des musiques de Final Fantasy pour ce moment mémorable!

Laisser un commentaire