EVENEMENT – PS Vita : La fiesta avant la Vita

A quinze jours maintenant avant sa sortie, la nouvelle console portable PS Vita se dévoile plus que jamais auprès du grand public. Passant de main en main partout en France, l’objet de toutes les curiosités est soudainement devenu l’objet de toutes les convoitises. Alors pourquoi un tel engouement ? Petite explication de texte…

Comme il est de coutume de faire pour chaque lancement de produit,  Playstation France avait convié la presse française mais aussi la communauté blogueure a venir découvrir leur petite dernière, la PS Vita. A deux pas du Trocadéro et sous les projecteurs de la grande dame de fer, me voici donc convié dans un magnifique loft redécoré aux couleurs de la PS Vita.

Petits fours et champagne étaient bien entendu au rendez-vous. Mais là n’est pas le propos. Car LA star de la soirée, c’était bien elle, la PS Vita, héritière directe de sa grande sœur la PSP. Et pour mieux faire connaissance avec la belle, bornes de démo et animateurs rivalisaient en arguments chocs, dévoilant ses mille vertus.

Notre hôte avait d’ailleurs fait les choses en grand puisque l’on pouvait s’essayer à plus d’une vingtaine de jeux en version jouable (!), même si à une exception prêt, il s’agissait de versions démos. Peu importe : je n’allais pas  bouder mon plaisir et me jetais donc corps et âme sur chacun d’entre eux.

Parmi tous les titres présents, une poignée aura retenu plus particulièrement mon attention. A commencer par Escape Plan : petit ovni dans cette première fournée de titres de lancement, le jeu ne paie pas de mine avec ses pièces closes. Il n’est pourtant pas sans rappeler ces jeux façon point & click où il vous faut résoudre une énigme pour vous en sortir en vous creusant un peu la tête. Le titre tire ainsi pleinement parti des capacités de la console comme l’utilisation des écrans tactiles (déplacer son personnage en glissant son doigt sur l’écran dans la bonne direction ou pincer l’écran pour saisir le personnage) ou comme le micro pour communiquer des instructions. Comme un hommage à The Artist, son approche graphique tout de noir et blanc lui donne cette petite touche de sobriété qui en fait tout son charme.

Comment ne pas parler ensuite d’Uncharted Gloden Abyss ? Titre phare de la console PS Vita, il est impossible de décrire la maestria de ce jeu, tant dans sa réalisation que dans son aspect graphique : il s’agit tout simplement du plus beau jeu à ce jour vu sur une console portable ! On a réellement l’impression de voir transposer dans sa main une aventure de Nathan Drake issue de la version salon. C’est tout bonnement incroyable !

Passons à Virtua Tennis 4. Pour être honnête, j’avais une terrible appréhension par rapport à ce titre car ma préférence en matière de jeu de tennis va à Top Spin 4. Virtua Tennis 4 était d’ailleurs sorti en version console de salon l’année dernière et ne s’était montré guère convaincant face au titre de 2K Sports. Pour autant, cette version nomade de Vitua Tennis 4 semble avoir bénéficié d’un traitement de faveur pour son adaptation PS Vita. J’ai ainsi été bluffé par la qualité du rendu final, quasi identique à la version salon. On retrouve également tous les modes d’origine et même plus puisqu’il est possible de jouer via l’écran tactile : et s’il faut compter avec un petit temps d’adaptation et quelques approximations, le tout se montre assez intuitif et j’arrivais même à sortir à peu près tout ce que je voulais. Enfin, il était possible de créer son propre avatar d’une photo prise de son faciès à l’aide de la caméra intégrée. Une valeur sûre assurément.

Bien que n’ayant pu l’essayer que brièvement, ces quelques minutes furent suffisantes pour juger du potentiel de Gravity Rush. Un titre original et à l’aspect visuel très manga qui ravira les fans. Son scénario, son ambiance et son concept de jeu tout en apesanteur m’ont immédiatement séduit et il me tarde de pouvoir en voir davantage.

Un sentiment partagé également en évoquant le titre Little Deviants, l’exemple même de petit jeu tout bête même totalement addictif. Avec ses mini-jeux et son concept de se jouer principalement avec l’écran tactile dorsale de la PS Vita, il a de grande chance de me faire succomber lors de sa sortie.

Terminons ce tour d’horizon des jeux marquants avec Wipeout 2048. Que dire si ce n’est que le titre se montre redoutablement efficace en reprenant à la perfection tout l’aspect visuel futuriste que l’on connaît de la série. Graphisme, animation et bande son offrent ensemble une expérience visuelle incroyable. Wipeout 2048 fera d’ailleurs parti des titres compatible avec la version salon de Wipeout HD : il sera ainsi possible d’affronter en ligne indifféremment des joueurs de la version nomade et ceux de la version salon ! Il me tarde de pouvoir tester cette fonctionnalité à fort potentiel.

Quelques petites déceptions pour finir, à commencer par Motorstorm RC : sorte de micromachines  en vue aérienne assez déroutante, je ne suis pas parvenu à retrouver l’ambiance survoltée des versions salons. Quelle déception ! Espérons que la version finale ne sera pas à l’image de cette démo. Ridge Racer enfin : même si l’esthétique du titre est plutôt convaincante, je suis resté dubitatif durant mes parties devant la fréquence des  saccades et ralentissements constatés en pleine course. Même les versions PSP s’en sortaient mieux pour le coup ! Un portage qui semble avoir été fait à l’arraché, histoire d’assurer une source de revenu « facile » pour Namco Bandai semble-t-il : quand on sait que le titre est livré en « kit avec seulement trois circuits et le reste en téléchargement payant, on ne peut que lui attribuer un carton rouge pour ce faux départ. Qu’il est loin le temps où Ridge Racer représentait le fleuron de l’arcade pour un lancement de console…

Comme beaucoup d’invités ce soir-là, cette soirée est parvenue à remplir son double objectif. Primo : celui de confirmer que la console est prête à débarquer chez nous avec un catalogue conséquent de titres Secondo : celui de rassurer tous ceux qui ont fait le choix de précommander la console avant sa sortie et qui se sont alarmés devant les premiers résultats de vente catastrophiques qui ont suivi le lancement de la machine au Pays du Soleil Levant. Car la PS Vita possède un potentiel indéniable de par ses multiples capacités : technologique avec ses deux interfaces tactiles, ses deux joysticks et son écran en haute résolution; communautaire avec l’arrivée des trophées, des réseaux sociaux et du jeu en ligne sans frontière nomade/salon. A noter enfin que les titres proposés dans leurs version dématérialisée sur le PSN devraient bénéficier d’un prix attractif par rapport à leur homologue en magasin, avec une remise de l’ordre de 10% environ. Un premier petit pas qu’on espère plus généreux dans le futur en vue de démocratiser cette nouvelle façon de consommer.

Rendez-vous le 22 février prochain pour la grande PSVita… Fiesta !

2 Responses to EVENEMENT – PS Vita : La fiesta avant la Vita

  1. Raah j’aurais aimé y être présent =/

    • Si tu as précommandé la Ps Vita, tu devris vite te rattraper, les démos présentes devant être également disponibles sur le PSN peu après la sortie de la console ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>