CRITIQUE CINE – X-Men : Days of Future Past

X-MEN : DAYS OF FUTURE PAST – Le nouveau X-Men signe le grand retour de Bryan Singer, celui-là même qui a donné ses lettres de noblesses à la plus célèbre des sagas de super-héros issus des comics Marvel.

X-men : days of future past

Après deux volets d’anthologie sur la saga X-Men, Bryan Singer était parti voir du côté de chez DC Comics si l’herbe était plus verte en tentant de redonner naissance à la légende de l’homme d’acier en donnant naissance au film Superman Returns. Le film fût au final un semi-échec, au point de laisser sa place à Zack Snider pour Man of Steel. Pour autant, Bryan Singer ne semblait pas avoir eu sa dose en matière de supoer-héros et continuait à garder un œil de loin en tant que simple producteur autour des X-Men, en même temps qu’il en finissait avec les mélodrames  chirurgicales télévisées du Dr House. Finalement, nous retrouvons Bryan Singer aux manettes de X-Men : Days of Future Past. Sans doute un aveu que les héros de la Marvel ne l’ont jamais vraiment quitté et que Bryan avait de nouveau le potentiel d’accomplir de nouvelles choses, de raconter de nouvelles histoires de super-héros.

X-men : days of future past

L’intrigue de X-Men : Days of Future Past, nous emmène dans le futur alors que la race des mutants sont menacés de mort par des sentinelles créés à l’origine par des milices anti-mutants. Pour survivre à leur funeste destin, Wolverine (Hugh Jackman) est contraint de voyager dans le temps pour tenter de trouver la cause du mal : le scientifique Peter Bolivar Trask (Peter Dinklage), géniteur des sentinelles.

X-men : days of future past

Voici donc l’homme aux griffes acérées débarqué dans les années 60, quelques années après que Magneto (Michael Fassbender) fût arrêté à l’issue de l’intrigue de X-Men : le Commencement. Wolverine retrouve son jeune ami Charles Francis Xavier (James Mc Avoy) en pleine dérive suite à la décision de son amour Raven (Jennifer Lawrence) de rejoindre les rangs de Magneto, devenant ainsi la redoutable tueuse Mystique. En furie contre l’humanité, cette dernière s’est jurée d’éliminer la menace Trask, qui condamnera sans le savoir la survie de sa propre espèce.

X-men : days of future past

Trywan –  MA NOTE :

Bryan Singer nous offre avec cet épisode une conclusion logique pour son troisième volet XMen en tant que réalisateur. Le retour au premier plan des personnages phares Xavier et Magneto au premier plan fait plaisir à voir. Pour autant, je reste sur ma faim. Si l’intrigue semblait pour le moins excitant sur le papier, il peine à emballer le spectateur à l’écran, avec des temps morts sensés servir une intrigue offrant peu de suspens.Hugue Jackman (Wolverine) est quant à lui relégué au second plan : on le sent dépassé par les événements et bien moins « explosif » que dans les précédents volets.

X-men : days of future past

Tout le contraire de Jennifer Lawrence, toujours aussi incroyable, offrant une jolie performance dans le personnage de Raven/Mystique. Les fans de Games of Thrones apprécieront l’excellente performance de Peter Dinklage pour son rôle du scientifique Trask. Mention spéciale pour le passage de l’évasion de Magneto avec Pietro Maximoff dit le Vif-Argent, tout simplement excellent dans ce rôle aux pouvoirs de déplacement ultra-speed : Flash peut aller se rhabiller ! Enfin, ce sera sans doute le plus frenchie des épisodes X-Men, toute l’intrigue se déroulant principalement dans le Paris des sixties et notre Omar Sy national, somme toute convaincant dans son rôle de super héros du futur Bishop. Question toujours cruciale : faut-il aller le voir en 3D relief ? La réponse est non, celle-ci étant loin d’être exploitée pour le coup ici.

Un conseil amis spéculateurs sur l’univers Marvel : restez bien jusqu’à la fin des crédits pour avoir droit à l’habituel teaser-surprise signé Marvel !

X-men : days of future past

Divertissant sans pour autant tomber dans le grand spectacle, ce nouveau volet signé Bryan Singer s’intéressera davantage à la psychologie des personnages centraux que sont Xavier et Magneto qu’à nous abreuver en effets spéciaux. Pour mieux préparer le terrain concernant les suites déjà annoncées ? Je conseille donc ce film avant tout aux fans qui ont suivi toute l’intrigue des précédents XMen.

Laisser un commentaire