Déballage – Grand Austria Hotel : au service de sa Majesté

Et si vous vous lanciez dans le plus grand défi de votre vie ? Celui de devenir le gérant d’un grand hôtel de prestige ! L’éditeur Funforge vous offre cette belle opportunité avec Grand Austria Hotel. Paré pour vous lancer dans la grande marche vers l’Empereur ?

Grand Austria Hotel

Profitant de ces journées de farniente au soleil, je me lance à la découverte du dernier jeu de plateau du moment que les gars de Funforge ont eu la bonne idée de localiser chez nous. Pompeusement baptisé Grand Austria Hotel, ce jeu imaginé par Simone Luciani et Virginio Gigli vous invite à faire prospérer l’activité de votre établissement de prestige en parvenant à satisfaire votre clientèle locale et internationale mais aussi les grands de ce monde.

Grand Austria Hotel

A défaut de Budapest, c’st donc du côté de l’Autriche et de sa Vienne du début de XXème siècle que l’on nous emmène, véritable plaque tournante de l’Europe à cette époque en matière de tourisme culturel et politicien. C’est durant cet âge d’or sous le règne de l’empereur autrichien François-Joseph que vous décidez de vous lancer dans l’hôtellerie. Votre objectif : attirer le plus de clients possibles dans votre établissement grâce à la renommée de votre restaurant et la qualité de votre service de conciergerie. Ce n’est qu’à ces conditions que vous parviendrez à faire réserver des chambres auprès de votre clientèle nouvelle et habituelle. Sans compter sur l’obligation de bénéficier de la bénédiction de l’Empereur: bref, tout un programme !

Tout est démesurément « Grand » dans Grand Austria Hotel, à l’image de son coffret, impressionnant. A l’intérieur, j’ai tout été surpris par la quantité énorme d’éléments composant le jeu, jusqu’à l’orgie à vrai dire. Trois types de plateaux de jeu (un grand plateau de jeu, un plateau action, quatre plateaux hôtels réversibles pour gérer le cycle jour/nuit), plus d’une centaine de cartes (Clients, Personnel, Politique), des tuiles (chambres, Empereur, tout de jeu, points de victoires), des jetons en guise de pions, quatorze dés, cent-vingt cubes Commande et une poubelle. Ouf !

Grand Austria Hotel

Ce qui soulève un premier point critique d’entrée par rapport à la durée de jeu annoncée d’environ une heure : il vous faut bien prévoir le double du temps la première fois afin de tenir compte de la mise en place de tous les éléments et la compréhension globale des règles du jeu. Une remarque qui pourrait freiner les ardeurs des novices et joueurs occasionnels privilégiant l’accessibilité des jeux de plateau en général. Heureusement, la qualité des éléments est au rendez-vous et l’ensemble se révèle joliment illustré par l’enfant du pays, l’autrichien Klemens Franz (déjà à l’oeuvre pour les illustrations de Isle of Skye et Agricola), avec une recherche manifeste sur les références vestimentaires de la Vienne de ce début de XXème siècle.

Grand Austria Hotel

D’une durée théorique d’une heure selon qu’on est 2, 3 ou 4 joueurs, chaque partie se déroule en sept tours. Au début de la partie, chaque joueur se voit remettre un plateau présentant son propre hôtel, six cartes Personnel, trois cubes représentant les produits que vous servirez à vos convives au café de l’hôtel (tasse de thé, verre de vin, tarte et Strudel), ainsi que des jetons pour gérer votre progression en terme de business, de reconnaissance de l’Empereur et votre niveau de chiffre d’affaire en Couronnes, la monnaie locale.

Grand Austria Hotel

Chaque tour se décompose en plusieurs phases. La première phase est celle du placement des cartes clients dans le café. D’un seul client au départ, les clients afflueront progressivement à condition de vous acquitter de la redevance correspondante indiquée sur le plateau de jeu principal. La seconde phase se déroule au niveau du plateau des Actions : le premier joueur lance les quatorze dés puis les répartit en fonction de leur résultat sur le plateau. Pour chaque chiffre donné, le nombre de dés associés détermine le nombre de fois où cette action peut être exécutée, sachant qu’un joueur ne peut exécuter qu’un seul type d’action par tour. Ces actions affectent les types de plats servis, les chambres, votre avancée sur la piste de l’Empereur ou les cartes Personnel. On comprend très vite que l’ordre de passage des joueurs s’avère déterminant sur la liste des choix d’actions possibles et dans la stratégie du joueur entre avancée personnelle et mise en difficultés de ses concurrents.

Grand Austria Hotel

Dernière phase : une fois la commande de votre client complétée, il vous faudra préparer au préalable une chambre correspondant à la couleur du client, à l’exception des tables vertes qui s’accommode de tout type de chambre. Il faudra veiller à l’optimisation de votre service de chambre cependant, chaque nouvelle chambre devant être adjacente à une chambre posée précédemment : en réalisant des combinaisons de chambre et selon leurs couleurs, le joueur pourra bénéficier de bonus de points de victoires, de couronnes ou de points d’estime de l’Empereur. Un aspect vraiment intéressant pour les plus stratèges, d’autant qu’il varie en fonction du plateau que vous recevez.

Grand Austria Hotel

Moins complexe qu’il n’y paraît de prime abord, Grand Austria Hotel demande tout de même un investissement certain pour ceux qui ne sont pas habitués au genre, qui pourrait être effrayés par la quantité d’éléments et de règles à ingurgiter. Il serait pourtant dommage de mettre le titre aux oubliettes avec son cadre historique travaillé et soigné. Pour les habitués des jeux de plateau, on peut sans conteste affirmer que Funforge a eu le nez fin en sortant ce titre chez nous qui mêle astucieusement des mécaniques de gestion et de stratégie de façon insoupçonnée, qui lui assure un plaisir renouvelé à chaque partie. Moins d’éléments et des variantes sur des parties plus simplifiées ou avec moins de tour lui aurait sans doute permis de le rendre plus accessible à tous.

http://www.funforge.fr/FR/?portfolio=grand-austria-hotel

Grand Austria Hotel est actuellement disponible dans toutes les boutiques de jeux spécialisés (prix public conseillé : 43€).

Laisser un commentaire