CRITIQUE DVD – Tempête de boulettes géantes 2 : l’île des Miam-nimaux

TEMPÊTE DE BOULETTES GÉANTES 2 – Dans le genre totalement farfelu, le film d’animation Tempête de Boulettes Géantes avait fait fort lors de sa sortie en salle en 2009, à défaut d’être transcendant. L’arrivée de sa suite en DVD fera-t-elle mieux ?

temp^^ete de boulettes géantes 2

Après nous avoir gavé en boulettes de viande et sauces tomates spaghetti dans la première partie de ses mésaventures, Flint Lockwood, jeune inventeur aussi fou si ce n’est plus que le Doc de Retour vers le Futur, ne semble pas en avoir fini avec les inventions. A l’origine de la machine qui transforme l’eau en nourriture, la catastrophe qui a suivi cette découverte n’a pas endigué sa soif d’inventer, bien au contraire. La jolie Sam Sparks et ses amis le poussent d’ailleurs a poursuivre son rêve afin de le remotiver : Flint décide alors de rejoindre l’académie des inventeurs dirigée par le génial Chester V, véritable gourou visionnaire. Très vite, Flint parviendra à se faire remarquer par les hautes instances mais pas comme il le pensait : le machiavélique Chester V est bien déterminé à se servir de Flint pour récupérer la machine à transformer la nourriture et s’en servir à ses propres desseins. Sauf que la machine a poursuivi son ouvrage durant tout ce temps à l’insu de tous et à générer une faune pour le moins surprenante…

temp^^ete de boulettes géantes 2

Il faut avouer que le premier épisode ne m’avait pas laissé un souvenir impérissable et j’étais resté assez hermétique à l’univers déjanté de Flint Lockwood. Pourtant, j’ai été davantage séduit par cette suite directe. Proposant un scénario un peu plus élaborée, la réalisation se révèle ici surprenante et d’une réelle beauté. On trouve bon nombre d’idées originales dans le croisement improbables entre nourritures et animaux. Un peu comme si cette île avait été envahie les mascottes Beruit de la boisson Oasis. Les couleurs sont chatoyantes, le souci du détail sur les environnements donnent lieu à des paysages sublimes. Bref, on ne peut que saluer le travail fourni en terme de réalisation sur ce volet: on ressent réellement le plaisir qu’ont eu les réalisateurs à concevoir ce film.

temp^^ete de boulettes géantes 2

Certes, il faut adhérer au style humoristique un peu lourdingue et excessif, qui ravira surtout les plus jeunes. Mais les plus grands trouveront matière à sourire dans les multiples références à commencer par Chester V, le frère jumeau de Steve Jobs  en version yogi. D’autant que le travail d’adaptation des dialogues en français s’est montré minutieux, en dépit d’un doublage à la qualité mi-figue mi-raisin. Chose plutôt rare, les suppléments du DVD valent réellement le coût d’oeil et apportent même un autre regard sur la fin du film : ils s’attardent en effet sur le travail incroyable réalisé en terme d’animation traditionnelle, mélangeant prises de vue réelles en stop-motion à partir de marionnettes et rendu 2D. Après ça, vous vous rendrez compte que le véritable fou n’est pas Flint mais les concepteurs du film ! Enfin la version Blu-ray a droit en bonus à 4 mini-films inédits sympathiques. A voir donc !

temp^^ete de boulettes géantes 2

Contrairement au premier volet, sa suite directe vaut le détour. On se laisse embarquer sur l’île des Miam-nimaux avec plaisir, entre rêverie et dépaysement. Mention spéciale sur le générique de fin dont la réalisation vaut le détour. Je vous le recommande chaudement donc!

Note :

Tempête de Boulettes Géantes 2 : L’île des Miam-nimaux débarque en DVD et Blu-ray le 11 juin prochain et dès le 5 juin en téléchargement sur les plateformes VOD.

Laisser un commentaire