Critique DVD – Resident Evil Vendetta

Dévoilé à la surprise générale lors du Tokyo Game Show 2016, le film d’animation Resident Evil Vendetta arrive désormais sur nos écrans.

Resident Evil :Vendetta

Si Mila Jovovitch a su réunir les cinéphiles autour de la franchise Resident Evil durant plusieurs années, c’est directement en DVD que sort le dernier film d’animation inspiré par la célèbre franchise de Capcom. C’est la troisième fois que la licence a le privilège d’un long métrage animé, après Resident Evil: Degeneration et Resident Evil: Damnation. Ce nouveau film met en avant les stars de la série que sont Chris Redield, Rebecca Chambers et Leon S. Kennedy. L’intrigue se déroule plusieurs années après les événements de Racoon City relaté dans le premier Resident Evil, plus précisément après le film Resident Evil: Damnation. Au cours d’une opération de sauvetage dans un manoir, le commando sous les ordres de Chris se retrouve totalement décimé par une armée de morts-vivants. Tentant de trouver une échappatoire, Chris croise un homme mystérieux, Glenn Arias. Celui-ci se révèle en fait être l’instigateur de ce traquenard.

Resident Evil :Vendetta

Rongé par le chagrin d’avoir perdu l’être le plus cher durant une opération militaire de bombardement, Glenn Arias nourrit un esprit terrible de vengeance. Reprenant la tête de l’organisation Neo-Umbrella Corp. , il se montre déterminé à exterminer l’humanité entière en propageant des ABO, un virus biologique qui transforme les hommes en zombies.

Resident Evil :Vendetta

Pendant ce temps, transformé en rat de laboratoire, Rebecca Chambers développe un vaccin capable de venir à bout du virus. Chris et Rebecca décident d’aller demander le soutien de Léon, qui accepte de leur prêter main forte. Malheureusement, Glenn parvient à faire enlever Rebecca, de même qu’à mettre la main sur les stocks de vaccins. L’attaque au gaz ABO sème le chaos dans le tout New York City, ses habitants se transformant instantanément en zombie à son contact. S’ensuit de nombreuses épreuves pour Chris et Léon qui les mèneront au bout du compte face à Arias dans un affrontement final.

Resident Evil :Vendetta

Dès les premières minutes, on ressent immédiatement que le film a été imaginé pour faire dans le fan-service avant tout. Toute l’intrigue se déroule dans le même univers que celui du jeu vidéo qui donné les lettres de noblesse à la franchise. Les fans ne pourront pas faire l’impasse sur l’ouverture du film qui se déroule dans le célèbre manoir du premier Resident Evil: on retrouve avec plaisir délectable ces endroits familiers que le hall d’entrée avec cette escalier central surplombé d’un énorme portrait. On a réellement l’impression d’être en pleine partie de jeu sauf qu’il nous manque la manette.

Resident Evil :Vendetta

L’approche est résolument tourné vers l’horreur avec des séquences fortes en émotion que l’on doit à deux experts en matière de mise en scène, Takashi Shimizu (The Grudge) et Makoto Fukami (Psycho-Pass). L’effet est plutôt réussi, bien qu’on notera une propension à l’exagération dans le démembrement et l’hémoglobine. Toujours dans le registre du fan service, on aura plaisir à retrouver la complicité du duo Chris-Rebecca et les embardées en moto solitaire de Léon. Je ne vous dévoilerai pas tous les clins d’œil à la série pour ne pas vous gâcher la surprise mais ils sont nombreux.

Resident Evil :Vendetta

Techniquement parlant, le film s’avère plutôt plaisant à regarder et ne propose aucun temps mort. J’ai été agréablement surpris par le réalisme visuel des visages ainsi que des animations des principaux protagonistes de l’histoire. Il faut tout de même noter des faiblesses dans les textures qui ne sont pas du même niveau que ceux d’un Kingslaive: Final Fantasy XV s’il fallait citer une référence en la matière. De même, les environnements sont assez vides et montrent peu de vie, comme ces rues de New York qui semblent étrangement désertes. Ancien militaire, Arias se révèle être quant à lui un redoutable combattant que Chris va découvrir à ses dépens. Les affrontements sont remarquablement mis en scène et donnent lieu à plusieurs séquences mémorables de gun-fight mêlées à des phases frénétiques de close-combat assez bien chorégraphiées. Léon n’est pas en reste et démontre encore une fois ses talents de tireur d’élite à toute épreuve.

Resident Evil :Vendetta

On n’en dira pas autant de Rebecca qui fait ici simple figure de princesse à sauver et qui n’aura pas l’occasion de montrer ses talents. Désolé mesdames mais ce film respire à 120% la testostérone ! De l’aveux même de ses réalisateurs interviewés dans les Bonus du DVD, ce Resident Evil: Vendetta a été imaginé comme un volet majeur dans le prolongement de la série phare de Capcom: à réserver en priorité aux fans de Resident Evil donc !

Resident Evil : Vendetta est actuellement disponible en DVD, Blu-ray et plateformes VOD.

Laisser un commentaire