CRITIQUE BLURAY – Appleseed Alpha

APPLESEED ALPHA – Premier succès du mangaka Masamune Shirow, Appleseed est de façon assez injuste moins populaire que Ghost in the Shell pourtant du même auteur. Dans un monde bipolaire où les ravages de la guerre se mêlent à des jeux de pouvoirs, cette saga passionnante raconte la quête de deux êtres liés, Deunan Knute et Briareos Hecatonchires, à la recherche d’un paradis imaginaire.

appleeed alpha

Dunan et Briareos forment un duo hors pair. Ex-agent ESWAT, Deunan est une superbe jeune femme aux allures de garçon manqué, surentraînée aux combats et qui ne jure que par sa tenue de commando. Quant à Briareos, également ex-agent ESWAT, il possédait une apparence humaine jusqu’à ce qu’un grave accident au combat ne l’oblige à remplacer l’ensemble de ses membres par une armure cybernétique pour assurer sa survie. Malgré cette carapace humanoïde, il a su préserver des sentiments protecteurs envers sa coéquipière Dunan, avec qui ils forment désormais une redoutable équipe de mercenaires.

appleseed alpha

A l’issue d’une mission qui a mal tourné, notre duo se retrouve poursuivi par la bande de Two Horns. Sur leur chemin, ils croisent alors un couple, eux aussi aux abois, qui affirment venir d’Olympus, monde idéal rapporté par des croyances. Dunan et Briareos décident d’escorter la jeune bioroïde Iris et son protecteur Olson, dans l’espoir qu’ils les mènent à cet endroit qu’ils pensaient jusqu’ici imaginaire. Très vite, ce petit monde va se retrouver pourchassé par des hommes de mains sans scrupule et vraisemblablement déterminés à capturer la jeune fille qui garde avec elle un terrible secret.

appleeed alpha

Appleseed figure parmi les premiers mangas traduits en français par les éditions Glénat que j’ai découvert durant les années 90. J’étais alors un véritable fan des séries de Masamune Shirow : Black Magic, Dominion, Ghost in the Shell… Mais de toutes ces séries, j’avoue avoir une préférence pour Appleseed et ses personnages que sont Dunan et Briareos. Il m’apparaissait toutefois difficile de pouvoir retranscrire à l’écran toute la dimension complexe du manga, dont la particularité principale est sa densité impressionnante des dialogues. Pour autant, il faut reconnaître que les deux précédentes adaptations de Shinji Aramaki, Appleseed et Appleseed Ex-Machina, sont toutes deux plutôt réussies. Plutôt que de tenter de synthétiser l’œuvre, chose impossible en soi, le réalisateur a eu l’intelligence de proposer sa version de l’histoire, suivant différents points de vue. Les deux premiers volets étaient ainsi davantage focalisés sur les bases scénaristiques du manga original : les retrouvailles entre Dunan et Briareos, la cohabitation entre humains et bioroïdes au sein d’Olympus et les conspirations politiques visant à renverser l’équilibre fragile de la cité.

appleseed alpha

Appleseed Alpha se focalise davantage sur la relation complice entre Dunan et l’humanoïde Briareos, à une période qui semble antérieur à l’intrigue racontée dans le manga. Il s’agit d’une histoire annexe où l’on fait la connaissance de personnages imaginés spécialement pour l’occasion. Le réalisateur a cette fois-ci privilégié les séquences d’actions plutôt que détailler l’univers de la série. Un choix qui peut s’avérer réducteur et donc frustrant pour ceux qui connaissent la série, car on pourrait n’y voir qu’un simple film à grands spectacles où s’enchaînent pêle-mêle les séquences de fusillades et d’explosions. Bien sûr, le film peut être vu tel quel et fait alors figure de divertissement sympathique. Mais ce serait à mon avis dénaturer la pensée originel de son auteur et il est donc recommandé d’avoir vu au préalable les deux volets précédents avant d’aborder celui-ci.

appleseed alpha

Côté réalisation, Shinji Aramaki montre encore une fois son savoir-faire dans le genre animation 3D. Loin des standards 3D hollywoodiens, le réalisateur montre qu’il est également capable de retranscrire du cinéma grand spectacle en animation 3D comme il l’avait fait en adaptant Captain Harlock l’année dernière. Il est intéressant de noter l’évolution de la technologie de modélisation employée entre les différents volets, passant du cell-shading à la 3D ultra-réaliste. Un traitement qui se veut plus en conformité avec les attentes du public occidental que japonais, favorisant du coup l’exportation du titre sous nos latitudes.

appleseed alpha

Reste qu’il subsiste encore quelques imperfections dans l’animation de certains éléments comme les cheveux, des animations faciales encore un peu rigide et le faible nombre d’éléments animés à l’écran (bon, ok, nous sommes dans un monde dévasté mais quand même…). La chorégraphie des combats est quant à elle réussie et on reste admiratif par le niveau de détail de l’armure de Briareos ou des armes. Même constat concernant le doublage réussi dans l’ensemble et que je vous recommande chaudement en version anglaise. Enfin, il est d’ailleurs appréciable de suivre la vidéo making-of dans les bonus, retraçant par des témoignages le chemin parcouru par les créateurs du film. Du beau boulot.

Sans prétention, Appleseed Alpha demeure un bon divertissement où l’action est menée tambour battant. On s’attache aux personnages de Deunan et Briareos, dont les caractéristiques sont assez fidèles au manga. Reste, que l’on a tout de même l’impression de survoler la véritable intrigue d’Appleseed et qu’une lecture de la série s’avère indispensable pour comprendre les véritables motivations de notre duo de choc. On regrettera enfin que ce long métrage n’ait pas eu la chance d’être projeté dans les grandes salles obscures, contrairement à l’adaptation 3D du célèbre corsaire de l’espace signé du même réalisateur.

Note :

appleseed alpha

Appleseed Alpha est actuellement disponible en DVD et Blu-ray. En aparté, je vous laisse découvrir une des deux figurines spécialement créées pour l’occasion dans la collection PlayArts Kai de l’éditeur SquareEnix : vous pouvez découvrir Briareos Hecatonchire sous toutes les coutures avec un degré de fidélité assez remarquable comme toujours chez PlayArts, de la mitrailleuse à l’armure rutilante de notre humanoïde géant, grand de pratiquement 30 centimètres et entièrement articulé. Deunan Knute est également disponible dans la même collection.

Laisser un commentaire