Critique Bluray – House of Cards : Saison 3

A peine plus de quatre mois après la diffusion de son dernier épisode, la saison 3 de House of Cards débarque déjà dans sa version bluray.

House of Cards

Comme à l’accoutumée, ceux qui n’ont pas encore découvert cette série politique devenue incontournable, sont priés de passer leur chemin dans la lecture de cette critique. [SPOIL]// La saison 2 s’était terminée en apothéose avec l’accession de Franck Underwood au poste tant convoité de Président des Etats-Unis.

House of Cards

L’aboutissement d’une vie diront certains. Mais au lieu de savourer ces moments de gloire, celui qui est qualifié d’homme « le plus puissant au monde » est au plus bas dans les sondages d’opinions, le peuple américain lynchant sa politique. Au fond du trou au début de cette nouvelle saison, Franck Underwood a toutes les peines à s’attirer les faveurs du public malgré de grandes manœuvres de diversion dont il est coutumier.

House of Cards

Dans le même temps, son épouse Claire prend davantage conscience de son potentiel de véritable femme politique et non plus de simple épouse conseillère. Ce qui confirme toutes les craintes de Franck, dépassé par cette femme qui a su se relever d’un viol passé refoulé. Le salut viendra-t-il d’un revenant : Doug Stemper ? Celui qu’on avait laissé moribond en pleine forêt est en effet retrouvé par les scénaristes adeptes des rebondissements. Le spectateur assiste à sa longue rééducation qui aurait pu sonner pour lui comme un retour à la vie mais qui en réalité, prolonge l’agonie d’un homme qui a tout perdu…//[SPOIL]

House of Cards

Désormais produit par le géant de la VOD Netflix, le démarrage de cette troisième saison autour du personnage de Doug s’avère assez surprenant pour les fans de la série, plus habitués à suivre les manigances de Kevin Spacey à la Maison Blanche. Puis, les affaires reprennent enfin pour notre plus grand bonheur. A l’image de la première saison, on retrouve un Franck combatif qui n’a en tête que de remporter les prochaines élections de 2016. Trop d’ailleurs, puisque la première dame toujours incarnée par l’époustouflante Robin Wright se montre de plus en plus critique vis-à-vis des choix de Franck. On vit une progressive implosion du couple, au nom du pouvoir et des enjeux politiques respectifs.

House of Cards

Les scénaristes sont parvenus avec brio à relancer une intrigue qui aurait pu s’essouffler avec l’arrivée de Franck Underwood à la présidence. Ici, on s’intéressera davantage à l’évolution de la psychologie des protagonistes plutôt qu’à une intrigue convenue. Car, si elle sert de terrain de jeu principal à une série comme Homeland, le fait de la calquer sur l’actualité politique (crise ukrainienne et de conflits isaëlo-palestiniens) détourne légèrement le spectateur de l’esprit cynique de la série, effaçant le côté fictif pour nous ramener à une réalité dont on aurait pu, certes, se dispenser. Un petit écueil pour une saison 3 qui conserve toutefois son quota obligatoire de retournements de situation, qui parvient à nous tenir en haleine et qui demeure au final suffisamment… »Toc! -Toc! » (:bruit de la chevalière de Franck:)

House of Cards

Laisser un commentaire