CRITIQUE CINE – Piranha 3D

« Voilà l’été ! Voilà l’été ! » Alexandre Aja doit être un grand fan des Négresses Vertes pour nous proposer sa dernière réalisation, Piranha 3D, à l’heure où la rentrée des classes pointe déjà son nez. Ou peut-être est-ce pour nous offrir la possibilité de patauger et profiter du bronzage encore quelques minutes ? Mais autant vous avertir tout de suite : l’abus de sexe, lolitas, alcool et de sang est fortement recommandé ici !

Jake Forester (Steven R Mcqueen) est super cool et mignon mais son problème, c’est qu’il ne sait pas dire non. Alors quand sa mère shérif (Elisabeth Shue) lui demande de garder les petits exceptionnellement, impossible pour lui de refuser. Seulement, quand on est jeune et qu’on veut plaire aux filles, on ferait tout pour se faire bien voir d’elles. Alors en bon samaritain, le réalisateur Derrick Jones (Jerry O’Conell) lui propose un deal : le laisser monter sur son yacht en compagnie de ses deux bombes sexuelles Kelly et Riley s’il joue l’apprenti caméraman. Cerise sur le gâteau : sa petite amie Jessica sera elle aussi du voyage ! Jake voit alos ses fantasmes les plus fous se réaliser sous ses yeux… à un détail près : il n’avait pas prévu qu’une invasion de piranhas préhistoriques allait lui mener la vie dure. Le cauchemar allait commencer…

Après La Colline a des yeux et Mirrors, Alexandre Aja explore un volet du cinéma encore inédit dans son répertoire : le film d’horreur à l’humour grinçant. Avec Piranha, c’est à la fois un rêve et un hommage qu’Aja a souhaité faire à un monument des films de genre, Jaws (Les Dents de la Mer) de Steven Spielberg. Pour l’histoire, Piranhas l’original du réalisateur Joe Dante (dont est tiré cette nouvelle version « version 2010 » ) était lui même inspiré de Jaws. Au final, c’est toujours au même poisson à qui on mord la queue…

piranha 11Qu’on ne s’y trompepas : Piranha 3D n’est en rien un remake du Piranahas original, c’est à peine s’il en reprend le titre. Il s’agit plutôt d’un pied de nez à tous ces films et séries dont l’audience est proportionnel au tour de poitrine des actrices qui surgissent à l’écran. Car, si tu cherches du nichon et de la bombasse pour parler crûment, Piranha t’en donnera sans vergogne. Tout comme les hectolitres de sang qui se déversent goulûment dans la mer, les membres déchiquetés qui partent en vrille, et surtout des milliers de piranhas bien hârgneux à souhait ! On retiendra surtout une séquence d’anthologie d’une vingtaine de minutes dans un bain de sang, un peu comme si les naufragés du Titanic s’étaient égarés dans une boucherie aquatique…

Non, décidément, il faut voir en Piranha 3D ici une compilation assumée de clins d’oeil aux fans hardcore de films de seconde zone et des années 80-90. L’affiche tout d’abord puis la séquence d’ouverture du film où Matt Hooper (Richard Dreyfus) est avalé par les fonds marins fait le lien direct avec Jaws puisqu’il y jouait déjà ce rôle de biologiste.

Tout comme, la présence de Jerry O’Conell, acteur chouchou des séries TV (Sliders), et surtout l’incroyable Christopher Loyd « Doc » qu’on jurerait sortir de sa Doloréane de Retour vers le futur. A noter enfin que pour ce qui est de la 3D, il s’agit d’une conversion faite soigneusement et le rendu est plutôt réussi : spéciale dédicace au magnifique pénis arraché qui vous éclate dans la face tout en 3D. Côté déception, on pourra regretter un traitement des piranhas un peu raté qui fait qu’on a par moment du mal à prendre au sérieux leurs attaques; du coup l’effet de surprise se fait surtout côté sonore, dommage. Oublions également le scénario qui n’est que prétexte à voir déambuler filles aux bikinis bien remplis, enfin… quand elles en portent !

Au final, si vous recherchiez un film sans prise de tête, à l’humour second degré, trash et acide, bref le genre qui vous détend après une première journée bien pourrie de reprise de travail alors Piranha 3D sera votre film pop corn. Si vous êtes un mordu de films de genre aux séquences cultes comme Jaws ou à l’humour grinçant façon Gremlins, assoifé de sang et de bimbos à la poitrine généreuse, ce film est également fait pour vous. Si par contre vous ne vous retrouvez dans aucune de ces deux catégories, passez tout simplement votre chemin et retournez vous mater Le Monde de Némo…

Note :

Piranha 3D sort aujourd’hui 1er septembre 2010 dans toutes les salles.

Laisser un commentaire