Dreamcast forever in our hearts

Un insolite un peu spécial aujourd’hui puisque l’on fête aux Etats Unis les dix ans d’une console particulièrement adulée par les fans de Sega: la Dreamcast.

Revenons un peu sur son parcours tout d’abord: avant de porter le nom de « machine à rêves », plusieurs noms ont circulé comme la Blackbelt (sans dotue en l’honneur du célèbre Segatan
Sanshiro), Dural en hommage au boss mythique de la saga de jeu de combat 3D Virtua Fighter, ou encore Katana. Finalement, elle sortira sous le nom définitif de Dreamcast le
27 novembre 1998 au prix de 29.800 yens au Japon. il faudra attendre près de dix mois avant que la console n’arrive aux Etats-Unis, le 9 septembre 1999, et en Europe,
le 14 octobre 1999. En France, le prix de la console à sa sortie est fixé à 1790 F de l’époque soit 270 €.


La Dreamcast reconnaissable entre tous avec son sa spirale rouge (Japon) / bleu (Europe) aura vu passer de nombreux hits en puissance: on pensera à des jeux comme Virtua Tennis 1 & 2,
Space Channel 5, Sonic Adventure, Ferrari F-355, Phantasy Star Online ou encore Soul Calibur et j’en passe. Mais surtout, la console apportait surtout des innovations pour
l’époque qui font encore figure de référence sur les consoles actuelles: un lecteur GD-ROM six fois plus rapide que le lecteur de la PS One, des gâchettes analogiques, une carte mémoire avec
écran à cristaux liquide  Visual Memory unit.

Malheureusement, victime du succès de la Playstation 2, la Dreamcast ne parvint pas à convaincre son public et vit peu à peu les éditeurs désertés la console. C’est finalement le 31 janvier
2001
que Sega met fin à l’aventure, mettant du même coup un cran d’arrêt définitif sur la production de console de jeu vidéo pour se concentrer exclusivement à son activité software. Aux
grand damne de millions de joueurs dans le monde, la Dreamcast restera à jamais la dernière console qu’aura conçu SEGA pour le grand public.


Et c’est là qu’intervient la nouvelle insolite du jour: pour fêter ce
dixième anniversaire et huit ans après l’arrêt de la production de la console, l’éditeur Redspotgames a décidé de produire en ce mois de septembre 2009 un jeu Dreamcast! Incroyable!
Intitulé Rush RushRally Racing, il s’agit d’un jeu de course typé Micro Machines. Jouable à quatre en même temps, une vingtaine de tracés seront disponibles et le jeu proposera des
classmeents en ligne. De plus, le jeu sera totalement dézoné pour être accepté par toutes les Dreamcast. Proposé au prix de 22 $, 2.200 yens ou 15 € selon les pays, il est pré-commandable via le
site officiel de l’éditeur. On se souvient de pareil initiative de produire des jeux après la fin officielle
de la console: le shoot-them-up Border Down en était l’exemple. Autant dire qu’il s’agit d’un futur collector!

One Comment