DEBALLAGE – Trambahn : on se fait un rail ?

On se fait un petit caprice à deux ? Trambahn vous embarque à la conquête des lignes de tramways. Et pas question de faire grève !

Trambahn

Amis duos, bonjour ! En dépit de leur convivialité, vous en avez marre des jeux de société où il vous faut passer vos heures à rassembler suffisamment de monde avant de pouvoir enfin poser vos pions ? Bonne nouvelle car Trambahn se joue exclusivement à deux ! Oui : DEUX ! C’est suffisamment rare pour être signalé car vous allez pouvoir dire adieu à vos tristes parties de bataille de cartes.

Les progrès de la science bousculent le quotidien des hommes, les faisant basculer d’un coup dans les temps modernes (…)

Imaginez-vous à la fin du 19ème siècle. C’est l’époque de la révolution industrielle en Europe. On y voit les premiers pas de la cinématographie inventée par les Frères Lumières. La communication entre êtres humains est transfigurée par l’apparition du premier téléphone. Mais c’est bien du côté des transports que le changement s’opère le plus : dans les airs avec l’aéroplane et sur terre avec l’automobile et le chemin de fer. Les progrès de la science bousculent le quotidien des hommes, les faisant basculer d’un coup dans les temps modernes de Charlie Chaplin. Et grâce au tramway, la ville de Munich, capitale de la Bavière, développe son premier réseau de transports en commun.

Trambahn

Plébiscité par la population, le réseau voit les lignes se multiplier et les stations pousser comme des champignons. Les tramways doivent aussi évoluer pour supporter cette cadence infernale : avec la recherche constante de plus de vitesse et d’autonomie, les chevaux sont progressivement abandonnés pour le tout électrique. Ce marché florissant suscite de la convoitise dans ce contrôle du réseau de la ville et deux compagnies munichoises se sont jetées dans cette bataille de pouvoir. Dans Trambahn, vous êtes à la tête d’une de ces compagnies ferroviaires et devez développer votre réseau le plus rapidement et le plus efficacement : ouvrir de nouvelles stations, inaugurer de nouvelles lignes et veiller à l’augmentation de leur fréquentation, et gérer vos ressources financières.

Votre mission : cumuler le maximum de points en seulement dix tours

L’objectif dans Trambahn est de cumuler le maximum de points en dix tours de jeu. Dix tours, c’est peu et il vous faudra vous montrer le plus stratégique et calculateur pour arriver à vos fins. Différentes cartes sont mises à votre disposition : des ligne de tramway, des cartes double-face « voyageur/station » & 1.000 DeutschMarks, des cartes Conducteurs et des cartes Trams. Une fois le jeu en place, chaque tour se déroule en trois temps :

  1. gérer les voyageurs sur les lignes
  2. ouvrir des stations de trams
  3. faire l’acquisition de trams

Au nombre de quatre, les lignes de tramways devront à chaque tour du joueur être remplies d’un ou de deux voyageurs. Un passage obligé qui permet de boucler un tour en déclenchant le Score c’est-à-dire calcul des points « Station » quand un quatrième voyageur est posé sur une des lignes. Ces points « Station » s’obtiennent une fois que l’on a acquis une carte « Tram » : cette carte débute systématiquement chaque collection de cartes « voyageur/station » qui devront être placées en ordre croissant, de 1 à 10. Lors du déclenchement du Score, le joueur vérifie qu’il dispose de cette ligne active parmi ses collections de station. Si oui, il additionne toutes les stations de cette ligne et ajoute le multiplicateur indiqué sur la carte Tram : x2, x3 ou x4. Plus le multiplicateur est élevé, plus le tram sera évolué (du canasson au tout électrique) mais aussi bien plus cher. C’est la que réside l’une des subtilités stratégiques du jeu : se précipiter sur les premiers trams bon marché pour ouvrir rapidement ses lignes ou économiser ses marks pour se payer la rolls des trams et donc un gros multiplicateur. Les cartes conducteurs font office de joker et peuvent être utilisées aussi bien en tant que voyageur ou station supplémentaire.

Divertissant, stratégique et même éducatif : Trambahn est une excellente surprise (…)

Ce qui est plaisant dans Trambahn, c’est qu’il parvient à mélanger culture, stratégie et facilité de compréhension. Les cartes sont magnifiquement illustrées par des lieux, des monuments ou des photos d’époque. Les cartes de trams ont aussi droit au même traitement soigné de l’illustrateur Klemens Franz, ajoutant à l’immersion des joueurs. Par ailleurs, le fait d’utiliser le DeutschMark rappelle aux plus jeunes que l’Allemagne possédait sa propre monnaie nationale avant d’adopter l’Euro au début des années 2000. Et si le jeu imaginé par Helmut Ohley semble plutôt cibler un public jeune, il offre un niveau de progression intéressant, une fois les bases du jeu assimilées: comme dans une partie d’échecs, les joueurs échafaudent alors leur stratégie en tentant d’anticiper les coups adverses. Parmi les améliorations possibles, on aurait souhaité que les concepteurs proposent quelques variantes ou introduisent des conditions d’handicaps pour pimenter le déroulement des parties (suppression des conducteurs, handicaps comme la constitution obligatoire d’une ligne particulière, etc.). Divertissant, stratégique et même éducatif : Trambahn est une excellente surprise, une nouvelle perle signée Funforge qui égaiera vos longues soirées en amoureux au coin du feu de cheminée…

Trambahn

Le jeu de société Trambahn est actuellement disponible dans les magasins et sites marchands spécialisés (prix conseillé : environ 18€).

Laisser un commentaire