F1 2017 : mes premières impressions

L’été bat son plein et déjà démarre une nouvelle saison de F1… sur consoles ! Cette année encore, F1 2017 semble bien parti pour préserver son trophée de simulation de course de Formule 1 de référence.

F1 2017

Alors que je sirotais tranquillement mon Malibu coco en matant le nouveau Cars 3 en streaming sur mon laptop, voilà qu’un type surgit de nulle part, m’aborde directement et m’annonce qu’il me destine à une grande carrière de pilote professionnel ! Oui, comme ça, moi qui la veille manquais d’écraser un chat errant avec ma Twingo parce que j’avais confondu pédale de frein et accélérateur ! Pour me convaincre le contraire, le gars me fait faire quelques tours de piste à l’essai. Trois tours plus tard, plus de doute pour lui: il veut faire de moi le futur Neymar des circuits. Soit. Et voilà maintenant qu’il me propose un contrat en or dans une écurie de renommée, flanqué d’une armée de gugus prêts à se plier à toutes mes exigences du moment qu’ils me voient franchir l’arrivée en pole position. Les cons. Comme disait ce vieux sage d’Ayrton avec raison: ainsi va la vie de pilote de Formule 1 !

F1 2017

On ne change pas une formule qui gagne. Fidèle aux saisons passées dans son contenu, cette édition de F1 2017 n’a pas pour objectif de chambouler une mécanique déjà bien huilée auprès des fans de F1 mais vise à bonifier la formule. Et comme toute simulation automobile qui se respecte, les pilotes chevronnés auront à nouveau le choix de se lancer directement sur les pistes en mode Contre-la-Montre, de parfaire sa technique de conduite à l’Entraînement avant de plonger dans le grand bain du mode Carrière particulièrement poussé. L’éditeur Codemasters a en effet poussé plus loin l’immersion du joueur en proposant des cinématiques en 3D temps réel pour vous faire rencontrer à la première personne votre agent, manager et autres équipiers de votre écurie, le tout doublé en français. A noter que pour le plus grand bonheur de notre secrétaire d’état chargée de l’égalité entre homme et femme, Marlène Schiappa pour ne pas la nommer, le joueur aura pour la première fois le choix entre un avatar masculin ou féminin !

F1 2017

Tout jeune engagé, il est temps d’aller voir du côté des joujous. Le choix est volontairement restreint, 12 voitures classiques de F1, et s’étoffera au fur et à mesure du magot amassé grâce à vos exploits sur les pistes. En plus des courses officielles aux quatre coins de la planète, des événements spéciaux vous seront proposés régulièrement pour faire varier les plaisirs et engranger un peu plus de pépètes. Car cet avec vos économies durement gagnées que vous pourrez débloquer des nouvelles capacités pour votre véhicule sur un arbre d’améliorations (avec plus de 115 améliorations d’après l’éditeur). Introduit dans cet épisode, le concept est bien vu, rappelant le genre RPG, et rend le titre un peu plus accessible pour ceux qui n’y connaissent rien en mécanique. Si on ajoute des descriptifs explicatifs des pièces moteur, on passe pas mal de temps à peaufiner son bolide en vue de la prochaine course. Il est juste dommage qu’il ne soit pas possible de tester les paramétrages en mode essai avant de s’élancer sur les circuits officiels.

F1 2017

Visuellement, le titre est réellement plaisant. Dans cette version bêta testée sur PS4, on note un moteur physique convaincant, un niveau de réalisme soutenu et des effets de flous réussis pour simuler la chaleur qui se dégage des pneumatiques en pleine vitesse. La conduite à la manette est nerveuse et si je ne disposais pas des assistances de conduite en mode Amateur, nul doute que je partais directement dans les décors. Faut-il rappeler que F1 2017 est une simulation automobile pure et dure et cela se ressent ! A tel point qu’il est recommandé aux aficionados du genre de le pratiquer avec un véritable volant connecté. Les sensations y sont décuplées tout comme l’immersion, immédiate grâce à l’excellent travail de retranscription des bruits moteurs et ambiants. Si dans les faits tous les circuits se ressemblent entre eux, il faut reconnaître le travail remarquable des développeurs sur les environnements à l’image du superbe circuit de Monaco. Remarquable, on mesure toute la complexité du parcours en le pratiquant tout en profitant des magnifiques paysages de la Principauté. Il ne m’a cependant pas été possible de me faire un avis sur le parcours de nuit ou sur des conditions météorologiques changeantes. L’éditeur a également introduit quatre nouveaux circuits raccourcis en Grande-Bretagne, à Bahreïn, aux USA et au Japon qu’il ne m’a pas été possible de voir non plus. Le titre réserve d’autres aspects intéressants comme son mode multijoueurs en ligne jusqu’à 20 pilotes en simultanée (pas de mode deux joueurs en local malheureusement) et un mode pour revivre des grandes moments de l’histoire de la F1.

F1 2017 sort le 25 août prochain sur PC et consoles PS4 et Xbox One.

F1 2017

FA 2017 sort le 25 août prochain sur PC et consoles PS4 et Xbox One.

Laisser un commentaire