CRITIQUE CINE – Toy Story 3

Rare sont les studios dont le seul nom suffit pour aller voir le film en question. Les studios Pixar font parties de ce cercle d’excellence. Et de toutes les productions de qualité sorties de ces studios, Toy Story en est le mètre – étalon…

toy-story-3.jpg

Qui aurait crû, quinze ans après, qu’on entendrait encore parler de Woody et Buzz l’éclair? La sortie de Toy Story en 1995 établissa un virage majeur dans le paysage du cinéma d’animation: il s’agissait tout simplement du premier long-métrage d’animation entièrement réalisé en image de synthèse. Non seulement le film fit un carton au box-office international avec 362 millions de dollars de recettes mais il reçu également de nombreux prix pour l’avancée culturelle qu’il représentait dans l’Histoire du cinéma. Toy Story 2, la suite, arriva elle en 1999. La suite, nous la connaissons tous et c’est donc avec une certaine impatience que j’attendais le retour des jouets les plus célèbres au monde dans cette troisième et dernière (?) aventure.

19476462.jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20100713_022911.jpg

Toy-lettage

Nous retrouvons donc notre groupe de joyeux jouets tels que nous les avions laissés dix ans plus tôt. Le temps s’est écoulé depuis et le petit Andy a bien grandi et s’apprête à quitter le foyer familial pour prendre le chemin de l’université. Il faut s’y résoudre: le temps des jouets est terminé. Notre cowboy Woody pense qu’il est impossible qu’Andy puisse l’oublier, lui et ses amis, et continue d’y croire.

welcome.jpgPourtant, lorsque tous nos amis de plastique se retrouvent embarqués dans un sac poubelle puis parachutés dans une garderie d’enfants, il ne fait plus de doute que leur histoire avec Andy appartient désormais au passé. Mais toute bonne chose à une fin puisqu’une toute nouvelle famille de jouets les accueille à bras ouverts: même Barbie trouve son prince charmant Ken! Et surtout tous pleins d’enfants sont là pour jouer avec eux. Bref, le paradis des jouets existe…. en apparence seulement! Car, derrière la façade de gentil ours en peluche Lotso, se cache en réalité un redoutable tyran meneur de troupe qui va s’attacher à rendre la vie dure à nos inséparables Buzz et Woody! Seul échappatoire pour nos amis: organiser une grande évasion!

19476488.jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20100713_023704.jpg

Toy et moi, forever…

On pouvait craindre qu’après dix années et déjà deux aventures, qu’une certaine lassitude se soit installée et que malgré toute l’affection que l’on a pour notre cowboy et notre cosmonaute, que nos yeux d’enfants se soient également éteints. Il n’en est rien. On reste émerveillé par tous ces jouets qui s’animent sous nos yeux, déambulants comme si rien n’avait changé. La magie opère toujours pour notre plus grand plaisir! Le casting s’est même considérablement étoffé avec l’arrivée du plus célèbre des couples, Barbie et Ken! A eux seuls, ils explosent littéralement l’écran par leur charisme, répliques,
mimiques et personnalités. Croyez-moi: vous n’y résisterez pas. Mais n’oublions pas Woody et surtout Buzz qui sont transcendés, ce dernier nous livrant une performance de showman en mode hispanique dans toute sa splendeur: olé!

carioca.jpg

Histoire sans faim

Que dire enfin de la qualité scénaristique qui une nouvelle fois nous émerveille, avec une narration plus réfléchie, avec ses moments de joies, de tristesses et même de réflexion! Le tout est desservi par une remise à jour graphique léchée, à la pointe des technologies en imagerie de synthèse. Le plus 3D est quant à lui particulièrement approprié pour l’occasion. Côté voix enfin, vous pouvez aussi bien le voir en VF ou en VO, les deux étant de qualité: un petit avantage pour la version originale cependant puisqu’elle réunit un parterre de stars comme Tom Hanks, Tim Allen, Joan Cusack et Michael Keaton, dans le rôle de Ken. La version française vous réservera par contre une sympathique performance du chanteur Grand Corps Malade. Petite note finale: le film est précédé d’un court-métrage intitulé Day & Night. Suivant le principe de la série animée l’Alinéa, il s’agit d’un intéressant mélange entre animation traditionnelle et 3D que je vous invite à découvrir ci-dessous.

saturday.jpg

Est-il encore nécessaire de vous recommander chaudement ce film, tant les éloges à son encontre ne manquent pas? Scénario, séquences anthologiques ou épiques, visuels au top: John Lasseter nous a gâté en grands enfants que nous sommes. Toy Story 3, c’est un peu le gros cadeau de Noël qu’on déballe avec émerveillement tout en gardant notre âme d’enfants. Messieurs de chez Pixar, continuez à nous faire rêver!

Note :

toyboite1toyboite2

affiche.jpg

Toy Story 3 sort le 14 juillet 2010 dans toutes les salles.

Laisser un commentaire