TEST – Dance Evolution Kinect Xbox 360

Dance Dance Revolution a ouvert la voie à bon nombre de jeux de danse. L’utilisation d’un tapis pour exécuter des pas de danse sonna fit l’effet d’une petite bombe parmi les joueurs. Mais pouvait-on vraiment dire que l’on dansait lorsque l’on se contentait d’appuyer machinalement sur des flèches ? Dance Evolution est là pour prouver le contraire !

Naoki Maeda

S’il y a bien un genre où Kinect est dignement représenté, c’est bien la danse ! Près d’un quart des titres du lancement du nouvel accessoire de la Xbox 360 est un jeu de danse (Dance Central, Dance Paradise, Zumba Fitness, Dance Evolution et prochainement Mickael Jackson The Experience), ce qui est une première dans l’histoire des lancements de consoles et accessoires confondus ! A priori, Dance Evolution part grand favori pour remporter le lot. Précédé par la réputation de son grand frère DDR, le titre avait pour ambition de prendre le relais et de proposer une nouvelle expérience de jeu à tous les fans du jeu de Konami. Dance Evolution allait leur apprendre désormais ce qu’était la véritable danse, au sens propre du terme : tels sont les propres termes du producteur attitré Naoki Maeda de Konami !

Ce qui surprend d’emblée chez le titre de Konami lorsqu’on le voit tourner, c’est la complexité des chorégraphies proposées. A côté d’elles, celles de Dance Central paraissent destinées à des enfants ! Cette complexité, on la retrouvera pas seulement à l’échelle visuel mais également dans son gameplay. Dance Evolution se montre plutôt chiche dans ses modes de jeu de prime abord : un mode solo, un mode duo, du jeu en ligne seul ou en duo. Dance Evolution dispose pourtant d’un tutoriel : malheureusement, celui-ci se montre bien moins convivial que celui de Dance Central, ne prenant compte à aucun moment le niveau de progression du joueur. Celle-ci est en grande partie textuelle et se base principalement sur les subtilités de gameplay du jeu. Aucune possibilité donc de travailler des séquences de mouvements des chansons proposées. Dès lors, il vous faudra vous acharner à recommencer chaque musique dans leur intégralité en mode solo pour tenter de les apprendre par cœur, au risque de ne jamais savoir où vos mouvements pêchent.

Par coeur, apprendre : voilà deux termes qui renvoie à l’aspect old school du titre. Comme dans Dance Central, il vous faudra suivre les mouvements d’un ou d’une danseuse virtuelle et tenter de reproduire les mêmes mouvements. Sauf que dans le cas présent, le degré de justesse ne sera pas vérifié en permanence comme le fait Dance Central mais en fonction de positions et mouvements réalisés dans le bon tempo. Une silhouette en surbrillance vous indique la pose à prendre à l’instant T; des flèches directionnelles vous indiquent la marche à suivre avec vos bras; des cercles brillants apparaissent aux endroits qu’il vous faudra touchés, etc. Le jeu propose un système très complet et de nombreuses subtilités qui plairont aux plus gamers. Côté playliste musicale, ne vous attendez pas à du Rihanna ou du Lady Gaga : ici, on recycle à la pelle les hits des DDR passés, faisant vibrer la corde nostalgique des fans de la première heure.  Les chorégraphies ont d’ailleurs un côté très « para para », cette danse où les mouvements des bras s’enchaînent à 100 à l’heure : pas étonnant lorsque l’on sait que Konami par le apssé avait également commis le méconnu Para Paradise sur Playstation 2 à base de capteurs au sol. Au fur et à mesure que vous avancerez dans votre playliste, d’autres titres se débloqueront.

Dance Evolution propose également au joueur de personnaliser son propre avatar tiré de l’objectif de la caméra. En effet, le titre offre la particularité de voir votre image aux côté du danseur virtuel. Ainsi, vous pouvez être en mesure d’évaluer votre synchronisation avec le danseur : chose que l’on fait rarement puisque notre attention reste fixée sur la chorégraphie du danseur. Pour ce qui est de la personnalisation, il vous est possible de faire porter à votre avatar différent type de masque, pour la plupart assez kitsch il faut l’avouer. Voilà qui est plutôt sympa.

Dance Evolution appote néanmoins son lot de frustration, qui l’empêche d’être aussi incontournable que ne l’est Dance Central sur Kinect. Tout d’abord, la difficulté outrancière du jeu : si on s’en sort plus ou moins en mode facile sur les titres, la rapidité des enchaînements en mode avancé donne le tournis et se montre quasi infaisable si on ne connaît pas la chorégraphie sur le bout des doigts… et des pieds ! L’impossibilité de pouvoir s’entrainer sur chacune des séquences ou à une vitesse moins élevé fera que Dance Evolution restera réservé à l’élite ou aux élèves de la Star Academy. Bien dommage puisque les graphismes sont plutôt agréables à regarder dans l’ensemble.

Dance Evolution, c’est tout simplement le Dance Central pour hardcore-danseurs. Le titre s’adresse avant tout à ceux qui ne sont pas manchots de leurs bras et de leurs jambes. Il vous faudra apprendre chaque titre sur le bout des doigts, sans quoi vous jetterez très vite l’éponge devant l’ampleur de la tâche demandée : bref, on aime ou on n’aime pas ! Le titre se veut pourtant plutôt fun et il ne lui manque qu’un peu plus de modes de jeu, un tutoriel mieux pensé et plus progressif pour pouvoir ravir la place du titre d’Harmonix au panthéon des grands premiers jeux Kinect.

Dance Evolution est disponible sur console Xbox 360. Prix conseillé 50€ environ. L’accessoire Kinect est nécessaire.

Note :

Laisser un commentaire