Lord of Arcana – Quand Square Enix part à la chasse

C’est dans le cadre privilégié de l’hôtel Bel-Ami au cœur de Paris que l’éditeur SquarEnix France nous avait convié à venir découvrir leurs derniers blockbusters prévus sur PSP dans les mois qui viennent.

Si ce genre de présentation est l’apanage des journalistes en général, il fallait noter que l’éditeur eu l’excellente initiative d’organiser une après-midi spéciale de présentation de ses titres à une poignée d’heureux fans. Une idée qu’on aimerait voir plus souvent. Sur place en effet, huit consoles PSP étaient disposées en freeplay, chacune faisant tourner en version jouable l’un des quatre titres majeurs de l’éditeur en ce début d’année : Lord of Arcana ; Tactics Ogre : Let us cling together ; Parasite Eve : The 3rd Birthday ; Final Fantasy Dissidia : Duodecim 012.

La présentation Squarenix France

Et commençons cette présentation par Lord of Arcana. Derrière ce titre sorti de nulle part se cache en réalité la réponse de SquarEnix au blockbuster de Capcom : Monster Hunter. D’ailleurs le titre semble tout à fait assumer ses origines : l’univers graphique, le système de quête, la chasse des monstres en solo ou à plusieurs. L’histoire n’est que prétexte à partir en quête : on raconte que seuls ceux suffisamment puissants peuvent obtenir la pierre mystique d’Arcana, a source de l’ordre dans le monde. Pour prouver qu’ils sont dignes de la posséder, les Tueurs exterminent des hordes de monstres et de bêtes. Il vous faudra explorer des environnements aussi diverses que des cavernes, des marais dangereux ou des déserts arides tout en vous débarrassant des intrus barrant votre route.

Le jeu offre une réalisation tout à fait convaincante sur le support et n’a rien à envier à son modèle. Les mouvements de vos Tueurs semblent même davantage fluides et détaillés. Les commandes se montrent élémentaires : [carré]coup normal, [triangle] coup fort, [rond] magie, [croix] saut. On se dirige avec le stick analogique et la caméra est dirigeable au moyen de la croix directionnelle. [L] et [R] vous permettent de respectivement de locker vos ennemis et de courir. Le bouton [Select] enfin vous donne accès à votre inventaire. Elémentaire.

Là où LOA se disingue de MH, c’est dans son approche des combats. Le système se veut similaire à Final Fantasy XII et Final Fantasy XIII à savoir que bien que l’on aperçoive visuellement ses ennemis, vous ne les attaquerez pas en temps réels. Chaque combat se traduit par une transition dans une arène où vous combattre cette fois-ci en temps réels vos ennemis, seul ou à plusieurs. A noter que le combat à plusieurs se fera uniquement en local. Pour ceux qui souhaiteraient néanmoins pouvoir jouer en ligne via Internet, il leur faudra installer le logiciel Ad-hoc Party, à condition de disposer d’une console Playstation 3.

Pour casser la monotonie des combats à coups d’épée et d’esquives, vous pourrez user de votre magie et notamment des invocations particulièrement impressionnantes. Enfin, contre les ennemis les plus coriaces, on pourra vous inviter à exécuter des finish moves en mode QTE (Quick Time Event) façon God of War. Des moments particulièrment jouissifs qui se solderont en cas de succès par bon nombre de récompenses. Il vous faudra alors vous enquérir de nouvelles missions dans un des villages environnants.

Au final Lord of Arcana se montre tout à fait plaisant à jouer. Sa réalisation, sa richesse et son accessibilité devraient convaincre les habitués du genre mais aussi les non férus de la chasse aux monstres. Le titre arrive un peu tard, à l’heure où les Phantasy Star Online, Godeater et autres Monster Hunter-like tentent de se faire une place. Mais le titre de SquarEnix pourrait bien tirer son épingle du jeu, de par sa renommée notamment en Occident et par le fait qu’il soit traduit intégralement dans la langue de Molière. A noter enfin qu’une vingtaine de missions bonus seront disponibles en DLC dès la sortie du jeu.

Lord of Arcana sort le 4 février chez nous au prix de 40€ environ, uniquement en version collector intitulé « Edition La Guilde des Tueurs ». Celui-ci comprendra :

  • Le mini CD exclusif de la bande originale du jeu
  • Un artbook relié de 48 pages : « The Art of LORD of ARCANA » incluant des illustrations originales des monstres d’artistes de renommée mondiale comme Todd McFarlane
  • Coupon de réduction de 50% pour l’achat digital de Crystal Defenders sur le PSN
  • Surpackaging cartonné

Site officiel Lord of Arcana

Laisser un commentaire