DEBALLAGE – Tokaïdo : des trips à la sauce zen servis sur un plateau

Partir à l’autre bout du monde, dans des contrées lointaines, là où les paysages naturels nous font oublier les dérives de la civilisation moderne. Telle est la promesse du jeu de plateau Tokaïdo.

Tokaïdo

Envie de dépaysement ? Vous songez à puiser dans votre compte épargne pour prendre le large, loin de tout ? Oubliez tout ça car voilà la solution à vos désirs: Tokaïdo ou comment un simple jeu de société peut devenir une ode aux voyages et à la découverte des merveilles dont regorge l’Extrême Orient. C’est en effet le pari fou qu’a relevé Antoine Bauza, créateur de ce jeu de plateau sorti en 2012, devenu depuis un best-seller des jeux de société. Comment expliquer un tel succès ? Sans doute dans l’alchimie parfaite entre le thème choisi des voyages, la convivialité, le soin apporté au design et l’enrichissement culturel. Rares sont les jeux à voir autant d’éléments réunis dans un seul concept.

Comment un simple jeu de société peut devenir une ode aux voyages et à la découverte

Il suffit d’ouvrir une boîte du jeu Tokaïdo pour s’en convaincre. A l’intérieur, on trouve des pions, des pièces, des cartes et surtout un imposant plateau de jeu à déplier sur toute sa longueur. Magnifiquement illustré, il trace votre futur périple sur la légendaire route de la Mer de l’Est du Japon d’où le jeu tire son nom. Historiquement, le Tokaïdo constituait en effet la plus grande des cinq routes majeures du Japon (Gokaidô) reliant Edo (notre actuelle Tokyo) à Kyoto.

deballage-tokaido-des-trips-a-la-sauce-zen-servi-sur-un-plateau

De nos jours, long de cinq cents kilomètres, il s’agit d’un des axes de circulation les plus empruntés, notamment par la ligne ferroviaire japonaise Shinkansen, et on peut même y apercevoir l’emblématique Mont Fuji. Un élément marquant du riche folklore japonais qui n’aura pas échappé à Antoine puisqu’il y fait référence dans son jeu: des cartes Panoramas à collectionner représentent ainsi des vues typiques du Japon à différentes saisons: printemps, été et hiver. De collections de cartes, il en sera question tout au long de votre voyage.

Tokaïdo

Votre objectif est de rallier Edo depuis Kyoto en collectant le plus de découvertes, de souvenirs et de connaissances durant votre parcours… comme autant de perles différentes qui une fois enfilées, constitueront votre collier de souvenirs au terme de votre séjour ! Accueillant de deux à cinq « voyageurs », le jeu se déroule au tour par tour, les pions des voyageurs progressant de case en case.

Tokaïdo

Chacune d’entre elles donne lieu à un événement : une échoppe où acheter des souvenirs, croiser un habitant qui vous gratifie d’une aide précieuse, un temple religieux où déposer des offrandes, un bon bain dans une source chaude pour économiser quelques yens, un splendide panorama à admirer et à compléter.

Tokaïdo

Votre voyage comporte également cinq points relais, des lieux de halte obligatoires où tous les voyageurs peuvent se ravitailler de mets locaux à condition d’en avoir les moyens. Une occasion rêvée de découvrir les plats typiques japonais sortis des sempiternels sushis: savez-vous ainsi ce qu’est un udon, soupe de grosses nouilles, ou un dango, une brochette de boulettes à base de pâte de riz gluant enrobées de sauce de soja ? Chacun de ces termes est joliment illustré sur les cartes. On aurait cependant apprécié avoir un court descriptif  de chaque plat  sur la carte ou une mention à la fin du livret dans le paragraphe Gastronomie.

A la manière d’un jeu de rôle en effet, on sélectionne son profil de voyageur en début de partie

Là où Tokaïdo se distingue, c’est par les différents ingrédients servant à élaborer la stratégie des voyageurs. A la manière d’un jeu de rôle en effet, on sélectionne (en lui attribuant une couleur de baluchon) son profil de voyageur au début de la partie, qui déterminera quel privilège dispose le voyageur dans son périple vers Kyoto.

Tokaïdo

Prenons par exemple Zen-ennon le Marchand: il a la possibilité d’acheter un Souvenir pour le coût d’une seule pièce quelque soit son prix. Quant à Satsuki l’Orpheline, on lui offre à chaque point relais un repas gratuit: un avantage considérable compte tenu que la halte est obligatoire. Des avantages qui sont toutefois contrebalancés par le nombre de pièces attribué en début de partie. Reprenons le cas de Zen-ennon dont le privilège se veut moins intéressant que celui de Satsuki: il se voit octroyé six pièces dans sa bourse contre deux seulement pour l’orpheline. Cet équilibrage nécessaire rend ainsi les parties plus animées, selon qu’on est plutôt flambeur ou gestionnaire de capital.

Tokaïdo

Autre point stratégique déterminant: le mode de déplacement. On n’utilise pas de dé dans Tokaïdo. Le tour du joueur est déterminé par sa position qui doit être la dernière par rapport aux autres joueurs. Lors de son tour, chaque voyageur est alors libre d’aller où il veut dans la limite du prochain point relais et autant de fois qu’il le souhaite tant qu’il est dernier. Ce qui est également plaisant dans Tokaïdo, c’est qu’il subsiste une bonne part de chance n’en déplaise aux plus calculateurs des stratèges. Cela rend l’issue des partie incertaine avant la comptabilisation finale des points. En effet, en fonction de ce que vous déciderez de collectionner, votre persévérance peut se voir récompenser en points bonus en toute fin de partie. Un paramètre à ne pas sous-estimer et qui peut vous sortir d’une situation à priori désespérée.

Tokaïdo

Tokaïdo vous extirpera de la morosité des longues soirées d’hiver à venir, égayant repas de famille et bonne bouffe entre amis. Les couleurs chaudes de ses estampes, le pittoresque de ses panoramas et l’intelligence de son concept vous séduiront tout autant qu’ils nous ont séduits, c’est certain. L’essayer, c’est l’adopter ! Édité par nos amis de Funforge et disponible dès à présent dans toutes les bonnes échoppes spécialisées en la matière, sachez que vous pourrez prolonger l’expérience grâce à l’extension Tokaïdo: Crossroads qui a la bonne idée de rajouter de nouveaux événements ainsi que des voyageurs. Vous en voulez encore plus ? Tokaïdo s’apprête à débarquer aussi en jeu vidéo pour la fin d’année mais ça, on vous en parle dans un prochain billet !

Laisser un commentaire