Killzone 3 – Soirée de lancement [GameStop]

Jeudi 16 Février 2011 – LE rendez-vous de ce début d’année était pris pour pouvoir fouler à nouveau (et avec un peu d’avance) les terres d’Helghan lors d’un événement concocté par Sony en direction des bloggeurs. Une occasion unique de partir à la rencontre de Matijs de Jong, superviseur sur Killzone 3.

Killzone 3 oblige, Sony a fait dans l’original en nous proposant un laser game comme lieu de rendez-vous. Si de nombreuses bornes étaient à disposition, une partie de laserquest en équipe a été l’occasion de donner libre cours à notre instinct de fragger. Car oui, ici, pas question de rester planté le cul sur une chaise: pour survivre, il a bien fallu courir et visé juste l’arme à la main. Ils sont gentils chez Sony: ils pensent même à notre santé physique !  😉

Après s’être bien foutu sur la tronche dans l’obscurité avec des « bipbipbip » résonnant un peu partout,  nous avons pu mettre la main sur le nouveau bébé du studio Guerilla.

Je dois avouer que graphiquement, on ne s’y trompe pas, c’est du Killzone pur et dur. Décors riches en détails, de l’action brute, des balles qui vous rasent le slip: pas de doutes ce nouveau Killzone déchire !

Pour ce qui est du scénario, le joueur débarque directement après les évènements qui ont vu la chute de l’Autarque Viscari. Nous y retrouvons les forces de l’ISA et plus particulièrement nos deux compères Rico et Sev . Je ne vous en dévoile pas davantage afin de vous laisser découvrir la suite par vous-même.

Niveau gameplay, quelques améliorations sont à noter mais nous y reviendrons un peu plus tard dans le test du jeu. Un bon point pour cette soirée de lancement, celle de m’être essayer sur le jeu en version 3D parce que, oui, je n’ai pas de télé 3D dans ma grotte comme une grande majorité des gens mais passons… Et là rien de très bluffant je dois dire, à part un certain effet de netteté sur les plans en profondeur, pratique pour bien visualiser les avancés des groupes d’ennemis. Ca mise à part, votre télé 2D vous satisfera pleinement !

Et dernière petite chose: Sony a profité des fonctionnalités du PlaystationMove du jeu pour nous introduire le nouveau PS gun, singulièrement appelé chez nous « Accessoire de précision PS Move » (et « Sharp Shooter » pour les autres pays). Des fois je regrette de ne pas habiter dans un pays anglophone…
La prise en main du joujou est très accessible avec la possibilité d’intégrer le PS Move ET le Navigation Controller, en ajoutant la possibilité de recharger par mouvement de pompe: pratique non ?!

Pour appuyer le lancement de ce gros jeu, Sony avait fait appel à Matijs de JongGame director sur Killzone 3 pour nous présenter toutes les subtilités de ce nouveau titre. J’en ai donc profité pour m’entretenir avec lui afin de lui soutirer quelques infos. ^^

TryAndPlay : « Ce nouveau Killzone semble se focaliser davantage sur les Helghasts d’un point de vue scénaristique. Qu’est-ce qui a justifié ce choix ?

Matis De Jong : Oui:  KZ3 se recentre plus sur les Helghasts d’une part parce que nous avons eu la possibilité de rajouter de longues cut-scenes nous permettant d’expliquer un peu plus le conflit. D’autre part, les joueurs souhaitaient également en savoir davantage. Vous savez, les Helghasts ne sont pas de simples ennemis, ils ont leur propre conflit interne. Il est aussi important que le joueur comprenne qui est son ennemi, pourquoi lui tirer dessus.

TNP : A travers cette approche, ne recherchez-vous pas à donner un peu de compassion aux joueurs pour les Helghasts ?

MDJ : C’est vrai que nous avons essayé de transmettre ce sentiment dans le jeu. Le background de l’histoire est là pour l’expliquer. Lorsque les Helghasts ont commencé à développer leurs propres armes, s’enrichir avec le pétrusite, les terriens ont commencé à leur imposer des taxes d’export. C’est sur cette base qu’a débuté la guerre mondiale de Killzone.

TNP : Killzone 3 introduit l’utilisation de la 3D stéréoscopique ainsi que le PS Move. Que pensez-vous que ces deux technologies offrent de plus au gameplay ?

MDJ : Tout d’abord la 3D offre plus de profondeur au joueur surtout pour un FPS. Avec une caméra à la première personne et la 3D, le joueur aura l’impression d’être plus proche des objets mais lui offrira une meilleure visibilité sur tous les plans. Nous avons intentionnellement  maximisé l’effet 3D sur les cut-scènes pour plus d’observation de l’action dans sa globalité.

Pour ce qui est du PS Move, nous avons fait appel pendant le développement du jeu à des joueurs PC pour voir leur réaction. Leur retour a été très positif. Ils ne s’attendaient pas à une telle nouvelle façon de jouer sur PS3. Il en a été de même pour certains de nos développeurs habitués à jouer exclusivement à la souris et  au clavier sur les FPS.

TNP : Et vous personnellement, êtes-vous plus PS Move ou Dualshock 3 ?

MDJ : Les deux en fait. Pour ma part, j’utilise beaucoup la Dualshock. Le PS Move est fun, facile à prendre en main même s’il nécessite un temps d’adaptation. Si vous avez la chance de pouvoir combiner la 3D avec le « sharp shooter », vous aurez vraiment l’impression d’être dans le jeu !

TNP : J’ai pu voir sur différents sites des captures d’écran de ce qui semble être une version de Killzone sur NGP (la nouvelle console portable de Sony) ? Pouvez-vous nous en dire plus ?

MDJ : En effet, un Killzone est actuellement en cours de développement pour tourner sur la NGP. Un studio à Cambridge nous donne un coup de main mais je ne peux en dire plus, désolé.

TNP : Peut-être alors sur l’histoire ?

MDJ : Encore moins ! (Rire)

TNP : Arf mince enfin j’aurai essayé ! XP. Merci Matis d’avoir répondu aux questions de TryAndPlay.

Killzone 3 est disponible ce jour en exclusivité sur PS3 alors vous savez ce qu’il vous reste à faire amis de la gâchette facile !

Laisser un commentaire