CRITIQUE CINE – Les Emotifs Anonymes

Angélique et Jean-René, interprétés par Isabelle Carré et Benoît Poelvoorde, sont les deux personnages autour desquels tourne Les Emotifs Anonymes. Deux grands émotifs qui vont voir leur chemin se croiser…

Angélique a pour passion le chocolat et possède un véritable talent pour le fabriquer. Son ancien travail lui convenait parfaitement car c’était une artiste dans l’ombre alors, pour une émotive, c’était parfait ! Forcée de quitter ce travail, elle se rend dans une chocolaterie où elle pense postuler pour un poste de chocolatière, mais en réalité, elle accepte un poste de commercial et se retrouve à vendre du chocolat bien que son nouveau patron, Jean-René, lui ait précisé qu’ils étaient en faillite…

Réalisé par Jean-Pierre Améris, Les Émotifs Anonymes est une comédie mettant en avant la peur que l’on peut éprouver face aux autres et surtout face à une personne du sexe opposé. Mais, dans ce film, il ne s’agit pas de  la peur naturelle que l’on peut ressentir lors d’un rendez-vous amoureux, mais d’une peur maladive, une peur qui paralyse au point de s’évanouir. Qui n’a jamais eu peur de rougir devant l’autre ? D’avoir les mains moites ? Qui n’a jamais eu ne serait-ce qu’une petite appréhension ? C’est pourquoi il est facile de se plonger dans les différentes situations que nous offre le film et de se sentir proche de ces personnages très caricaturaux.

Isabelle Carré et Benoît Poelvoorde forment ici un excellent binôme. La fraîcheur d’un côté, le roc de l’autre… Qui pourrait imaginer, au premier abord, que ces deux personnages éprouvent une timidité extrême ? Le côté ingénu d’Angélique transparaît à l’écran dès qu’elle pousse la chansonnette : lorsqu’on la regarde avec ses grands yeux rêveurs, cela donne l’impression de voir une petite fille dévorant des yeux une montagne de chocolats au travers la vitrine d’un confiseur. Isabelle Carré incarne parfaitement son personnage. Quant à Benoît, il nous montre une autre facette qu’on lui connaissait peu : celle du comique névrosé bien sûr mais aussi celui de l’homme ordinaire qui arrive à nous toucher par ses maladresses chroniques.

Les Emotifs Anonymes se révèle être une comédie drôle qui vaut la peine d’être vue. Non seulement, on sourit à plusieurs reprises mais, en plus, le film fait réfléchir. Et les acteurs sont tout simplement… oufs !!

Note :

Les Emotifs Anonymes sort le 22 décembre dans toutes les salles.

Laisser un commentaire