Final Fantasy Type-0 The Last Truth : la légende de la Classe Zéro

La sortie en mars dernier de sa version HD de  a remis sur le devant de la scène Final Fantasy Type-0 confiné jusque là à son pays d’origine.

final fantasy type-0

On ne l’attendait plus: Final Fantasy Type-0 demeurait jusqu’à maintenant l’un des seuls épisodes de la saga à n’avoir jamais été localisé en dehors du Japon. Une hérésie quand on connait la popularité de la licence qui a popularisé le RPG japonais dans le monde. Et pourtant, cet épisode sorti à l’origine sur téléphones mobiles puis sur la console portable Sony PSP avait remporté un vif succès auprès des fans nippons. Le désintérêt de l’Occident pour une PSP alors en fin de vie avait du coup découragé l’éditeur SquareEnix de faire l’effort d’une adaptation occidentale. Ce n’est que des années plus tard, sous la pression des fans frustrés, que l’éditeur japonais décide de remettre au goût du jour ce spin-off de la saga, croisement improbable de l’univers d’Harry Potter et de celui de Final Fantasy. Un moyen de faire patienter un public qui découvrait tout juste les premières images du prochain volet majeur, Final Fantasy XV.

En toute logique, l’éditeur aurait pu se contenter d’une simple adaptation du titre PSP sur la consœur PS Vita. Mais le faible parc de machines en place oriente le choix marketing sur les nouvelles consoles PS4 et Xbox One pour toucher un maximum de gens. Et pour assurer un lancement réussi, SquareEnix profita du buzz Final Fantasy XV pour accompagner la sortie de FF Type-0 d’une démo exclusive de ce quinzième épisode. Il n’en fallait pas plus pour susciter l’envie de (re)découvrir un FF Type-0 enjolivé, console HD oblige, bien que son gameplay trahisse ses origines portables.

final fantasy type-0

On ne peut qu’être heureux de l’arrivée de cette licence sur notre territoire, d’autant que ce regain d’intérêt semble susciter des idées de suite selon son réalisateur Hajime Tabata. Mais avant cela, l’éditeur Lumen vient de sortir dans sa collection Gaming le roman Final Fantay Type-0. Intitulé The Last Truth (« L’ultime révélation » en anglais), l’ouvrage retranscrit les événements vécus dans le jeu tout en jetant un éclairage sur les bases du conflit sanglant qui opposent le royaume de Rubrum aux armées de Milites. Les premières pages reviennent sur la scène d’introduction du jeu vidéo, alors que le soldat Izana tombe au combat. Avant cet événement tragique, le lecteur fait rapidement la connaissance des principaux protagonistes de l’histoire que sont les étudiants de la classe Zéro, des étudiants en magie hors du commun, prêts à tous les sacrifices pour sauver le royaume Rubrum. Les événements tragiques se déroulent au moment même où la guerre fait rage, Milites s’apprêtant à se lancer à l’assaut des terres jusque là protégé par le cristal de l’Oiseau Vermillon. Tel un certain village gaulois, seul Akademeia, capitale abritant la célèbre académie de magie Peristylium Suzaku, résiste à l’oppresseur grâce à ses meilleurs aspirants: la classe Zéro. Ces derniers seront au cœur de cette lutte de territoires et feront tout leur possible pour rétablir l’équilibre entre les royaumes, au prix de leurs vies. Écrit par l’auteur Souki Tsukishima, cette préquelle de Final Fantasy Type-0 se montre fidèle au jeu vidéo dont il tire ses origines: on y retrouve l’intrigue principal comme ses personnages. Les joueurs prendront plaisir à sa lecture, agréable et prompt aux scènes de combats qui décrivent avec justesse les différentes attaques de nos étudiants Zéro.

final fantasy type-0

Tout au long de ses 568 pages, Final Fantasy Type-0 – The Last Truth offre un moment de lecture agréable et accessible aussi bien à ceux ayant joué au jeu vidéo éponyme qu’à ceux souhaitant découvrir son univers d’héroïc-fantasy passionnant. Après les romans Final Fantasy déjà publiés par les éditions Lumen (FF7, FFX, FFXIII), voilà une sortie idéale pour vous détendre tout en bronzant sur les plages cet été ! (Disponible. A partir de 12 ans. Prix public conseillé : 15€)

Laisser un commentaire