Lumière sur… la révolution du MMO free-to-play

FREE-TO-PLAY – Depuis plusieurs années maintenant, le jeu vidéo connait d’importantes mutations dans son modèle économique. Si auparavant il était de coutume d’aller se procurer le dernier jeu en vogue chez son revendeur habituel, la démocratisation des jeux sur supports mobiles et l’augmentation spectaculaire des débits Internet ont soudainement changé la donne. Désormais, la stratégie des éditeurs est porté sur l’accessibilité immédiate du contenu, l’affranchissement des barrières techniques liées au support et la fidélisation des consommateurs. C’est de ces considérations qu’a pu émerger le modèle économique révolutionnaire et les plus en vues aujourd’hui, le free-to-play.

free-to-play

Star Wars The Old Republic, DC Universe Online, Rift, Aion, Guild Wars 2 : autant de titres MMO qui doivent aujourd’hui leur succès grâce au modèle free-to-play (F2P). Mais qu’est-ce que le free-to-play au juste ? Au sens littéral tout d’abord, on pourrait le traduire dans notre langue par « libre de jouer » : rien n’est imposé au joueur, il dispose du libre arbitre d’essayer le jeu vidéo sans aucun engagement au préalable. « Gratuit à jouer » est l’autre sens qu’on peut lui donner et qui est vrai également puisque le joueur n’a en principe rien à payer pour bénéficier d’un jeu complet (et non d’une simple démo). Dans le principe car rien n’est « véritablement » gratuit dans ce monde, y compris celui du jeu vidéo. C’est en effet par l’intermédiaire des micro-transactions que se construit pour l’essentiel le modèle économique du F2P… et qui devrait vraisemblablement rapporter gros aux éditeurs d’après les prévisions des spécialistes du marché ! Pas étonnant donc que chacun tente d’obtenir une part de ce gâteau géant.

free-to-play

Prévisions de la progression spectaculaire du MMO F2P (source : Newzoo)

Prenons pour exemple un des derniers venus sur le marché européen du free-to-play, Everquest 2 ( http://www.everquest2.fr/ ). Implanté chez nous depuis juin dernier à l’initiative de l’éditeur allemand ProSiebenSat 1. Games, l’un des pionniers en matière de MMO en ligne est parvenu à élargir son panel de joueurs types tout en faisant progresser son nombre d’abonnés. Abandonnant le système des abonnements mensuels réservés aux plus fortunés et dont World of Warcraft jouit sans partage pratiquement, la décision de basculer sur le modèle F2P fût une décision salvatrice pour la suite du jeu en ligne de Sony Online Entertainment, au moment où le titre commençait à accuser son âge face à une concurrence féroce.

free-to-play

Ainsi, le fidèle de la série y voit l’opportunité de redécouvrir les nouveautés de cette nouvelle version en toute liberté. Le novice se laissera lui tenté par l’aventure du MMO dont il a entendu parler dans les médias. Enfin, l’irréductible ira jeter un œil discret sur ce qui se fait chez la concurrence, quitte à y rester tout compte fait. Pour satisfaire ces nouveaux-venus, EverQuest 2 comme d’autres MMO a dû adapter son système de jeu quitte à le remanier totalement, en offrant notamment d’innombrables styles de jeu qui conviendront à toutes sortes de joueurs. Offrant un nombre conséquents de quêtes (plus de 8000) et des créatures à combattre à foison, le principe d’Everquest 2 repose pour l’essentiel sur son système d’échanges commerciaux. La place de marché qui fait partie intégrante du jeu vous permet d’acquérir des nouvelles armes, armures, potions et montures contre de la monnaie, elle bien réelle.

C’est manifestement sur ce principe économique que repose aujourd’hui la majorité des MMO en F2P, assurant ainsi la fidélisation de sa communauté de joueurs. Difficile en effet d’abandonner un jeu dans lequel on a « farmé »son avatar, dans lequel on a tant investi en temps et en argent sonnante et trébuchante. Au point même que même le studio Blizzard, attiré par l’appât du gain facile, a incorporé ce système de micro-transactions entre joueurs appelé « hôtel des ventes » dans son titre Diablo 3. Un choix qui aura longtemps créé la controverse aussi bien chez les fidèles qu’en interne, pour motif de trop faciliter le jeu et de nuire par conséquent à son intérêt. Ce n’est que le mois dernier que le studio décida finalement de trancher en décidant du retrait prochainement de l’hôtel des ventes…

Laisser un commentaire