Critique Bluray – Homeland : Saison 4

Après trois saisons haletantes, l’inoxydable Carrie Mathison est de retour et remet les compteurs à zéro avec une nouvelle saison explosive!

homeland

Attention : que ceux qui ne connaissent pas encore la série phénomène Homeland ou ne sont pas encore venus à bout des trois premières saisons zappent les prochaines lignes à venir. [SPOIL] Après après avoir assisté au lynchage de son cher et tendre Brody, l’agent Carrie Mathison éprouve toutes les difficultés à se reconstruire… en tant que jeune maman ! Car en guise d’héritage, elle élève désormais l’enfant conçu avec Brody, non sans mal. Les relations se montrent de plus en plus tendus avec sa sœur, qui regrette que Carrie privilégie sa carrière au sein de la CIA au détriment de ses devoirs de mère.

homeland

Carrie doit faire un choix et ce choix survient avec un événement inattendu: la mort de plusieurs dizaines de villageois durant un mariage, malheureuses victimes collatérales d’une opération militaire de la CIA visant à éliminer le leader d’un groupe terroriste, Haqqani. La médiatisation de cet accident sur le net a pour conséquence le lynchage public du chef l’antenne CIA d’Islamabad au Pakistan. Apprenant qu’Haqqani étant toujours en fuite, Carrie décide alors de prendre la tête de la division pakistanaise aidé de son acolyte Peter Quinn. Plus que dans les précédentes saisons, elle sera prête à toute pour arriver à ses fins et mettre fin aux agissements du terrriste Haqqani.[/SPOIL]

homeland

A vrai dire, on pouvait douter qu’une série comme Homeland, où l’intrigue principale tournait autour d’une personnalité aussi forte que le soldat Brody, puisse vraiment se relancer après la disparition de ce dernier dans la saison précédente. On pouvait même craindre que les producteurs ne tirent trop sur la corde de l’appât commercial. Au terme de saison 4, on peut être rassuré car il n’en est rien. Au contraire même car la véritable héroïne, c’est bien Carrie Mathison (Claire Danes) plus impitoyable que jamais. L’actrice Claire Danes démontre tout son talent et est vraiment stupéfiante dans cette saison.

homeland

L’autre révélation, c’est également Ruper Friend alias Peter Quinn : d’un rôle de simple agent secret, la psychologie de son personnage n’a cessé d’évoluer au fil des saisons pour éclater au grand jour dans cette saison 4: on le retrouve plus que jamais tourmenté, partagé entre sa raison d’être, son instinct de survie et son désir de protéger Carrie. Au point qu’il en vol presque la vedette à Saul/Mandy Patinkin, bien malmené ici.

homeland

Plus que dans les précédents volets, les scénaristes ont usé de multiples ruses pour nous surprendre, entre rebondissements, morts en série de personnages forts et révélations : voilà la recette de ces douze nouveaux épisodes d’Homeland, haletants de bout en bout et qui scotcheront assurément les accros aux enquêtes et séquences d’actions. Vivement la saison 5 dont le tournage débutera cet été du côté de Berlin !

Laisser un commentaire