Lumière sur… Soldats Inconnus : Mémoires de la Grande Guerre

SOLDATS INCONNUS : MÉMOIRES DE LA GRANDE GUERRE – Dans un monde où l’industrie du jeu vidéo n’est plus qu’histoire de rentabilité, super-productions et de multiplications de copier-coller des succès du moment, il faut saluer les trop rares initiatives d’un éditeur de jeu vidéo pour sortir enfin des sentiers battus. Une bouffée d’oxygène dans un monde au demeurant apocalyptique !

soldats inconnus

Sortir un titre comme Soldats Inconnus : Mémoires de la Grande Guerre est toujours un risque économique pour un gros éditeur comme Ubisoft, le genre de jeu vidéo qui pourrait bien resté dans l’ombre des ventes des blockbusters que sont Watchdogs ou Assassin’s Creed. Étonnant même qu’un tel titre soit développé en interne et financé puis distribué par un éditeur majeur alors que ce genre de productions tient davantage de l’indie game ou de ces projets qui pullulent sur les plateformes de crowdfunding.

soldats inconnus

Un OVNI du jeu vidéo comme on en voit pas souvent de nos jours donc qui trouve son soutien de par l’équipe de développeurs français passionnés appartenant au studio d’Ubisoft Montpellier. Des talents derrière Rayman et Beyond Good & Evil au service de la mémoire culturelle ? Oui, ce jeu est la preuve vivante qu’il est possible de concilier éducation citoyenne et divertissement.

soldats inconnus

Présenté l’année dernière par Ubisoft, Soldats Inconnus : Mémoires de la Grande Guerre sonne comme un vibrant hommage aux combattants et disparus de la Première Guerre Mondiale. Si son contexte inspiré de faits réels lui confère une vocation pédagogique sous ses apparences de mémorial, il faut souligner que le titre se revendique avant tout comme un véritable jeu vidéo. Oubliez donc les productions soporifiques à la « Versailles » façon  feu-Cryo Interactive : il ‘agit ici d’un véritable jeu d’action/aventure.

soldats inconnus

Tout comme Child of Eden, Soldats Inconnus utilise le moteur maison UbiArt Framework développé pour Rayman Origins. Ce qui occasionne des animations soignées, d’une rare intensité ainsi qu’un rendu visuel façon BD du plus bel effet. Un parti pris intelligent et réussi qui adoucit le contexte difficile de la guerre et qui permet d’élargir son audience vers les plus jeunes. Tout l’inverse des Call of Duty ou Medal of Honor qui misent volontairement sur le côté spectaculaire de ses joutes et fusillades, cantonnant le contexte de la guerre à celui d’un simple jeu de cour d’école et qui ne renvoie aucune information au joueur au bénéfice d’un apport culturel.

soldats inconnus

L’histoire de Soldats Inconnus nous fait suivre cinq personnages dont les destins vont s’entrecroiser tout au long de leur aventure respective : Emile, soldat français sur le Front Ouest, veuf et père de deux enfants; le légionnaire créole Freddie; le soldat allemand Karl; la jeune belge Anna; et le Dobermann pincher Walt (!). L’intelligence de Soldats Inconnus est de nous offrir des visions alternées et différentes selon le camps auquel appartient chacun des soldats. Les scènes de gameplay mêleront séquences de résolutions d’énigmes et phases d’action durant des événements réels comme l’attentat de Sarajevo ou la bataille de la Marne et de la Somme sur le Front Ouest. Détails amusants : certains des développeurs ont un lien de parenté direct avec les Poilus ! Espérons donc que le succès qui découlera peut-être de Soldats Inconnus créera une dynamique chez d’autres éditeurs pour proposer des titres du même calibre à l’avenir. C’est tout ce qu’on leur souhaite !

Soldats Inconnus : Mémoires de la Grande Guerre sera disponible le 25 juin prochain uniquement en téléchargement sur le Xbox Live (Xbox 360 / Xbox One) et PSN (PS3 / PS4) ainsi que PC au prix de 14,99€. Un tarif doux pour des soldats qui méritent d’être connus et qui ne peux donc que vous inciter à vous procurer le titre. Et si vous souhaitez en savoir davantage sur la Première Guerre Mondiale, je ne saurais que trop vous conseiller de découvrir le documentaire interactif gratuit « Apocalypse – 10 destins » produit par le studio Clark Costelle & Co, Ideacom International, France Télévision, Film Factory et soutenu par Ubisoft.

One Comment

Laisser un commentaire