Gears of War 3 : multi à l’essai [GameStop]

A un peu plus de quatre mois avant sa sortie mondiale, le troisième épisode de la série Gears of War se laisse approcher pour la première fois. Et cerise sur le gâteau : cela se passe en version jouable en ligne !

Il ne fait désormais aucun doute que l’évocation du titre Gears of war est implicitement liée à la console de Microsoft. Véritable figure de proue de la Xbox 360, chaque opus démontre avec brio les prouesses techniques réalisées par le studio Epic Games, fort de leur moteur 3D incontournable Unreal Engine 3.  Malgré ses presque six ans d’âge, la Xbox 360 continue à en démontrer et Gears of War 3 s’annonce comme l’épisode le plus abouti de la série.

Pour pouvoir s’essayer à la bêta version mise en place par Microsoft en ce début de mois de mai ensoleillé, l’éditeur m’a fait parvenir un kit-presse plutôt original sous forme d’une malette noire mystérieuse. A l’intérieur, outre une plaquette joliment illustrée et contenant le code de la bêta, quelques accessoires de bon goût titillent ma curiosité : un stylo en forme de seringue, une boite de sparadraps et un du gel douche parfum fraise… en forme de poche de sang ! Voilà qui donne tout de suite le ton sur ce qui m’attendait…

Dès son lancement en ligne, le jeu vous propose de participer à trois modes principaux en mode VERSUS : Team Deathmatch, King of the Hill et Capture the leader. Team Deathmatch vous demandera d’éliminer tous les membres de l’équipe adverse. Dans King of the Hill, vous devrez tenir coûte que coûte votre poste en résistant aux assauts de l’équipe adverse. Enfin, Capture the leader vous demandera de protéger le plus longtemps possible un prisonnier du camp ennemi. A noter que votre temps de jeu est comptabilisé durant toute la période de la bêta et vous permettra de débloquer des bonus exclusifs utilisables soit durant la bêta, soit dans le jeu final : médailles exclusives, skins et personnage Trashball. S’il fallait trouver une motivation pour se plonger dans le jeu, c’était bien celle-ci.

Pour autant, Gears of War 3 avait-il besoin d’une telle « carotte » ? Pas vraiment tant la notoriété du jeu suffit à elle seule. Et une fois engagée dans le feu de l’action, on ne peut qu’être rassuré : Gears of War n’a rien perdu de sa jouabilité bestiale et jouissive. Les habitués retrouveront sans mal la disposition des touches et les possibilités de déplacement du personnage qui n’ont que peu changé. Une nouveauté toutefois a fait son apparition : celle d’une vision en infra-rouge permettant de détecter les sources de chaleurs dégagés par l’ennemi et ainsi deviner leur position malgré la présence d’obstacles dans l’environnement.

Les joueurs s’en donneront à coeur joie sur les quatre maps proposées par cette version : sanctuaire en ruine, stade de football américain ravagé, etc. La diversité et l’architecture des décors se montrent particulièrement réussis. Les graphismes enfin ne sont pas en reste, avec une modélisation de nos bons vieux Marcus et Dom encore plus réalistes. La gente féminine rejoindra aussi les rangs de la résistance pour la première fois et on prendra un malin plaisir à incarner le camp adverse, profitant de la multiplicité des soldats Locustes. Certe, on commence à être habitué au look mastodon des personnages qui sied à la série mais n’est-ce pas là sa marque de fabrique après tout ?

Cette première approche du jeu va rassurer les fans sur ce qui les attend en septembre prochain. Défoulant comme jamais, Gears of War 3 s’annonce comme le blockbuster de la rentrée attendu. Vivement le 20 septembre, date de sortie mondiale de Gears of War 3. En attendant, les possesseurs de la bêta pourront profiter encore un peu du titre jusqu’à la fin du week-end…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.