TEST – Kinect: Premiers pas

Ca y est ! Il est là, le nouvel accessoire de la Xbox 360 censé transformer le monde, soulever des montagnes et vous envoyer en orbite interplanétaire. Quoi donc ? Kinect bien sûr ! Sans plus tarder, voyons ce qui attend nos futurs acquéreurs de Kinect.

La boîte ne paye pas de mine et pourtant, elle recèle un concentré de magie : le tout nouveau capteur Kinect devrait plonger le joueur dans de toutes nouvelles sensations, une expérience inédite selon les dires du constructeur Microsoft. Autant dire qu’il y a de quoi être sceptique lorsque l’on est un vieux roublard comme moi ayant testé toutes sortes d’accessoires de mouvements depuis belle lurette maintenant, de l’Eyetoy à la Wiimote, en passant par le PS Move ou même des plus insolites comme Para Paradise. Bref quoi de neuf à l’horizon ?

Mais parlons de l’accessoire en lui-même : c’est un petit bijou de technologie puisqu’il contient plus qu’un simple objectif de caméra. Caméra avec détection à infra-rouge permettant de jouer même en faible luminosité, détecteur pour évaluer la distance entre le joueur et Kinect, capteur sonore et micro spatiale. Le capteur est de plus muni d’un pied motorisé sur deux axes (horizontal et vertical), autorisant la reconfiguration automatique par le capteur selon la taille du joueur. Une nouvelle prise fait également son apparition. De la forme d’une USB, elle est dédiée aux toutes novuelles Xbox Slim : elle permet au capteur Kinect de s’auto-alimenter par cette seule prise. Pour les possesseurs de Xbox ancienne génération, vous disposerez d’un adaptateur sous la forme de deux câbles, l’un USB pour le branchement en facade et l’autre une alimentation classique. Et puis… c’est tout !

Avant de brancher le capteur Kinect, il faut veiller à ce que votre console ait déjà la dernière du dasboard/ firmware en date, auquel cas, cela vous sera demandé. Une fois la console allumée, votre capteur s’allumera automatiquement et passera en mode de configuration, uniquement lors de son premier allumage.

Il vous faudra positionner le capteur sur un support stable, au milieu de l’écran et sous votre téléviseur ou dessus. Les hauteurs optimales recommandés sont 60 cm au-dessus du sol (bas) et 180 cm au-dessus du sol (haut).

La seconde étape porte sur la configuration des du capteur sonore et micro. Kinect est capable de détecter avec précision les sons et bruits environnants dès lors que la configuration est bien réalisée. On vous demandera également si vous souhaiter vous servir de Kinect en tant que micro pour chatter en live, vous évitant de brancher votre micro-casque Xbox.

L’étape suivante porte sur la reconnaissance spatiale, qui vous permettra de voir si vous disposez de suffisamment de place chez vous. J’avoue avoir été surpris par le besoin de place nécessaire au capteur. Pensant qu’1,50m serait suffisant, je n’imaginais pas que le minimal requis avoisine davantage les 2 mètres. Il m’a donc fallu déplacer mon canapé pour bénéficier de suffisamment de place. C’est donc un paramètre primordial si vous envisagez l’investissement : votre espace de jeu !

Enfin, la dernière étape porte sur la reconnaissance de mouvements. Kinect, c’est trois gestes vitales :

  • le « coucou » de la main pour activer votre main virtuelle
  • le « stop » de la main, paume vers l’écran, pour valider vos choix
  • la pose « 8h30 » pour revenir à la page précédente ou mettre une pause durant un jeu.

L’assimilation de ces quelques gestes se fait de façon intuitives au final : Microsoft semble avoir travaillé particulièrement sur l’ergonomie des interfaces et le naturel des commandes gestuelles.

La phase de configuration terminée et après un redémarrage de la console, vous reviendrez à votre interface dashboard Xbox classique. Sur la droite de l’écran en bas, on peut constater que la caméra Kinect fonctionne. Pour basculer dans l’interface Kinect, il suffit alors de faire un « coucou » de la main et le basculement opère automatiquement. Il ne vous restera plus qu’une dernière chose à faire : créer votre profil Kinect et le lier à votre profil Xbox. Pour cela, rendez-vous dans le menu de création de profil Kinect qui vous fera procéder à un petit exercice de reconnaissance, spaciale, corporelle et faciale. Cela prend environ 3 minutes.

Son utilité : une fois votre profil Kinect liée à celui de votre profil Xbox, Kinect vous reconnaitra automatiquement par simple détection de votre image devant la caméra et enclenchera votre profil pour tous les jeux. Le principe absolument génial : imaginez-vous jouer à plusieurs à un jeu chacun votre tour. Plus besoin de devoir remettre son profil pour récupérer vos succès propres à votre performance individuelle : ici, c’est Kinect qui se charge de le faire pour vous automatiquement !

Vous voilà désormais prêt à vous lancer dans l’aventure Kinect ! Amusez-vous bien ! 🙂

Laisser un commentaire