Critique Ciné – Ninja Turtles 2

Ils sont verts, bouffent des pizzas et remettent ça sur grand écran : les Tortues Ninja version Michael Bay sont de retour dans Ninja Turtles 2!

Ninja Turtles 2

Après le carton du premier opus au box office mondial, c’est sans surprise qu’arrive sur nos écrans Ninja Turtles 2. De par son statut de suite direct, on reprend donc les mêmes et on recommence ! Michelangelo, Raphaël, Donatello et Leonardo sont de retour plus bodybuildés et rasta que jamais. Plus plantureuse que jamais, Megan Fox rempile sous les traits de la journaliste April O’Neil (NDLR: mais n’a toujours pas retrouvé la fameuse combinaison jaune de l’originale). Cette nouvelle aventure s’ouvre sur l’évasion de leur ennemi de toujours, l’impitoyable Shredder. Désormais secondé par ses bras « gauches » de Bebop et Rocksteady, le chef du Foot Clan est bien décidé de se venger des disciples de Splinter : il s’associe au savant fou Baxter Stockman pour trouver un moyen de faire venir de la Dimension X le tyran Krang et prendre le contrôle de Terre. C’était sans compter par l’intervention inattendue d’un fouineur fan de hockey, Casey Jones.

Ninja Turtles 2

On ne s’étendra pas sur le scénario famélique du film, trop prévisible et sans une once d’originalité. On s’inquiétera davantage des libertés prises par rapport au comic de Kevin Eastman et Peter Laird, à commencer par l’introduction du personnage de Casey Jones. Dans le comic, Casey Jones intervient lors d’une agression où il fait la connaissance de Michelangelo. Incarné par Stephen Amell (le justicier de la série télévisée Arrow) dans le film, la rencontre avec nos Tortues Ninja se fait ici lors d’une course poursuite entre April et des ninjas du Foot, un raccourci scénaristique pour lier d’amitié notre Jason du pauvre avec la top-model.

Ninja Turtles 2

Les fans du style Michael Bay reconnaîtront la patte du réalisateur, bien qu’il n’en assure que la production ici : les tortues sont vraiment impressionnantes de réalisme et l’action va à 300 à l’heure. On retiendra cette séquence de combats en plein ciel dans un avion qui finit en atterrissage surréaliste dans les zones amazoniennes, profitant de quelques effets visuels sympas si vous regardez le film en 3D.

Ninja Turtles 2

Quelques clins d’œil (thème musicale de la série animée, Transformers…) viendront amuser un spectateur qui s’interrogera sur la raison d’être de cette suite à l’amorce des crédits de fin. Quid du personnage de Splinter qui fait juste acte de présence ici ? De ce Casey Jones qui n’aura revêtu son masque que le temps d’une scène ? Et que dire de Megan Fox qui semble plus préoccupée à poser sous son meilleur profil de bimbo qu’à vraiment mouiller le maillot en véritable femme d’action ? Non, vraiment, ces quatre tortues-là ne sont pas si d’enfer…

Laisser un commentaire